Ukraine : la guerre du froid
En Direct

EN DIRECT - Guerre en Ukraine : le Royaume-Uni confirme l'envoi d'une nouvelle aide militaire

Publié le 27 novembre 2022 à 7h00, mis à jour le 28 novembre 2022 à 5h57
JT Perso

Le ministère britannique de la Défense a confirmé dimanche l'envoi d'une nouvelle aide militaire en Ukraine.
Deux missiles antichars Brimstone vont notamment être livrés.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

Ce live est désormais terminé, merci de l'avoir suivi. Retrouvez les dernières informations sur la guerre en Ukraine dans le direct du lundi 28 novembre 2022.

KHERSON


L'électricité a partiellement été restaurée dans la ville libérée de Kherson, selon le gouverneur de la région, Yaroslav Yanushevych, cité par The Kyiv Independent. 17% des foyers sont désormais de nouveau raccordé au réseau.

VERS UN RETRAIT DE ZAPORIJJIA ?


Selon Petro Kotin, directeur d'Energoatom, la Compagnie nationale de production d'énergie nucléaire d'Ukraine, les Russes seraient sur le point de se retirer de la centrale nucléaire de Zaporijjia, occupée depuis le début de l'invasion.


"Depuis plusieurs semaines, nous recevons des informations faisant état de signes qui indiqueraient qu'ils se prépareraient à quitter la centrale", a-t-il affirmé à la télévision ukrainienne.

ÉLECTRICITÉ


Selon le fournisseur ukrainien Ukrenergo, le pays a actuellement assez d'électricité pour couvrir 80% de ses besoins.

BOMBARDEMENT


Deux civils sont morts ce dimanche dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, après une bombardement russe, rapportent les médias ukrainiens, dont le Kyiv Independent. Une autre personne a été blessé et quatre maisons ont été détruites dans la même frappe.

CÉRÉALES


Dans un message vidéo publié sur Twitter, la président de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a fustigé le blocus russe des céréales. "90 ans après l'Holodomor, le Kremlin utilise à nouveau la nourriture comme une arme. Nous soutenons l'Ukraine pour garantir une sécurité alimentaire mondiale", a-t-elle tweeté, affirmant que l'UE allait envoyer "40.000 tonnes de graines" en Ukraine, via "deux bateaux".

NOUVELLE AIDE BRITANNIQUE


Le ministère britannique de la Défense a confirmé l'envoi d'une nouvelle aide militaire en Ukraine. Deux missiles antichars Brimstone vont notamment être donnés à l'armée ukrainienne.

REPORTAGE


Face aux bombardements dans la région, des habitants de Kherson fuient en voiture ou en train. En deux semaines, alors que la ville a été libérée des forces russes, 32 personnes ont été tuées dans ces frappes, selon les autorités locales.

Kherson : la fuite des habitants face aux bombardementsSource : TF1 Info

COUPURES DE COURANT


Les autorités ukrainiennes rétablissent progressivement le courant, aidées par la reconnexion des quatre centrales nucléaires du pays, mais des millions de personnes restent à cette heure sans chauffage ni électricité après les frappes aériennes russes sur des infrastructures. Pour éviter de telles situations, alors que l'hiver est déjà là en Ukraine, des pays voisins ont décidé d'envoyer des générateurs électriques et autres équipements. C'est le cas de la France, avec l'envoi de 100 appareils.

RÉFUGIÉS UKRAINIENS


La santé physique et mentale des réfugiés ukrainiens vivant sur des navires à Glasgow et à Édimbourg, appelés "camps de réfugiés flottants", suscite l'inquiètude. Comme le relève l'Observer, des résidents sont actuellement en quarantaine alors qu'ils présentent des symptômes de la scarlatine, tandis que d'autres alertent sur l'accès compliqué à l'école pour leurs enfants. Certaines des cabines de l'un des navires n'auraient pas avoir de fenêtres et les plus de 1000 réfugiés à bord ne seraient pas autorisés à se promener à l'extérieur, selon le média écossais.

LES DERNIÈRES 24H EN UKRAINE


Au moins 32 personnes ont été tuées dans la région de Kherson depuis la libération de la ville. Samedi à Kiev ont eu lieu les commémorations de la grande famine sous l’ère soviétique. Voici les informations des dernières 24 heures sur le conflit en Ukraine.

HOLODOMOR


Des locaux allument des bougies lors d'une cérémonie au monument des victimes de l'Holodomor, terme ukrainien signifiant "mort par famine", à Kiev, le 26 novembre 2022.

Des commémorations de la grande famine des années 30 en Ukraine
Des commémorations de la grande famine des années 30 en Ukraine - 000_32UF9FT

CONDITIONS MÉTÉO


Dans un rapport publié samedi, l'Institute for the study of war (ISW) révèle que "le rythme global des opérations le long de la ligne de front a ralenti ces derniers jours en raison de la détérioration des conditions météorologiques, mais devrait augmenter à partir des prochaines semaines à mesure que les températures baissent et que le sol gèle". En d'autres termes, l'armée russe comme l'armée ukrainienne est aujourd'hui gênée dans ses mouvements "par de fortes pluies et une boue épaisse qui en résulte". 


L'ISW prévoit une reprise des offensives d'ici au week-end du 3 décembre, sans savoir "si l'une ou l'autre des parties planifie ou se prépare activement à reprendre des opérations offensives ou contre-offensives majeures à ce moment-là".

BIENVENUE


Bonjour à tous et à toutes, bienvenue dans ce direct consacré à la guerre en Ukraine. Vous retrouverez ici les dernières informations, reportages et images fortes à propos du conflit et de ses conséquences dans le monde.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a assuré que son peuple tiendrait bon face aux attaques russes, qui provoquent régulièrement des coupures massives d'électricité et d'eau alors que les températures hivernales s'installent.

"Les Ukrainiens ont vécu des choses vraiment terribles. Et malgré tout, ils ont conservé la capacité de ne pas se soumettre et leur amour de la liberté. Autrefois, ils voulaient nous détruire par la faim, aujourd'hui par l'obscurité et le froid", a déclaré Zelensky dans une vidéo publiée sur Telegram.

Plusieurs dirigeants européens ont fait le déplacement samedi à Kiev pour les commémorations de l'Holodomor, que l'Ukraine considère comme un "génocide". Les Premiers ministres de la Pologne et de la Lituanie, deux des plus proches soutiens de l'Ukraine, Mateusz Morawiecki et Ingrida Simonyte, se sont ainsi entretenu avec leur homologue Denis Chmygal.

Les trois responsables ont publié un communiqué commun à l'issue de cette rencontre soulignant la poursuite de leur soutien à l'Ukraine et dénonçant les actes de la Russie.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info