EN DIRECT - Guerre en Ukraine : la Russie dit avoir abattu trois missiles ukrainiens visant la Crimée

Publié le 22 octobre 2023 à 7h00, mis à jour le 22 octobre 2023 à 19h27

Les forces russes ont abattu trois missiles ukrainiens visant la Crimée, péninsule annexée en 2014 par Moscou et régulièrement visée par des frappes des forces de Kiev, a affirmé un responsable russe.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

AVDÏÏVKA

Les positions ukrainiennes restent "protégées" autour de la ville disputée d'Avdiïvka, dans l'est, mais la situation est "difficile" car les forces russes mènent de nombreux assauts, a affirmé le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

 

"Les zones d'Avdiïvka et de Marinka sont particulièrement difficiles. De nombreuses attaques par les Russes. Mais nos positions sont protégées", a assuré Volodymyr Zelensky dans son message quotidien. Avdiïvka, cité industrielle, est visée ces dernières semaines par d'intenses attaques. 

TROIS MISSILES UKRAINIENS ABATTUS

Les forces russes ont abattu ce dimanche trois missiles ukrainiens visant la Crimée, péninsule annexée en 2014 par Moscou et régulièrement visée par des frappes des forces de Kiev, a affirmé un responsable russe.


"Trois missiles ennemis en direction de la Crimée ont été abattus" dans la région de Kherson, a déclaré sur Telegram le responsable Vladimir Saldo, installé par Moscou à la tête des zones occupées de cette zone du sud de l'Ukraine.

DEUX MORTS DANS DES FRAPPES RUSSES

Deux personnes ont été tuées dans deux frappes russes dans le district de Bakhmout, dans l'est de l'Ukraine, a annoncé ce dimanche le procureur général.

VIDÉO

Vendredi, la Russie a annoncé le déploiement de patrouilles équipées de missiles Kinjal au-dessus de la mer Noire. "Il y a déjà des patrouilles d’avions russes au-dessus de la mer Noire, mais on apprend que ces patrouilles seront plus fréquentes", détaille Jérôme Garro, correspondant de LCI à Moscou, qui rappelle que les Kinjal sont les "missiles poignards", qui peuvent aller à plus de 10 000 km/h.


"Ces missiles hypersoniques ont déjà été utilisés par l’armée russe pour frapper des positions en Ukraine", explique-t-il. "Ce qui est nouveau, c’est que l’on va avoir davantage d’avions au-dessus de la mer Noire, qui vont se retrouver face à des avions américains, donc on augmente le risque de dérapages, d’accidents. C’est une manière pour Moscou de faire monter encore un peu plus la tension."

Mer noire : Poutine déploie des missiles KinjalSource : TF1 Info

17 BLESSÉS

Au moins 17 personnes ont été blessées samedi par des tirs de missiles russes sur un dépôt postal de la région de Kharkiv, rapportent les autorités locales. Un précédent bilan ce dimanche matin faisait état de 14 blessés, dont certains dans un état grave. Six personnes ont été tuées dans ces frappes.


"L'analyse des débris se poursuit sur les lieux afin d'établir le nombre exact de blessés et de morts", a déclaré au média public Suspilne le porte-parole du bureau du procureur de la région.

TROIS BLESSÉS À KOUPIANSK

Trois personnes ont été blessées dans la frappe russe sur des immeubles résidentiels de la ville de Koupiansk, dans la région de Kharkiv, rapporte le gouverneur de la région sur Telegram, déjà ciblée samedi. Les trois blessés ont 15, 17 et 63 ans et ont été hospitalisés, ajoute Oleg Sinegoubov. Deux d'entre eux sont dans un état grave.


L'Ukraine dit également avoir abattu trois drones et un missile lancés dans la nuit de samedi à dimanche.

NOMBRE DE MORTS ET BLESSÉS RUSSES

Dans son rapport quotidien sur la situation en Ukraine, le ministère de la Défense britannique estime entre 150 000 et 190 000 le nombre de soldats russes tués ou gravement blessés depuis le début de la guerre. Le nombre total de blessés, y compris légers, et de morts dans l'armée russe serait situé entre 240 000 et 290 000, ajoute le ministère dans un tweet publié ce dimanche.

SIX MORTS DANS UNE FRAPPE RUSSE

Au moins six personnes ont été tuées et 14 blessées samedi par des tirs de missiles russes sur un dépôt postal de la région de Kharkiv, dans le nord-est de l'Ukraine, ont rapporté des responsables locaux.


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a partagé sur les réseaux sociaux une vidéo de ce qui semble être un entrepôt gravement endommagé à côté de débris et d'un conteneur portant le logo de l'opérateur postal ukrainien Nova Pochta.


"Les six personnes tuées et les 14 blessées par l'attaque des occupants étaient des employés de l'entreprise qui se trouvaient à l'intérieur du terminal de Nova Pochta", a indiqué le gouverneur de la région de Kharkiv, Oleg Sinegoubov. "Les victimes, âgées de 19 à 42 ans, ont été blessées par des éclats d'obus et le souffle (des explosions)", a-t-il ajouté.

BONJOUR À TOUS

Bonjour à toutes et à tous dans ce direct du dimanche 22 octobre consacré à la guerre en Ukraine.

La Turquie participera à une réunion sur la paix en Ukraine, organisée par Kiev à Malte le week-end prochain, a déclaré samedi Volodymyr Zelensky après un échange avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan. Malte a annoncé vendredi qu'elle accueillerait une réunion sur la paix, à la demande de la présidence ukrainienne, les 28 et 29 octobre. D'autres événements de ce type ont eu lieu en Arabie Saoudite et au Danemark cette année.

"Nous avons discuté du prochain cycle de négociations sur la paix à Malte. La Turquie y participera, ajoutant sa voix et sa position d'autorité", a écrit le dirigeant ukrainien sur X. Aucun représentant russe ne prendra part à cette réunion, selon la presse ukrainienne.

La Turquie s'est posée depuis un an et demi en médiatrice du conflit en Ukraine, et c'est sous son égide, au côté de l'ONU, que Kiev et Moscou étaient parvenus l'an dernier à un accord pour permettre l'exportation des céréales ukrainiennes, vitales pour la sécurité alimentaire mondiale. Or Moscou a claqué la porte de cet accord mi-juillet, et la Turquie essaye depuis de ramener les parties autour de la table, dans l'espoir d'entraîner des négociations de paix plus larges entre l'Ukraine et la Russie.

Volodymyr Zelensky a par ailleurs dit avoir remercié Recep Tayyip Erdogan pour "son soutien sans relâche à la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine".


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info