Samedi, une attaque de drones a provoqué un gigantesque incendie dans un dépôt de pétrole en Crimée.
Vendredi, Kiev s'est dit prêt à lancer son offensive de printemps contre les forces russes afin de les chasser des territoires qu'elles contrôlent.
Suivez les dernières informations sur le conflit.

Une attaque de drones a provoqué, samedi 29 avril, un gigantesque incendie dans un dépôt de pétrole en Crimée annexée par Moscou et des villes occupées ont été bombardées, au lendemain de l'annonce par Kiev que ses préparatifs pour une offensive de printemps étaient presque terminés. 

L'incendie s'est déclaré dans un dépôt de pétrole à Sébastopol, le port d'attache de la flotte russe de la mer Noire en Crimée, ont annoncé les autorités locales. 60 pompiers ont été dépêchés sur place pour lutter contre le feu qui sévit sur une surface d'environ 1000 m² et ne devait être maîtrisé que vers le soir, a-t-il ajouté.

Ce live est à présent terminé. 

APPEL MACRON/ZELENSKY


Le président français Emmanuel Macron a redit dimanche à son homologue Volodymyr Zelensky son engagement à apporter "toute l'aide nécessaire à l'Ukraine afin de rétablir sa souveraineté et son intégrité territoriale", a indiqué l'Elysée.


Au cours de cet entretien téléphonique, Emmanuel Macron a "fait état de la coordination européenne en matière d’assistance militaire afin d’être en capacité de répondre aux besoins de l’Ukraine sur la durée", a précisé la présidence française, alors que Kiev dit préparer une vaste contre-offensive pour reprendre le contrôle des territoires conquis par la Russie.


Celle-ci pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines, grâce à l'apport de matériels militaires occidentaux, alors que le front est resté relativement stable pendant les mois d'hiver. 


"Les deux chefs d'État ont également évoqué les prochaines échéances internationales et les moyens par lesquels celles-ci pourraient contribuer à consolider le soutien international à l'Ukraine, confirmer sa perspective européenne et promouvoir la sécurité et la stabilité en Europe", a ajouté l'Elysée.

CONTRE-OFFENSIVE UKRAINIENNE


Le chef du groupe militaire privé russe Wagner, Evguéni Prigojine, a déclaré dimanche que ses hommes, qui combattent notamment à Bakhmout (est de l'Ukraine), manquaient de munitions et prévenu qu'une contre-offensive ukrainienne pourrait représenter "une tragédie" pour la Russie.


"Nous (Wagner) n'avons que 10-15% des munitions dont nous avons besoin", a souligné le patron de Wagner dans une interview au correspondant de guerre pro-Kremlin Semyon Pegov.


Evguéni Prigojine, qui a rendu les hauts gradés de l'armée russe responsables de ces pénuries, a dit s'attendre à une contre-offensive ukrainienne vers la mi-mai. "Cette contre-offensive pourrait devenir une tragédie pour notre pays", a-t-il averti.

ZELENSKY REMERCIE LA FRANCE


"Lors d'une conversation avec le président français Emmanuel Macron, j'ai remercié la France pour son soutien global et efficace à l'Ukraine", déclare le président ukrainien Volodymyr Zelensky sur Telegram ce dimanche.


"Nous avons discuté de la coopération en cours avec d'autres partenaires internationaux pour consolider leur soutien à la formule de paix ukrainienne", ajoute-t-il. "Nous avons coordonné nos positions à la veille d'importants événements internationaux et convenu des prochaines étapes concrètes dans le cadre du dialogue bilatéral", poursuit Volodymyr Zelensky.


Le président ukrainien dit avoir "informé" Emmanuel Macron "en détail de la situation sur la ligne de front et des perspectives de son évolution en mai et juin". "J'ai également mis l'accent sur les besoins prioritaires des Forces de défense ukrainiennes", précise-t-il.


"La rapidité et la spécificité de la réponse sont très importantes, c'est quelque chose qui améliore considérablement nos capacités. Nous apprécions la confirmation de la France de doter nos armées d'un ensemble blindé puissant", remercie-t-il enfin.

NOUVEAU CHEF DE LA LOGISTIQUE MILITAIRE RUSSE


L'armée russe a annoncé dimanche la nomination d'un nouveau chef de sa logistique militaire, le général Alexeï Kouzmenkov, qui remplace à ce poste un autre haut gradé, le général Mikhaïl Mizintsev, au moment où Kiev affirme avoir achevé ses préparatifs à une contre-offensive.


"Le général Alexeï Kouzmenkov a été nommé vice-ministre russe de la Défense, en charge du ravitaillement matériel et technique des forces armées russes", a indiqué l'armée dans un communiqué.


Jusqu'ici, M. Kouzmenkov était directeur adjoint de la Garde nationale russe (Rosgvardia), un poste qu'il occupait depuis 2019, selon le communiqué.

4 MORTS DANS UN VILLAGE RUSSE 


Le bilan d'un bombardement ukrainien sur un village russe proche de la frontière avec l'Ukraine monte à quatre morts, selon le gouverneur régional.  Plusieurs missiles ukrainiens ont frappé le village de Suzemka, a indiqué Alexander Bogomaz, le gouverneur de l'oblast de Bryansk, sur Telegram, précisant que les travaux de déblayage se poursuivent.

LA CONTRE-OFFENSIVE "EST EN PRÉPARATION"


Selon une porte-parole du Commandement sud des forces armées ukrainiennes, la frappe qui a touché un dépôt pétrolier à Sébastopol hier fait partie des "préparatifs" de l'Ukraine avant la contre-offensive. "Cette opération est une préparation pour la vaste offensive à laquelle tout le monde s'attend", a déclaré Natalia Humeniuk à la presse ukrainienne

NEUF COMMUNES BOMBARDÉES, UN ENFANT BLESSÉ


Neuf communes de la région de Donetsk ont été bombardées, affirme la police nationale ukrainienne. Parmi les villages touchés, celui de Malotaranivka, dans le district de Kramatorsk, où deux personnes ont été blessées, dont un enfant, précisent les autorités.

VERS UNE ÉVACUATION DE KHERSON ?


Ces derniers jours, les bombardements sont devenus si intenses à Kherson que le gouvernement local se prépare à une évacuation massive de la zone. Le gouverneur régional, Oleksandr Prokudin, a averti que des itinéraires pour quitter la ville et des logements temporaires étaient déjà en cours d'identification.

DEUX BLESSÉS À  KHERSON


Les frappes qui ont touché Kherson pendant la nuit ont fait deux blessés, selon le chef adjoint de la région, Yuriy Sobolevsky. Selon les autorités locales, plus de 27 attaques ont été signalées samedi contre des zones résidentielles de la région, avec quelque 135 obus tirés.

EXACTIONS DE WAGNER 


La milice Wagner pourrait-elle être bientôt inscrite sur la liste des organisations terroristes ? C'est ce que propose un texte examiné le 9 mai par l'Assemblée nationale.

FRAPPES RUSSES À KHARKIV


Des tirs d'artillerie lourde ont été signalés dans la région de Kharkiv par les autorités locales. Plusieurs maisons de la ville de Koupiansk ont été touchées par des missiles russes, provoquant des incendies, a alerté Oleh Synehoubov, chef de l'administration militaire de la région. Il a précisé sur son compte Telegram qu'aucune victime n'est à déplorer.

OVATION POUR EVAN GERSHKOVICH


Joe Biden a salué le "courage absolu" d'Evan Gershkovich et a réitéré les appels lancés à Moscou en faveur de sa libération immédiate. Devant les proches du journaliste américain détenu en Russie pour "espionnage", le président américain a adressé son soutien aux parents du jeune homme. Ces derniers ont ensuite été ovationnés par les plus de 2000 participants à ce repas pour les correspondants de la Maison Blanche.

DES SOLDATS INDISCIPLINÉS MIS AU TROU


Le renseignement britannique affirme que les commandants russes détiennent leurs propres soldats jugés coupables de "manquement à la discipline" dans des "zindans", c'est-à-dire des "trous dans le sol improvisés recouverts d'une grille métallique".


"De nombreux rapports récents émanant de membres du personnel russe font état de récits similaires de détention dans des zindans pour des délits tels que l'ivresse et la tentative de résiliation de leur contrat", a déclaré le ministère de la Défense dans son bilan quotidien. 

LE POINT SUR LA SITUATION


Il est 9h, l'occasion de vous proposer un point sur les faits marquants des 24 dernières heures ↓

KIEV ANNONCE 190.000 SOLDATS RUSSES TUÉS 


Dans son bilan quotidien, le ministère ukrainien de la Défense affirme que plus de 190.000 soldats russes sont tombés au combat depuis le début du conflit.


Pour rappel, si l'État-major de l'armée ukrainienne communique régulièrement sur les pertes chez l'ennemi, il est toujours très compliqué de réaliser un tel bilan, comme nous vous l'expliquions ici.

FRAPPES UKRAINIENNES


Au moins deux personnes ont été tuées dans un village russe proche de la frontière avec l'Ukraine, selon le gouverneur régional.  Plusieurs missiles ukrainiens ont frappé le village de Suzemka, a indiqué Alexander Bogomaz, le gouverneur de l'oblast de Bryansk.


"En raison de la frappe infligée par des nationalistes ukrainiens, deux civils ont malheureusement été tués", a-t-il déclaré sur Telegram. "Un bâtiment résidentiel a été complètement détruit, et deux autres maisons ont été partiellement détruites." 

BONJOUR À TOUS


Bienvenue dans ce direct consacré à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. 

Cette attaque présumée a eu lieu alors que la veille l'Ukraine s'est dite prête à lancer son offensive de printemps contre les forces russes afin de les chasser des territoires qu'elles contrôlent.

Suivez les dernières infos dans le fil ci-dessus. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info