EN DIRECT - Guerre en Ukraine : Zelensky se rend en Suisse lundi

Publié le 14 janvier 2024 à 6h45, mis à jour le 14 janvier 2024 à 19h41

Le président ukrainien effectuera une visite en Suisse à partir de lundi, ont annoncé dimanche ses services.
Au moment où l'Ukraine tente de s'assurer un appui fiable de ses alliés, il doit rencontrer le président suisse et participera au Forum économique mondial de Davos.
Suivez les dernières informations sur le conflit.

Ce live est à présent terminé. 

ZELENSKY EN SUISSE LUNDI

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky effectuera une visite en Suisse à partir de lundi, ont annoncé dimanche ses services, à un moment où l'Ukraine tente de s'assurer un appui fiable de ses alliés à l'approche du deuxième anniversaire de l'invasion russe.


"Le président Zelensky va débuter sa visite dans la Confédération helvétique le 15 janvier", a indiqué la présidence, précisant qu'il "rencontrerait les chefs des deux chambres du parlement, des chefs de parti ainsi que le président suisse, et participerait au Forum économique mondial" de Davos.

PARIS ET BERLIN MARTÈLENT LEUR SOUTIEN

Le nouveau chef de la diplomatie française et son homologue allemande ont réaffirmé dimanche la volonté de leurs pays de soutenir l'Ukraine "aussi longtemps" que nécessaire face à l'offensive de la Russie.


"Nous sommes en plein accord" pour dire "que nous devons soutenir aussi longtemps qu'il le faudra les Ukrainiens", a déclaré Stéphane Séjourné à la presse lors d'une visite à Berlin. La cheffe de la diplomatie allemande Annalena Baerbock lui a fait écho en disant qu'il faudrait rester "aux côtés de l'Ukraine aussi longtemps que nécessaire".

PYONGYANG A MOSCOU

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères se rendra en Russie la semaine prochaine, selon un média officiel nord-coréen, alors que Washington et ses alliés ont condamné des transferts d'armes présumés de Pyongyang à Moscou pour sa guerre en Ukraine.  La Russie et la Corée du Nord, alliés de longue date, affichent un rapprochement depuis le voyage de Kim Jong Un dans l'Extrême-Orient russe en septembre 2023 pour rencontrer Vladimir Poutine. 

ATTAQUES RUSSES

Les forces russes ont ciblé hier 12 communautés rurales dans l'oblast de Soumy, blessant un civil dans la ville de Shostka, selon l'administration militaire locale. Dans la ville de Chostka, située à environ 50 km à l'ouest de la frontière russo-ukrainienne, un civil a été blessé dans une attaque de missile dans la matinée de samedi. Plus de 300 appartements ont été endommagés lors de l'attaque et de l’artillerie, des mortiers, des mines et des drones ont été utilisés au cours des 12 attaques recensées.

AIDE EUROPÉENNE

Selon Stéphane Séjourné, Paris pèsera "de tout son poids" pour que Kiev obtienne une enveloppe européenne de 50 milliards d'euros, pour l'instant bloquée par la Hongrie. Mais d'ailleurs, comment fonctionne l'aide envoyée à l'Ukraine ? Le pays devra-t-il un jour rembourser l'appui international qu'il reçoit ? Retrouvez tous les détails sur ces mécanismes mis en place depuis la guerre. 

LA FRANCE SOLIDAIRE

Hier depuis Kiev, le nouveau ministre des Affaires étrangères a assuré que l'Ukraine resterait "la priorité de la France". "La Russie espère que l'Ukraine et ses soutiens se lasseront avant elle. Nous ne faiblirons pas", a lancé Stéphane Séjourné en conférence de presse avec son homologue ukrainien Dmytro Kouleba. Le ministre s'est entretenu avec le président ukrainien, notamment sur les "enjeux européens liés au Conseil extraordinaire du 1ᵉʳ février et le rôle moteur de la France pour que ce sommet signe une nouvelle fois un soutien unitaire des Européens à l’Ukraine". Ce dernier doit maintenant se rendre en Allemagne et en Pologne lundi pour rencontrer ses homologues et faire avancer les dossiers ukrainiens au sein des instances européennes, selon son entourage à l'AFP.

BIENVENUE

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à la guerre en Ukraine, et à ses conséquences dans le monde. Vous y trouverez les dernières informations relatives au conflit tout au long de la journée.

Stéphane Séjourné, nouveau chef de la diplomatie française, a assuré samedi à Kiev que l'Ukraine resterait "la priorité de la France", promettant son soutien sans faille "en dépit de la multiplication des crises". "La Russie espère que l'Ukraine et ses soutiens se lasseront avant elle. Nous ne faiblirons pas", a lancé le ministre des Affaires étrangères , en conférence de presse avec son homologue ukrainien Dmytro Kouleba.

Stéphane Séjourné a relevé que choisir Kiev pour sa première visite officielle, deux jours après sa nomination, était en soi un "message adressé aux Ukrainiens".

Il s'est entretenu une heure avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, selon son entourage, notamment sur les "enjeux européens liés au Conseil extraordinaire du 1er février et le rôle moteur de la France pour que ce sommet signe une nouvelle fois un soutien unitaire des Européens à l’Ukraine"

Le chef de la diplomatie française, qui a remplacé au pied levé celle à qui il a succédé, Catherine Colonna, dans ce voyage, a répété que "l'avenir de l'Ukraine (était) au sein de l'Union européenne". Paris, a-t-il dit, pèsera "de tout son poids" pour que Kiev obtienne une enveloppe d'aide européenne de 50 milliards d'euros, pour l'instant bloquée par le veto de la Hongrie.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info