Ce jeudi, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a renvoyé le chef de sa sécurité après l'annonce d'un complot russe visant à l'assassiner.
Suivez les dernières informations.

Les Vingt-Sept ont conclu, mercredi 8 mai, un accord "de principe" pour saisir les revenus provenant des avoirs de la Russie gelés dans l'UE afin d'armer l'Ukraine, une manne qui représentera entre 2,5 et 3 milliards d'euros par an en faveur de Kiev. "Cet argent servira à soutenir le rétablissement et la défense militaire de l'Ukraine", a indiqué la présidence belge tournante de l'UE sur X après une réunion des ambassadeurs des États membres.

Les députés ukrainiens ont adopté un projet de loi permettant à certaines catégories de prisonniers d'aller combattre sur le front en échange d'une libération conditionnelle. Le texte doit désormais être soumis au président du Parlement, puis à M. Zelensky. Cette mesure concerne uniquement les détenus volontaires et nécessiterait l'accord des autorités militaires après examen de l'état de santé physique et mental du prisonnier. Elle ne sera pas applicable aux détenus condamnés pour certains crimes graves, notamment pour les "homicides volontaires de plus de deux personnes", les violences sexuelles, les atteintes à la sécurité nationale ou de "sérieuses" condamnations pour corruption, a détaillé Olena Chouliak, députée du parti du président Volodymyr Zelensky.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

LCI SUR LE TERRAIN

Une équipe de LCI a pu se rendre dans un centre de commandement ukrainien près du village d'Ocheretyne, au nord de Donetsk. C'est là que les soldats scrutent chaque mouvement ennemi. Notre reportage aux côtés de ces soldats qui observent, impuissants, la percée russe. ↓

LCI sur le terrain : la percée russe en imagesSource : TF1 Info

STARLINK BLOQUÉ EN RUSSIE

Le Pentagone et l'entreprise SpaceX ont bloqué l'accès à Starlink pour les soldats russes qui combattent en Russie, révèle Bloomberg. "À l'heure actuelle, nous avons réussi à contrer l'utilisation russe, mais je suis certain que Moscou continuera à essayer de trouver des moyens d'exploiter Starlink et d'autres systèmes de communication", a déclaré John Plumb, secrétaire adjoint sortant à la politique spatiale des États-Unis. 


Pour rappel, depuis le début de la guerre en Ukraine, l'armée russe utilisait de manière illicite ce fournisseur d'accès par satellite de la société appartenant à Elon Musk.

REPORTAGE

Alors que Vladimir Poutine a supervisé le défilé militaire du 9 mai, une équipe de TF1 a pu assister à cette grande cérémonie, devenue la pièce centrale du récit du Kremlin exaltant la puissance du pays. Notre reportage depuis la place Rouge à Moscou.

TENTATIVE D'ASSASSINAT CONTRE ZELENSKY

Volodymyr Zelensky a démis de ses fonctions Sergueï Leonidovich Rud, le chef du Département de la protection de l'État ukrainien. Ce groupe est accusé d'avoir voulu orchestrer la tentative d'assassinat manquée dont le président ukrainien aurait été victime cette semaine. Pour rappel, le service de sécurité ukrainien a révélé mardi avoir déjoué un complot russe visant à assassiner le président ukrainien.

FRAPPES MEURTRIÈRES EN RUSSIE

Deux frappes ukrainiennes distinctes ont fait deux morts dans des régions russes frontalières, annoncent les gouverneurs locaux. Une femme a été tuée à Novaïa Tavoljanka "alors qu'elle se trouvait dans la rue" dans la région de Belgorod, selon le gouverneur régional, Viatcheslav Gladkov. Une autre femme est quant à elle décédée dans le village de Tiotkino, dans la région de Koursk,  "à la suite d'une frappe directe sur la maison", selon le gouverneur Roman Starovoït. 


Les frappes dans ces deux régions toutes proches de l'Ukraine se sont multipliées ces derniers mois.

L'EUROPE DOIT "TENIR" SES PROMESSES

La présidente du Parlement européen a exhorté l'Europe à fournir l'aide promise à l'Ukraine et à "intensifier" encore son soutien face à l'invasion russe. "Nous ne savons que trop bien que l'Ukraine a urgemment besoin de davantage d'équipements et de systèmes de défense aérienne", a affirmé Roberta Metsola lors d'un déplacement à Kiev.

ILS VEULENT ÉCHAPPER À LA MOBILISATION

La Slovaquie déclare avoir observé une hausse d'hommes fuyant la mobilisation. Le nombre d'Ukrainiens en âge de servir dans l'armée qui traversent irrégulièrement la frontière slovaque a ainsi plus que doublé en un an, à l'approche de l'entrée en vigueur d'une nouvelle loi sur la mobilisation en Ukraine. Selon les gardes-frontières slovaques, 338 Ukrainiens ont été arrêtés puis relâchés à la frontière au cours des quatre premiers mois de l'année, comparé à 166 durant la même période de 2023. 


"Pendant la première semaine de mai, nous avons interpellé 45 hommes", a indiqué à l'AFP Agnesa Kopernicka, porte-parole de la police slovaque des frontières. Au même moment de l'année dernière, "ils étaient quatre".

FOURNITURES D'ARMES

Volodymyr Zelensky a tenu une conférence de presse conjointe avec la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, au cours de laquelle il a rappelé l'importance de l'aide européenne. "Nous exerçons une pression maximale sur nos partenaires pour qu'ils augmentent les livraisons d'armes", a rappelé le président ukrainien à Kiev. S'il a salué les efforts européens, Volodymyr Zelensky a souligné que la Russie avait "profité" des retards de l'aide occidentale, à l'heure où l'armée russe réalise des gains territoriaux constants dans l'est du pays depuis le début de l'année. "Si les livraisons d'armes augmentent, nous pourrons arrêter" les forces russes à l'est", a-t-il martelé.

MÉTÉO HIVERNALE ET SOBRIÉTÉ POUR LE 9 MAI

La traditionnelle grand-messe patriotique s'est déroulée dans une sobriété inhabituelle, résultat d'une météo hivernale et, surtout, d'un conflit ukrainien qui dure. Le long des grandes artères du centre-ville de la capitale russe, seuls quelques milliers de personnes sont venus voir défiler chars et autres véhicules blindés. Mais si quelque 9.000 militaires ont pris part au cortège selon les médias russes, au même titre que des lanceurs de missiles et des avions, la parade était plus modeste que d'habitude. 

LA REVENDICATION DE KIEV

L'Ukraine a frappé avec un drone une raffinerie russe dans la république du Bachkortostan, à une distance record de près de 1200 km de sa frontière, a affirmé ce jeudi à l'AFP une source au sein du secteur ukrainien de la Défense. "Un drone à long rayon d'action a 'rendu visite' à la république du Bachkortostan, où il a frappé la raffinerie Neftekhim Salavat (du géant russe) Gazprom", située dans la ville de Salavat, a indiqué cette source.

ZALOUJNY NOMMÉ AMBASSADEUR

L'ex-commandant en chef de l'armée ukrainienne, le général Valery Zaloujny, a été nommé ambassadeur au Royaume-Uni, a annoncé ce jeudi le ministère ukrainien des Affaires étrangères. En février dernier, le chef de l'Etat ukrainien Volodymyr Zelensky avait remplacé Valery Zaloujny par Oleksandre Syrsky, un général moins connu. 


Cette mesure, objet de rumeurs persistantes, a été prise à la suite de l'échec de la contre-offensive de Kiev en 2023 et sur fond de tensions entre Volodymyr Zelensky et le général Zaloujny, un chef militaire très populaire. Valery Zaloujny, 50 ans, avait été nommé commandant en chef en juillet 2021, quelques mois avant le déclenchement, en février 2022, de l'invasion russe.

DÉPENSES MILITAIRES

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron a plaidé ce jeudi pour que les pays de l'Otan augmentent à 2,5% de leur PIB leurs dépenses dans la défense face aux différents défis dans le monde. Lors d'un discours au centre national de la cybersécurité, le chef de la diplomatie britannique, nommé en novembre dernier, a ainsi exhorté les alliés de Londres à suivre le chemin du Royaume-Uni. Actuellement l'Otan préconise des dépenses militaires à 2% du PIB mais tous ses membres ne l'atteignent pas et certains pays comme le Royaume-Uni appellent à aller plus loin. 


Le Premier ministre Rishi Sunak a annoncé le mois dernier l'augmentation des dépenses militaires de 2,3 à 2,5% d'ici à 2030. "Si l'invasion illégale de Vladimir Poutine" en Ukraine "nous apprend quelque chose, c'est que faire trop peu trop tard ne fait qu'encourager un agresseur", a fait valoir l'ancien Premier ministre britannique, de 2010 à 2016. 

DEUX MORTS À NIKOPOL

Deux personnes ont été tuées par des bombardements russes à Nikopol, dans le sud de l'Ukraine, ont annoncé ce jeudi les autorités locales. "L'artillerie ennemie a fait deux morts : un homme de 62 ans et une femme de 65 ans", a indiqué Serguiï Lyssak. Le gouverneur de la province de Dnipropetrovsk a publié des photographies d'une maison le toit en feu et d'autres bâtiments endommagés. La ville de Nikopol est régulièrement la cible d'attaques des forces russes établies juste de l'autre côté du Dniepr, un fleuve devenu une ligne de front à la fin de l'année 2022. 

FORCES NUCLÉAIRES

Lors de son discours du 9 mai, le dirigeant russe Vladimir Poutine a affirmé que les forces nucléaires stratégiques russes étaient "toujours" en alerte. Les forces nucléaires stratégiques russes sont "toujours" prêtes au combat, a souligné Vladimir Poutine. "La Russie fera tout pour éviter un affrontement mondial. Mais, dans le même temps, nous ne permettrons pas que l'on nous menace. Nos forces (nucléaires) stratégiques sont toujours en alerte", a déclaré le président russe.

9 mai : Vladimir Poutine défie l'OccidentSource : TF1 Info

VLADIMIR POUTINE

Lors de son discours du 9 mai pour la célébration de la victoire de l'Union soviétique sur l'Allemagne nazie en 1945, Vladimir Poutine a évoqué "l'opération militaire spéciale" en Ukraine, en remerciant les soldats et officiers qui y participent. "Aujourd'hui, nous voyons à quel point la vérité sur la Seconde Guerre mondiale est érodée, tout le monde essaie de démolir les mémoriaux et les monuments en l'honneur des anciens combattants", a-t-il fustigé, estimant que l'on "essaie de faire oublier ces exploits sacrés". 


Dénonçant "la distorsion de l'histoire", il a pointé la "politique globale des élites occidentales" qui "créent des clivages" et "freinent le développement des pays et des peuples". "Nous rejetons cette idée de la supériorité et nous comprenons que ces concepts sont dangereux", a encore affirmé Vladimir Poutine, assurant que la Russie ferait "tout pour éviter une collision globale". "Nous ne permettrons à personne de nous menacer", a-t-il encore assuré.

CÉLÉBRATION DU 9 MAI

Tout juste investi, Vladimir Poutine supervise jeudi une grande parade militaire pour la célébration de la victoire de l'Union soviétique sur l'Allemagne nazie en 1945, une mémoire que le président russe invoque abondamment pour justifier son assaut contre l'Ukraine. Plus de deux ans après le début de l’offensive à grande échelle contre Kiev, en février 2022, l'armée russe a multiplié les petites avancées dans l'est de l'Ukraine et se trouve en bien meilleure posture que l'année précédente, malgré les pertes.


Vladimir Poutine, 71 ans, qui a fait de ce conflit l'un des marqueurs de sa politique de puissance, promet à chaque occasion la "victoire" à ses concitoyens dans un combat contre un gouvernement ukrainien présenté comme "néo-nazi". Le chef du Kremlin mobilise de longue date la mémoire de la Seconde Guerre mondiale - qui a fait 27 millions de morts côté soviétique - pour se présenter en héritier de la puissance de l'URSS et légitimer son propre pouvoir. 


Le défilé militaire du 9 mai, mis en scène comme un grand spectacle, est la pièce centrale de ce récit guerrier censé exalter la puissance du pays.

HOMMAGE

Sur la plateforme X, le Quai d'Orsay rend hommage au journaliste Arman Soldin, tué il y a un an en Ukraine.

"PARADE DE LA VICTOIRE"

La Russie célèbre, en ce 9 mai, la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie. Des cérémonies organisées dans un contexte sécuritaires très particulier. Le correspondant de LCI en Russie, Jérôme Garro, fait le point : 

Russie : la "parade de la victoire"Source : TF1 Info

DÉPÔT DE CARBURANT

En parallèle des frappes menées par Kiev sur Belgorod, l'armée russe a affirmé, ce matin, que la région de Krasnodar, près de la péninsule de Crimée annexée par la Russie en 2014, avait aussi été visée par des drones, et qu'un dépôt de carburant avait été fortement endommagé. "Environ six drones ont été détruits, mais plusieurs sont tombés sur le terrain du dépôt. En conséquence de quoi un incendie s'est déclaré et plusieurs réservoirs ont été endommagés", a indiqué l'état-major de la région de Krasnodar.

DIALOGUE

Dans son traditionnel post sur les réseaux sociaux, hier soir, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a indiqué préparer avec plusieurs leaders internationaux un forum sur la paix. "Il est essentiel que nous maintenions le dialogue avec tous les dirigeants", a-t-il indiqué avant d'estimer qu'ils partageaient "pratiquement le même objectif : rétablir une véritable stabilité dans les affaires internationales et assurer la justice pour chaque nation, de sorte qu'aucune nation ne soit détruite". "L'histoire sera reconnaissante à tous ceux qui nous aideront", assure encore le chef de l'État ukrainien.

FRAPPES UKRAINIENNES

Au moins huit personnes ont été blessées cette nuit dans une attaque aérienne ukrainienne sur la ville russe de Belgorod et ses environs, a annoncé le gouverneur régional, Viatcheslav Gladkov. "La ville et le district de Belgorod ont été visés par une attaque aérienne des forces armées ukrainiennes. Des immeubles résidentiels et des voitures ont été directement touchés", a écrit Viatcheslav Gladkov sur Telegram.


"Selon des informations préliminaires, huit personnes ont été blessées : sept adultes et une enfant", a-t-il ajouté. Cinq de ces personnes, dont une fillette de 11 ans, ont été blessées par du shrapnel et ont été hospitalisées, et les trois autres ont été soignées sur place, a-t-il précisé. D'après le gouverneur, 19 immeubles d'habitation comportant 34 appartements, une maison individuelle et 37 véhicules ont été endommagés dans la ville de Belgorod. Quatre maisons individuelles et trois voitures ont subi des dégâts dans le village de Dubovoe, dans le district de Belgorod.

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à la guerre en Ukraine. Retrouvez ici les dernières informations sur ce conflit. 

Sur le terrain, l'Ukraine a annoncé des restrictions d'électricité en fin de journée après une nouvelle attaque de drones et missiles russes "massive" contre son réseau énergétique, qui a fait au moins un mort et une dizaine de blessés. Ont été visés des sites de production et de transmission d'électricité dans les régions de Poltava (est), Kirovograd (centre), Zaporijia (sud), Lviv, Ivano-Frankivsk et Vinnytsia (ouest), a précisé sur Telegram le ministre ukrainien de l'Energie, Guerman Galouchtchenko. La ville de Kherson, dans le sud, s'est aussi trouvée "partiellement privée d'électricité" à cause de "frappes ennemies", selon le gouverneur local.

La Russie "ne peut pas mener d'enquête" sur la mort du journaliste de l'AFP Arman Soldin, tué en Ukraine en mai 2023 près de la ville de Bakhmout alors assiégée, a assuré mercredi le porte-parole du Kremlin. "Si je comprends bien, au moment de son décès il se trouvait sur le territoire étant sous le contrôle du régime de Kiev", a déclaré Dmitri Peskov, interrogé à la veille du premier anniversaire de la mort du coordinateur vidéo de l'AFP en Ukraine.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info