Ukraine : une guerre partie pour durer
En Direct

EN DIRECT - Ukraine : plus de 260 combattants ukrainiens évacués d'Azovstal

La rédaction de TF1info
Publié le 16 mai 2022 à 6h00, mis à jour le 17 mai 2022 à 6h19
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Plus de 260 combattants ukrainiens dont 53 blessés ont été évacués lundi de l'aciérie Azovstal.
Cette usine-forteresse est le bastion de résistance ukrainienne à Marioupol
Suivez les dernières infos sur ce conflit.

Ce live est à présent terminé, vous pouvez retrouver les dernières informations du mardi 17 mai sur la guerre en Ukraine dans cet article.

DISCUSSIONS RUSSIE/ÉTATS-UNIS


Lors de sa prise de parole, dimanche, à la télévision d'État, l'ambassadeur russe aux États-Unis a évoqué des contacts entre Washington et Moscou pour mettre un terme à la guerre en Ukraine.

International
Ukraine : Russes et Américains négocient secrètement

Ukraine : Russes et Américains négocient secrètement

AUTOMOBILE


La Russie était son plus gros marché, après la France. Le constructeur automobile s'y est notamment retiré depuis l'invasion de l'Ukraine. Mais, quelles peuvent être les pertes pour le groupe ? L’avenir de la marque est-il en danger ?

MARIOUPOL


Plus de 260 combattants ukrainiens dont 53 blessés ont été évacués de l'aciérie Azovstal, dernier bastion de résistance ukrainienne à Marioupol, a annoncé une vice-ministre ukrainienne de la Défense, Ganna Malyar.


"Le 16 mai, 53 blessés graves ont été évacués d'Azovstal vers Novoazovsk pour assistance médicale et 211 autres ont été transportés à Olenivka par un couloir humanitaire", ces deux localités étant en territoire contrôlé par les forces russes et prorusses, a-t-elle déclaré dans une vidéo en précisant qu'ils seraient plus tard "échangés".

TURQUIE


La Finlande et la Suède ont officialisé leur candidature à l'Otan. Une décision que n'a que très peu goûté la Russie... mais aussi la Turquie. À ce titre, le président Erdogan a affirmé lundi que son pays "ne cèdera pas" sur l'intégration des deux pays nordiques dans l'alliance.

OTAN 


"Le Royaume-Uni soutient fermement les demandes d'adhésion à l'Otan de la Finlande et de la Suède. Ils devraient être intégrés dans l'Alliance dès que possible, leur adhésion renforcera la sécurité collective de l'Europe", a déclaré lundi  Liz Truss. Le Royaume-Uni "est impatient de travailler avec eux en tant que nouveaux alliés de l'Otan et était prêt à leur offrir toute (son) assistance pendant le processus d'adhésion", a ajouté la ministre britannique des Affaires étrangères.

COURS DU BLÉ 


Le cours du blé a battu lundi un "record absolu" sur le marché européen, clôturant à 438,25 euros la tonne, après l'annonce samedi d'un embargo de l'Inde sur ses exportations de la céréale. "C'est un record absolu toutes échéances confondues sur Euronext. Le précédent record remonte au 7 mars 2022 avec un blé à 422,50 euros la tonne en clôture", a déclaré Damien Vercambre, courtier au cabinet Inter-Courtage, à l'AFP. 

SUÈDE ET FINLANDE 


Emmanuel Macron "salue et soutient" la décision de la Finlande et de la Suède de rejoindre l'Otan, a indiqué l'Élysée lundi. "Grâce à leurs capacités de défense robustes, l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Otan renforcera la sécurité et la stabilité de la région baltique, de l’Europe dans son ensemble, et de la zone euro-atlantique", salue également l'exécutif. 


"Tout État qui chercherait à tester la solidarité européenne, à travers une menace ou une agression contre leur souveraineté par quelque moyen que ce soit, doit avoir la certitude que la France se tiendra aux côtés de la Finlande et de la Suède", conclut le communiqué. Une menace à peine voilée à la Russie de Vladimir Poutine. 

OTAN 


Recep Tayyip Erdoğan a annoncé lundi que la Turquie ne "cèdera pas" sur l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'Otan. "La Suède est la pépinière des organisations terroristes(...) Nous ne cèderons pas sur l'adhésion à l'Otan de ceux qui appliquent des sanctions envers la Turquie", fistige-t-il. 


Le dirigeant reproche aux deux pays nordistes de ne pas approuver ses demandes d'extradition des personnes qu'elle accuse d'être membres d'"organisations terroristes". 


Aucune de 33 demandes d'extradition envoyées par Ankara n'a ainsi reçu de réponse positive de la part de Stockholm, ni de Helsinki au cours des cinq dernières années, a souligné l'agence de presse étatique, Anadolu, plus tôt dans la journée.

BLOCAGE DES SANCTIONS


Le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba, a déploré lundi le blocage de l'embargo pétrolier européen par la Hongrie. "Le sixième paquet de sanctions de l'UE doit inclure un embargo pétrolier et je suis désolé que cette décision tarde a être adoptée. Un seul pays continue de bloquer", a-t-il fustigé. "Mais il ne m'appartient pas de dire au Premier ministre hongrois Viktor Orban comment il doit agir. C'est une affaire de famille pour l'Union européenne (...) Je suis confiant. L'embargo sera décidé, mais il y aura un prix à payer", a-t-il ajouté. 


"Il faut tuer toutes les exportations de la Russie", "une fois privé d'argent, Vladimir Poutine aura le pouvoir, mais les poches vides", conclut le ministre. 

NOUVELLES FRAPPES RUSSES


Au moins 10 civils ont succombé à des frappes russes sur la ville de Sieverodonetsk dimanche, a annoncé lundi le gouverneur régional, Serguiï Gaïdaï, sur son compte Telegram. "Au moins 10 personnes ont été tuées. Il est actuellement extrêmement difficile de vérifier la situation sur le terrain en raison des nouveaux bombardements", a-t-il déclaré. 


Initialement, c'est l'hôpital qui a été ciblé. Depuis, plusieurs autres bombardements ont provoqué des incendies dans des zones résidentielles.

FMI 


Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a déclaré lundi qu'il avait discuté de l'importance d'un soutien financier à l'économie ukrainienne avec la directrice générale du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva. "Le FMI est notre partenaire important. Nous nous réjouissons à l'idée de poursuivre un travail commun fructueux pour maintenir la stabilité financière de l'Ukraine", a souligné le chef d'État. 

MISSILES


Les Russes ont tiré des missiles à longue portée sur un centre d'entraînement militaire à Yavoriv, près de Lviv, a indiqué mardi un haut responsable américain de la Défense à CNN. "Je n'ai pas une visibilité parfaite sur ces frappes. Il semble qu'elles aient visé ce centre de formation et, une fois encore, ce que nous pouvons voir de notre point de vue, ce sont des dégâts mineurs sur quelques bâtiments", a-t-il rassuré. 

BOMBES INCENDIAIRES


La municipalité de Marioupol a alerté sur l'usage de bombes incendiaires par l'armée russe contre l'usine d'Azovstal, dimanche.

Si ce type de munitions est autorisé en temps de guerre, il est contrôlé via un protocole international auquel l'Ukraine comme la Russie sont signataires.

SUÈDE DANS L'OTAN 


Après la Finlande, la Suède va officiellement déposer une demande d'adhésion dans l'Otan. Une décision historique pour le pays scandinave, neutre militairement depuis près de deux siècles. Si les pays occidentaux saluent cette adhésion, la Russie affirme qu'elle va "réagir".

International
Otan : la Suède va officiellement demander son adhésion

Otan : la Suède va officiellement demander son adhésion

FRAPPE


Un entrepôt dans lequel était stocké du nitrate d'ammonium a été touché par une frappe russe dans la région de Kharkiv, dans le nord-est de l'Ukraine, ont annoncé lundi les autorités régionales" Un obus russe a touché un entrepôt sur le territoire de la région de Kharkiv, où, selon les informations préliminaires, du nitrate d'ammonium était stocké", a annoncé  le gouverneur de la région de Donetsk, sur Telegram. "La colonne de fumée pourrait effrayer mais il n'y a pas de raison de paniquer. L'explosion dans la région de Kharkiv ne constitue pas une menace pour la population locale", a-t-il assuré. 

APPUI 


La Norvège, le Danemark et l'Islande se sont dits prêts à appuyer la Suède et la Finlande en cas d'agression par la Russie avant leur entrée officielle dans l'Otan. "Avec le Danemark et l'Islande, la Norvège est prête à aider ses voisins nordiques par tous les moyens nécessaires s'ils sont victimes d'une agression sur leur territoire avant d'obtenir leur adhésion à l'Otan", a lancé lundi le Premier ministre norvégien, Jonas Gahr Stoere.

EUROVISION


Victorieux samedi lors de la 66e édition du concours européen de la chanson, les Ukrainiens ont donné une autre dimension à leur titre. Ils ont publié une vidéo mettant en scène des mères en tenue militaire dans des villes "près de Kiev qui ont souffert des horreurs de l’occupation russe". Les six artistes ont quitté l’Italie ce lundi pour rejoindre leur pays, toujours en guerre contre la Russie.

SUÈDE 


La Suède va officiellement demander son adhésion à l'Otan, a annoncé lundi le gouvernement. "Le gouvernement a décidé d'informer l'Otan de la volonté de la Suède de devenir membre de l'alliance", a déclaré la Première ministre Magdalena Andersson. "Nous quittons une ère pour entrer dans une nouvelle", martèle-t-elle. 


Dans la foulée, le président français, Emmanuel Macron, a dit soutenir "pleinement" cette décision du pays scandinave. 

VERS UNE TRÊVE À AZOVSTAL ?


Le ministère russe de la Défense a annoncé ce lundi une trêve à Marioupol pour évacuer les blessés ukrainiens, toujours retranchés dans le complexe d'Azovstal. "Un régime de silence (des armes) est en vigueur actuellement et un couloir humanitaire ouvert par lequel les soldats ukrainiens blessés sont transférés vers les établissements médicaux à Novoazovsk", en territoire contrôlé par les forces russes, peut-on lire dans un communiqué. 


Toutefois, Moscou ne précise pas pas combien de personnes doivent être évacuées. Selon les autorités ukrainiennes, quelque 1.000 soldats, dont 600 blessés, se trouveraient encore dans l'immense aciérie. 

SIX CIVILS TUÉS DANS LA RÉGION DE DONETSK


Six civils ukrainiens ont été tués dans des bombardements russes dans la région de Donetsk, a annoncé la police de la région sur Telegram. Douze personnes ont été blessées.

TROUPES RUSSES NEUTRALISÉES


27.700 soldats russes ont été neutralisés depuis le début de l'offensive, le 24 février dernier, affirme le ministère ukrainien de la Défense.

VLADIMIR POUTINE


Élargissement de l'Otan, offensive en Ukraine... Le président russe, Vladimir Poutine, a fait le point ce lundi, au 82e jour de la guerre.

Elargissement de l'Otan : "Nous allons réagir", prévient Vladimir PoutineSource : TF1 Info
JT Perso

DÉPARTS ET RETOURS EN UKRAINE


Selon les garde-frontières, 5,9 millions de personnes ont quitté l'Ukraine depuis le début de la guerre. 1,56 million de retours ont été enregistrés.

ÉLARGISSEMENT DE L'OTAN : "NOUS ALLONS RÉAGIR", PRÉVIENT VLADIMIR POUTINE


La demande d'intégration à l'Otan de la Suède et de la Finlande "est prise dans les intérêts des États-Unis", juge Vladimir Poutine. "Toutes les décisions sont favorables à un seul pays : les États-Unis. Cela aggrave la situation sécuritaire."


Le président russe assure que "la Russie n'a pas de problème avec ces pays". "L'élargissement de l'Alliance à ces pays ne pose de pas de menace. Par contre, nous allons réagir de façon adéquate", prévient-il. "Par cette politique d'élargissement, l'Alliance déborde de son mandat et devient de plus en plus active dans son influence sur la politique des autres pays. Cela retient notre attention."

L'OCCIDENT "RÉÉCRIT L'HISTOIRE", DÉNONCE VLADIMIR POUTINE


"Nous avons beaucoup œuvré pour mettre un terme au nazisme", se réjouit le président russe, Vladimir Poutine. "À l'ouest, on réécrit l'histoire et on oublie les exploits de ceux qui ont payé le prix ultime pour la victoire", estime-t-il. "Nous avons observé cette vague de néo-nazisme en Ukraine depuis longtemps. Un certain nombre de partenaires de l'Occident ferme les yeux là-dessus. [...] Nous voyons la déferlante de russophobie."

MCDONALD'S SE RETIRE DE RUSSIE


Le géant américain de la restauration rapide McDonald's, qui avait fermé ses enseignes en Russie début mars, annonce ce lundi se retirer du pays et vendre toutes ses activités en réaction à l'invasion russe de l'Ukraine.


"Nous sommes engagés envers notre communauté mondiale et devons rester inflexibles quant à nos valeurs", déclare le PDG du groupe Chris Kempczinski, cité dans un communiqué de l'entreprise. "Le respect de nos valeurs signifie que nous ne pouvons plus conserver les Arches (le logo de McDonald's, NDLR)" en Russie.

OTAN : MOSCOU FUSTIGE ENCORE LES CANDIDATURES DE LA SUÈDE ET LA FINLANDE


L'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'Otan "ne renforcera pas" la sécurité européenne, assure le Kremlin. "Nous sommes convaincus que l'entrée dans l'Otan de la Finlande et de la Suède ne va ni renforcer ni améliorer l'architecture sécuritaire de notre continent", a déclaré à la presse le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, faisant part de la "préoccupation" de Moscou et promettant de suivre de près "les implications que cela aura pour notre sécurité".

80.000 PERSONNES ARRIVÉES D'UKRAINE EN FRANCE


"Plus de 80.000 personnes sont arrivées d'Ukraine en France", indique sur Twitter Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, après une intervention au Sénat. "Citoyens, État, collectivités, associations, entreprises : tous sont mobilisés pour leur offrir le meilleur accueil."

LA SUÈDE ET LA FINLANDE VERS L'OTAN


La Suède et la Finlande ont confirmé leur volonté d'adhérer rapidement à l'Otan, malgré l'opposition du Kremlin et de potentielles représailles. Or, pour le député européen Bernard Guetta, Vladimir Poutine est responsable du renforcement de l'Alliance atlantique à ses frontières.

LES FORCES UKRAINIENNES REPRENNENT LE CONTRÔLE D'UNE FRONTIÈRE


Les forces ukrainiennes ont repoussé les troupes russes et ont repris le contrôle d'une partie de la frontière avec la Russie dans la région de Kharkiv, assurent les autorités ukrainiennes. "Le 227e bataillon de la 127e brigade de la défense territoriale des forces armées de Kharkiv a expulsé les Russes et s'est installé à la frontière", a indiqué Kiev.


"Nous sommes fiers de nos soldats qui ont restauré le panneau frontalier. Nous remercions tous ceux qui, au péril de leur vie, libèrent l'Ukraine des envahisseurs russes", a pour sa part écrit sur Telegram le gouverneur de la région de Kharkiv, Oleg Sinegoubov.

FRAPPES RUSSES


Quatre personnes ont été tuées dans des frappes de missiles au cours des dernières 24 heures, dont deux dans le bombardement d'un hôpital à Severodonetsk, dans la région de Lougansk, et deux à Mykolaïv, selon les autorités ukrainiennes.

CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES


Suite à la guerre en Ukraine, Bruxelles augmente sa prévision d'inflation dans la zone euro pour 2022 à 6,1%, et abaisse sa prévision de croissance à 2,7% pour cette année. Sa prévision de croissance est toutefois supérieure pour la France (3,1%).


"Il ne fait aucun doute que l'économie de l'UE traverse une période difficile en raison de la guerre de la Russie contre l'Ukraine, et nous avons revu nos prévisions à la baisse en conséquence. Le facteur négatif le plus important est la flambée des prix de l'énergie, qui porte l'inflation à des niveaux record et pèse sur les entreprises et les ménages européens", a déclaré le vice-président de la Commission, Valdis Dombrovskis, dans un communiqué.

TÉMOIGNAGE D'UN EX-PRISONNIER DES RUSSES


Après avoir été prisonnier des Russes pendant 43 jours, Leonid, aumônier d'Odessa, se confie à LCI. Malgré la "torture" infligée par l'armée russe, il retournera sur le front "dès que possible", affirme-t-il.

OTAN : LES PARLEMENTS FINLANDAIS ET SUÉDOIS EXAMINENT LES CANDIDATURES


Les Parlements finlandais et suédois se penchent ce lundi sur les candidatures des deux pays nordiques à l'Otan, avec de larges majorités assurées dans les deux chambres. L'Eduskunta, le Parlement finlandais, a entamé ce lundi matin une session marathon pour examiner la candidature présentée officiellement dimanche par l'exécutif, avant un vote qui interviendra au plus tôt mardi. Selon les derniers pointages des médias finlandais, au moins 85% des 200 élus vont voter oui à la candidature à l'Otan.


De son côté, le Parlement suédois se réunit avec une allocution de la Première ministre sociale-démocrate Magdalena Andersson, suivie des chefs des partis parlementaires. Avec la bascule historique du parti social-démocrate au pouvoir dimanche, six des huit partis au Parlement sont désormais en faveur d'une adhésion, représentant une majorité théorique de 304 députés sur un total de 349.

DES "PREUVES VIDÉO" DE BOMBES INCENDIAIRES SUR AZOVSTAL


L'armée russe aurait fait usage de bombes incendies sur l'usine d'Azovstal, à Marioupol, où sont réfugiés les derniers résistants ukrainiens de la ville. "Ces bombes incendiaires sont interdites par tous les pays civilisés", dénonce sur LCI Petro Andriyouchenko, maire-adjoint de Marioupol. "Il existe des preuves vidéo de l'utilisation de ce type d'armes. Cela peut avoir des conséquences catastrophiques sur les civils à proximité si les bombes provoquent un incendie immense."

Guerre en Ukraine : "des preuves vidéo" de bombes incendiaires sur Azovstal, selon le maire-adjoint de MarioupolSource : TF1 Info
JT Perso

RENAULT QUITTE LA RUSSIE


Les actifs de Renault en Russie sont désormais propriété de l'État russe, annonce Moscou. Cette décision fait suite au retrait du constructeur automobile français consécutif à l'invasion en Ukraine. Renault garde toutefois l'option de racheter ses parts pendant six ans.

LES FORCES UKRAINIENNES ATTEIGNENT LA FRONTIÈRE RUSSE


Au nord de Kharkiv, les forces ukrainiennes atteignent la frontière russe, rapporte CNN. "Monsieur le président, nous avons réussi", se réjouissent des soldats ukrainiens.

FINLANDE ET SUÈDE VERS L'OTAN : MOSCOU DÉNONCE UNE "GRAVE ERREUR"


Les candidatures de la Suède et de la Finlande à l'Otan en réaction à l'offensive russe contre l'Ukraine constituent une "grave erreur", juge le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov. "Les conséquences auront une portée considérable", prévient-il, cité par l'agence russe Interfax.


Selon lui, la réponse de la Russie "dépendra des conséquences pratiques de l'adhésion" des deux pays scandinaves à l'Alliance atlantique. "Pour nous, il est clair que la sécurité de la Suède et de la Finlande ne sortira pas renforcée par cette décision", a-t-il martelé, relevant que "le niveau de tension militaire (allait) augmenter."

EXERCICES MILITAIRES DE L'OTAN


Des exercices militaires de l'Otan doivent débuter ce lundi en Estonie, rapporte The Guardian. D'après la porte-parole de l'Alliance atlantique, Oana Lungescu, ces exercices sont "réguliers" et ont été planifiés "bien avant l'invasion de l'Ukraine par la Russie".

"M. POUTINE A RÉUSSI À FAIRE REVENIR LES ÉTATS-UNIS EN EUROPE"


Bernard Guetta, député Renew et spécialiste en géopolitique, est revenu sur LCI la possible entrée de la Finlande et de la Suède au sein de l'Otan en réaction à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. "Ce qui est fascinant dans cette histoire, c’est que M. Poutine a réussi à faire revenir les États-Unis en Europe, il a fait revenir l’Otan, il a resserré les rangs entre les 27 membres de l’UE, il a resserré les rangs au sein de l'Otan", a-t-il observé, soulignant par là l'échec de Vladimir Poutine. 


Concernant les conséquences d'une telle entrée dans l'Otan, Bernard Guetta a confirmé que des représailles pourraient être prises. "Je pense que cet homme est très dangereux, c'est un animal blessé, acculé et rien n’est plus dangereux qu’un animal blessé", a-t-il analysé, observant en plus qu'"un dictateur qui perd la guerre, perd le pouvoir". 

RÉOUVERTURE PARTIELLE DES TRANSPORTS À KHARKIV


Les transports en commun rouvrent peu à peu à Kharkiv après le départ des troupes russes, mais pas les métros : plusieurs milliers d'habitants y sont toujours réfugiés.

Guerre en Ukraine : réouverture partielle des transports en commun à KharkivSource : TF1 Info
JT Perso

RÉACTION DE RENAULT


Le groupe automobile Renault confirme la cession de sa participation dans le constructeur russe Avtovaz, fabricant des Lada, mais précise qu'il garde l'option de racheter ses parts pendant six ans.


"Le Conseil d'administration de Renault Group a approuvé à l'unanimité la signature des accords pour céder 100 % des parts de Renault Group dans Renault Russie à la ville de Moscou et sa participation de 67,69 % dans Avotvaz à NAMI (l'Institut central de recherche et de développement des automobiles et des moteurs)", a-t-il indiqué dans un communiqué, sans confirmer aucun montant. "L'accord prévoit une option de rachat par Renault Group de sa participation dans Avotvaz, exerçable à certaines périodes au cours des six prochaines années."

LES ACTIFS DE RENAULT EN RUSSIE PROPRIÉTÉ DE L'ÉTAT RUSSE


Les actifs de Renault en Russie sont désormais propriété de l'État russe, a annoncé ce lundi le ministère russe de l'Industrie et du commerce, suite au retrait du constructeur automobile français consécutif à l'invasion en Ukraine.


"Des accords ont été signés pour un transfert des actifs russes du groupe Renault à la Fédération de Russie et au gouvernement de Moscou", indique le ministère dans un communiqué.

LE POINT SUR LA SITUATION


Les troupes russes peinent à avancer, la Suède qui devrait suivre la Finlande dans sa candidature à l'Otan... On fait le point sur les informations marquantes des dernières 24 heures.

EUROVISION : KALUSH ORCHESTRA VEND SON PRIX AUX ENCHÈRES


Venus d'Ukraine, les gagnants de l'Eurovision 2022, Kalush Orchestra of Ukraine, ont décidé de mettre leur trophée aux enchères afin de faire un don à l'armée ukrainienne.


"Nous devons encore en sélectionner un (de fonds caritatif). De nombreuses personnes font déjà des dons de l'étranger, et peut-être que beaucoup d'autres aimeraient participer. Et cela, à notre avis, les poussera à donner", a déclarer le leader du groupe, Oleh Psiuk, lors d'une visioconférence selon un journaliste du média Ukrinform. "J'aimerais voir une grosse somme, mais je ne veux pas avancer de chiffres. Nous verrons."

L'UKRAINE ESTIME LES PERTES RUSSES


Le ministère ukrainien de la Défense a estimé que la Russie avait perdu environ 27 400 soldats, 1 220 chars, 200 avions et 164 hélicoptères depuis le début du conflit armé, le 24 février.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct consacré aux dernières informations sur la guerre en Ukraine. 

L'Ukraine est toujours sous la pression des bombardements russes ce lundi 16 mai, au 82e jour de guerre. Et les pays de l'Otan continueront à lui apporter une "assistance militaire", a assuré la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock dimanche, à l'issue d'une réunion des chefs de la diplomatie des pays de l'Alliance atlantique. 

Dans le même temps,  la Finlande a annoncé une candidature "historique" à l'Otan, après des décennies à l'écart des alliances militaires. Elle prévoit une probable demande simultanée avec la Suède. Les deux pays souhaitent désormais rejoindre cette organisation en conséquence directe de l'invasion russe de l'Ukraine. 

L'armée russe s'efforce pendant ce temps de progresser dans la région stratégique du Donbass, dans l'est de l'Ukraine, en partie contrôlée par des séparatistes prorusses depuis 2014 et dont Moscou a fait son objectif principal depuis le retrait de ses troupes des environs de Kiev fin mars. Mais les forces russes se heurtent à une résistance acharnée des forces ukrainiennes.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info