EN DIRECT - Guerre en Ukraine : Washington annonce de nouvelles sanctions contre la "machine de guerre" russe

Publié le 18 mai 2023 à 6h45, mis à jour le 18 mai 2023 à 22h11

Ce jeudi, à l'aube, de nouvelles attaques aériennes ont touché la capitale, Kiev, et frappé plusieurs autres régions du pays.
Un regain de violences alors qu'un émissaire chinois se trouve sur place pour tenter "un règlement politique" du conflit qui dure depuis plus d'un an.
Suivez les dernières actualités.

NOUVELLES SANCTIONS AMÉRICAINES CONTRE LA RUSSIE


Alors que le G7 est réuni au Japon, un haut responsable de la Maison Blanche a annoncé de nouvelles sanctions américaines contre la "machine de guerre russe". Les États-Unis vont notamment interdire les exportations américaines vers 70 entités en Russie et dans d'autres pays.


Par ailleurs, ils mettent en place 300 sanctions contre des cibles diverses et variées, "des personnes, des organisations, des navires et des avions", à travers l'Europe, le Moyen-Orient et l'Asie. Cette source américaine n'a pas voulu donner de détails sur les sanctions qu'allaient annoncer les autres pays du G7.

PROTÉGER LES INFRASTRUCTURES FACE À LA MENACE RUSSE


Les ministres de la Défense britannique et norvégien ont signé un partenariat stratégique pour protéger les infrastructures sous-marines face à la menace russe. "L'utilisation croissante des fonds marins dans l'énergie et la communication crée davantage d'opportunités pour des adversaires de menacer les infrastructures sous-marines nationales critiques, comme on l'a vu avec les dégâts sur le gazoduc Nord Stream", souligne un communiqué de la Défense britannique, indiquant que Londres et Oslo ont "conjointement accru les patrouilles de sécurité dans la région".

NOUVELLES RÉVÉLATIONS SUR JACK TEIXEIRA


De nouvelles révélations ont été faites sur Jack Teixeira, le militaire américain, récemment inculpé pour avoir diffusé une série documents confidentiels, notamment sur la guerre en Ukraine.


Les procureurs qui poussent pour son maintien en détention provisoire jusqu'au procès ont versé plusieurs documents - en partie caviardés - à leur dossier, notamment certains montrant que l'US Air Force avait déjà signalé plusieurs fois le comportement suspect de la recrue de 21 ans.

LA MISSION AFRICAINE EN RUSSIE EN JUIN OU JUILLET


La mission africaine menée par six dirigeants africains pour discuter d'un règlement du conflit en Ukraine se rendra en Russie en juin ou juillet, a annoncé jeudi le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.


"Suite aux souhaits du président (sud-africain Cyril) Ramaphosa, on parle de mi/fin juin ou début juillet", pour une visite de ces dirigeants en Russie, a déclaré M. Lavrov lors d'une conférence de presse.


Outre l'Afrique du Sud, la mission inclura le Sénégal, la Zambie, le Congo, l'Ouganda et l'Egypte. Elle doit se rendre à Moscou mais aussi en Ukraine.

FRAPPES NOCTURNES EN UKRAINE


L'armée russe a dit jeudi avoir "détruit" toutes les cibles de ses frappes nocturnes en Ukraine, Kiev affirmant à l'inverse avoir abattu 29 des 30 missiles tirés.


Il n'a pas précisé quelles cibles étaient visées avec ces missiles, se bornant à affirmer que des "stocks significatifs d'armements et de munitions" ukrainiens avaient été détruits et que des déplacements de troupes ukrainiennes avaient été "enrayés".


L'Ukraine de son côté a dit avoir abattu 29 des 30 missiles russes lancés dans la nuit de mercredi à jeudi ainsi que quatre drones.  

AMENDE REQUISE CONTRE L'OPPOSANT RUSSE ROIZMAN


Le Parquet russe a requis jeudi une amende contre l'opposant Evguéni Roïzman, l'un des derniers grands détracteurs du Kremlin encore présents et en liberté en Russie, pour "discrédit" de l'armée russe, a rapporté l'agence officielle TASS.


"Je demande de condamner Roïzman (...) à une amende de 260.000 roubles", environ 3.000 euros au taux de change actuel, a déclaré le procureur, cité par l'agence, lors du procès de l'opposant qui se déroule à Ekaterinbourg, une grande ville de l'Oural dont il fut maire. 


M. Roïzman, 60 ans, qui a plaidé non coupable lors de son procès qui a commencé fin avril, risquait jusqu'à 5 ans de prison.

RUSSIE : AMENDE REQUISE CONTRE L'OPPOSANT ROÏZMAN POUR "DISCRÉDIT" DE L'ARMÉE


Le Parquet russe a requis jeudi une amende contre l'opposant Evguéni Roïzman, l'un des derniers grands détracteurs du Kremlin encore présents et en liberté en Russie, pour "discrédit" de l'armée russe, a rapporté l'agence officielle TASS.


"Je demande de condamner Roïzman (...) à une amende de 260.000 roubles", environ 3.000 euros au taux de change actuel, a déclaré le procureur, cité par l'agence, lors du procès de l'opposant qui se déroule à Ekaterinbourg, une grande ville de l'Oural dont il fut maire. 

DMYTRO KULEBA PARMI LES PARTICIPANTS A LA REUNION BILDERBERG


Le ministre des Affaires étrangères ukrainien Dmytro Kuleba figure parmi les participants à la très confidentielle réunion Bilderberg, qui se tient cette année à Lisbonne de jeudi à dimanche.


Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg et le chef de la diplomatie européenne Josep Borrel sont également sur la liste des quelque 130 participants fournie par les organisateurs de cette conférence.


L'Ukraine, la Russie, l'Otan et les menaces transnationales sont parmi les thèmes des discussions de la 69e édition de la réunion Bilderberg, qui rassemble des personnalités politiques et économiques européennes et nord-américaines autour d'enjeux mondiaux.

DOCUMENT LCI


L'an passé, l'usine d'acier d'Azovstal est devenue une poche de résistance emblématique côté ukrainien. Notre équipe de LCI a retracé le quotidien vécu par les civils et militaires retranchés dans les souterrains du bunker.

LE KAZAKHSTAN DEMENT AIDER LA RUSSIE


Le Kazakhstan, plus grande économie d'Asie centrale, s'est défendu jeudi d'aider son allié russe à contourner les sanctions occidentales, malgré la forte hausse de réexportations en Russie, via des pays tiers, de biens utilisables par Moscou pour son complexe militaro-industriel.


Ces déclarations interviennent après que le Kazakhstan a été accusé par des représentants européens et américains d'importer puis d'exporter vers la Russie du matériel sous embargo.

SANCTIONS CONTRE LES DIAMANTS RUSSES


Les dirigeants du G7, réunis à Hiroshima à partir de vendredi, vont discuter de sanctions contre le commerce de diamants russes, a déclaré jeudi un responsable de l'UE, dans l'optique de priver Moscou d'une manne pour financer sa guerre en Ukraine.


La Russie a exporté pour près de 5 milliards de dollars de diamants en 2021, selon l'Observatoire de la complexité économique, un site de visualisation de données sur le commerce international créé par le Massachusetts Institute of Technology (MIT).

LES FAITS MARQUANTS DES DERNIERES 24 HEURES


Plusieurs explosions ont retenti jeudi à l'aube à Kiev et dans d'autres régions d'Ukraine tandis que l'Ukraine a insisté mercredi auprès de l'émissaire dépêché par Pékin sur le "respect de son intégrité territoriale". Les faits marquants de ces dernières 24 heures.

"ARRÊTONS CETTE GUERRE", IMPLORE LE PRESIDENT SIERRA-LEONAIS


Le président sierra-léonais Julius Maada Bio a exprimé dans un entretien avec l'AFP l'espoir qu'une médiation africaine aide à mettre fin à la guerre en Ukraine le plus vite possible, pour les populations sur place mais aussi pour "les plus pauvres parmi les pauvres", dont son pays fait partie.


"Nous souffrons tous de la guerre en Ukraine", a déclaré M. Bio au cours de cette interview accordée mercredi dans son bureau à Freetown. "Nous autres dirigeants internationaux, préoccupés du bien-être des gens, en particulier des plus pauvres parmi les pauvres, nous avons tous intérêt à faire en sorte que la guerre cesse le plus vite possible, avec toute la souffrance qu'elle produit là-bas, en particulier en tant que pays qui a déjà connu la guerre, mais aussi (à cause de) son impact sur nous", a-t-il dit, semblant faire référence à la guerre civile subie par son pays entre 1991 et 2002.

DERAILLEMENT SUSPECT D'UN TRAIN DE CEREALES


Un train de marchandises transportant des céréales a déraillé jeudi sans faire de victimes en Crimée annexée par la Russie, ont indiqué les autorités russes, en pleine série d'incidents et de sabotages régulièrement imputés par Moscou à l'Ukraine.


Les chaînes Telegram Baza, Mash et 112, proches des autorités russes, affirment que le déraillement a été causé par une explosion. La chaîne Mash précise que cette déflagration a causé un cratère de 15 mètres de diamètre et endommagé 50 mètres de rails. Dans un communiqué, les chemins de fer locaux ont affirmé que l'incident était le résultat des agissements de "tierces personnes", euphémisme semblant faire référence à un sabotage et une formulation employée précédemment lors de déraillements début mai dans une région russe frontalière de l'Ukraine.

DESTRUCTION DE MISSILES RUSSES


L'armée de l'air ukrainienne a annoncé jeudi avoir détruit 29 des 30 missiles de croisière russes lors d'une nouvelle attaque nocturne russe. La défense anti-aérienne "a détruit 29 missiles de croisière" et quatre drones russes, a indiqué l'armée de l'air dans un communiqué sur Telegram. 

EMISSAIRE CHINOIS EN CHINE


L'émissaire de la Chine pour l'Ukraine Li Hui, en visite à Kiev, a déclaré jeudi qu'il n'existe pas de remède miracle pour mettre fin à la guerre en Ukraine, tout en appelant Kiev et Moscou à engager des pourparlers.


"Il n'y a pas de panacée pour résoudre la crise et toutes les parties doivent (...) bâtir une relation de confiance mutuelle et créer les conditions pour arrêter la guerre et dialoguer", a insisté M. Li, selon un communiqué du ministère chinois des Affaires étrangères.  En visite depuis mardi en Ukraine, M. Li s'est notamment entretenu avec le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba. 

LA CHINE, UN ACTEUR MAJEUR DU CONFLIT


Sur LCI ce jeudi matin, Bernard Guetta estime que "la Chine n'est pas la solution", au conflit en Ukraine, "mais peut en être un élément". Le député européen Renaissance considère que "la Chine n'a pas intérêt à ce que cette guerre se poursuive, car si c'est le cas, le volume des échanges internationaux va continuer à se réduire, ce qui serait une catastrophe pour l'économie chinoise, mais aussi pour la stabilité économique du régime". En effet, "dans la mesure où si ce régime n'est pas capable d'assurer la progression du niveau de vie de sa population, et bien se posera à terme, moyen, court, un problème politique". Dès lors, "les Chinois ont absolument intérêt à ce que ce conflit se termine, mais d'un autre côté, ils ne veulent pas désavouer ou lâcher Mr Poutine. Ils cherchent donc à passer entre les gouttes."

DES AVIONS POUR KIEV ?


Invité de la matinale de LCI, le député européen Renaissance Bernard Guetta réagit à la demande ukrainienne de bénéficier d'avion F16. Emmanuel Macron s'y oppose-t-il ? "Je ne crois pas que la France refuse, le président a cultivé l'ambiguïté", glisse l'élu. Le chef de l'État "annonce que la France va former des pilotes, ce n'est pas tout à fait la même chose, mais ce n'est pas pour qu'ils aillent faire du pédalo, c'est pour qu'ils aillent piloter des avions", poursuit l'ancien journaliste.


"Il y a une volonté de fournir un jour des avions. Je pense que c'est la volonté de la France de s'associer à un mouvement européen qui est très fort aujourd'hui", estime Bernard Guetta.

NOUVELLES ATTAQUES SUR KIEV


Plusieurs explosions ont retenti, jeudi 18 mai à l'aube, à Kiev et dans d'autres régions d'Ukraine. Ces nouvelles attaques se produisent en pleine visite d'un haut responsable chinois, censé selon Pékin discuter du "règlement politique" du conflit.

ATTAQUES "SANS PRECEDENT"


"C'est la neuvième attaque aérienne consécutive sur la capitale depuis début mai!", a indiqué l'administration civile et militaire de la capitale dans un communiqué, évoquant une série d'attaques aériennes "sans précédent par leur puissance, leur intensité et leur variété".


Selon elle, des missiles de croisière ont été lancés par des bombardiers stratégiques russes venus de la région de la mer Caspienne, et des drones de reconnaissance ont ensuite survolé la capitale. "Toutes les cibles ennemies dans l'espace aérien de Kiev ont été détectées et détruites", a-t-elle affirmé.

ETAT DE SANTE DE KARA-MOURZA


L'épouse de Vladimir Kara-Mourza a fait part dans une interview à l'AFP de sa profonde inquiétude pour l'état de santé de l'opposant russe, victime d'un "acte de vengeance cynique" du Kremlin.


Son mari avait de graves problèmes de santé avant même d'être détenu, souffrant d'une maladie nerveuse appelée polyneuropathie qui, selon elle, est due à deux tentatives d'empoisonnement en 2015 et 2017.  Evgenia Kara-Mourza est persuadée que la condamnation de son mari à 25 ans de prison mi-avril, ne fera qu'aggraver encore la situation.


Vladimir Kara-Mourza, 41 ans, a fait appel de sa lourde condamnation pour trahison mais sa femme s'attend "bien sûr" à ce qu'elle soit rejetée. 

HAUT RESPONSABLE CHINOIS EN VISITE A KIEV


Ces  nouvelles attaques aériennes qui ont frappé Kiev et plusieurs régions d'Ukraine jeudi à l'aube surviennent au moment où un émissaire chinois se trouve dans la capitale pour tenter d'obtenir un "règlement politique" du conflit.


Li Hui, représentant spécial pour les affaires eurasiatiques et ancien ambassadeur à Moscou a rencontré mercredi le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba, lequel a "expliqué en détail au représentant spécial chinois les principes du rétablissement d'une paix durable et juste, fondée sur le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine", a indiqué le ministère ukrainien des Affaires étrangères.


"Il a souligné que l'Ukraine n'acceptait aucune proposition qui impliquerait la perte de ses territoires ou le gel du conflit", a-t-il ajouté.

UN MORT A ODESSA


Une personne a été tuée et deux autres blessées dans le port d'Odessa, sur la mer Noire, lors d'une attaque contre un site industriel, selon l'administration militaire régionale.

PLUSIEURS EXPLOSIONS A KIEV ET DANS D'AUTRES REGIONS


Plusieurs explosions ont retenti jeudi à l'aube à Kiev et dans d'autres régions d'Ukraine, où la population a été priée de rester dans les abris, selon les autorités militaires.


Un incendie s'est déclaré dans une entreprise du district de Darnytskyi à la suite de la chute de débris, et une explosion a été enregistrée dans le district de Desnyansky, a indiqué pour sa part le maire de la capitale, Vitali Klitschko.


L'armée a également fait état d'attaques de "missiles de croisière" dans la région de Vinnytsia, dans le centre du pays, et les médias locaux ont rapporté des explosions à Khmelnytskyi, à une centaine de kilomètres plus à l'ouest. 

Bonjour et bienvenue sur TF1info pour suivre l'actualité de la guerre en Ukraine en ce mercredi 18 mai.

L'accord sur l'exportation via la mer Noire des céréales ukrainiennes, crucial pour l'approvisionnement alimentaire mondial, a été prolongé mercredi 17 mai de deux mois, a annoncé le président turc, Recep Tayyip Erdogan, alors que cet accord concernant l'Ukraine et la Russie, conclu en juillet 2022, arrivait à expiration jeudi soir.

Les ministres britannique et allemand de la Défense ont estimé à Berlin qu'il revenait "à la Maison Blanche" de décider d'une éventuelle livraison à Kiev d'avions de combat F-16.

Un système ultra-sophistiqué de défense antiaérienne Patriot fourni par les États-Unis à l'Ukraine a été endommagé mais est opérationnel, a indiqué mercredi un haut responsable américain de la défense.

En France, le Sénat a appelé le gouvernement à reconnaître comme un génocide l'Holodomor, cette famine provoquée au début des années 1930 en Ukraine par les autorités soviétiques, à l'origine de la mort de plusieurs millions de personnes.

Suivez les dernières informations sur la guerre en Ukraine dans le fil ci-dessus.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info