Ukraine : la guerre du froid

Ukraine : la Russie utiliserait de vieux missiles nucléaires sans ogive, faute de stock

Publié le 26 novembre 2022 à 7h15, mis à jour le 26 novembre 2022 à 20h24
JT Perso

Source : Le JT

Dans son point journalier, le ministère de la Défense britannique explique que la Russie a tiré sur l'Ukraine des missiles de croisière délestés de leurs ogives nucléaires. Une preuve selon les Britanniques du niveau très faible des stocks de l'armée russe.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

HOLOMODOR


A l'occasion de la célébration du 80e anniversaire de la famine de l'ère stalinienne connue sous le nom de Holomodor, l'ambassadeur de France en Ukraine, Etienne de Poncins a partagé des clichés des commémorations sur Twitter. 


"Quelles souffrances indicibles la Nation ukrainienne a endurées il y a 90 ans et quelles souffrances elle endure aujourd'hui", a-t-il notamment écrit.

MORT DU PREMIER MINISTRE BIÉLORUSSE


Le ministre des Affaires étrangères du Bélarus, Vladimir Makeï, est mort à l'âge de 64 ans, a annoncé samedi l'agence Belta de ce pays dont le président Alexandre Loukachenko est un proche allié de Moscou.


Le Bélarus a mis son territoire à la disposition des forces russes pour lancer leur offensive contre l'Ukraine en février. Kiev accuse Moscou de se servir de ce pays comme base arrière logistique et pour mener ses frappes.

DEUX RUSSES ARRÊTÉS EN SUÈDE


Le média d'investigation Bellingcat a cherché à en savoir plus sur l'entourage du couple de Russes arrêtés cette semaine en Suède, pour espionnage. Et l'identité de plusieurs de ses voisins laisse perplexe. Notamment celle du locataire de l'appartement situé au bout du couloir, Denis Sergeev, qui n'est autre que le troisième suspect impliqué dans l'empoisonnement de Sergueï Skripal, en mars 2018.

11 MISSILES RUSSES ET 7 ATTAQUES AÉRIENNES


Sur la seule journée de vendredi, la Russie a tiré onze missiles et mené sept attaques aériennes, ainsi que plusieurs bombardements, dans les régions de Kharkiv, Donetsk et Zaporijia, selon l’état-major ukrainien. Les opérations offensives russes se poursuivent dans les environs de Bakhmout et d’Avdiïvka.

LES VÉRIFICATEURS


Lors d’une rencontre, des mères de soldats ont pu échanger avec le président russe. L’une d’elle a brandi la photo de son fils qui serait mort… en 2019. Certains en profitent pour qualifier la réunion de mise en scène.

SIX BLESSES A DNIPRO


Au moins six personnes ont été blessées dans une attaque russe visant la ville de Dnipro, au centre de l'Ukraine. Selon le gouverneur de l'oblast de Dnipropetrovsk, Valentyn Reznichenko, c'est une zone résidentielle de Dnipro qui a été touchée par les frappes, détruisant partiellement sept maisons et provoquant un incendie.

DES STOCKS AU PLUS BAS


Le ministère de la Défense britannique explique dans un tweet ce samedi que la Russie a tiré sur l'Ukraine des missiles de croisière datant des années 80 délestés de leurs ogives nucléaires. Pour les autorités britanniques, ce choix des Russes est la preuve du niveau extrêmement bas des stocks de missiles longue portée dans l'armée russe.

REPORTAGE


15 civils, dont un enfant, ont été tués vendredi à Kherson dans une frappe russe. Sur place, les bombardements ne laissent aucun répit aux habitants depuis la libération de la ville le 11 novembre dernier.

DES DIRIGEANTS EUROPÉENS A KIEV


Le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, est à Kiev pour commémorer les victimes de l'Holodomor, cette grande famine des Ukrainiens ordonnée par le régime soviétique, qui a fait des millions de morts en 1932 et 1933.  Le service ukrainien des gardes-frontières a confirmé que M. Morawiecki avait "visité Kiev et a honoré la mémoire des victimes de l'Holodomor".


À l'occasion du 90e anniversaire de l'Holodomor, plusieurs dirigeants européens ont fait le déplacement. C'est le cas de la Première ministre lituanienne, Ingrida Simonyte, de passage pour des entretiens qui devraient notamment porter sur une possible nouvelle vague d'immigration d'Ukrainiens en Europe cet hiver. Le Premier ministre belge Alexander De Croo est lui aussi à Kiev, sa première depuis le début de l'invasion russe. Selon l'agence Belga, il doit apporter un soutien financier supplémentaire de 37,4 millions d'euros pour l'Ukraine.

130.000 HABITANTS DE KIEV TOUJOURS SANS COURANT


Ce samedi matin, 130.000 habitants de Kiev restent privés d'électricité, selon les autorités de la ville. A 9 h 30, l'approvisionnement en eau a été entièrement rétabli dans tous les quartiers de la capitale tandis que les travaux de reprise de l'approvisionnement en électricité et en chauffage sont en cours.

PERTES RUSSES


Une estimation des pertes de l'armée russe au 26 novembre, communiquée par les Forces armées ukrainiennes et relayée, comme chaque jour, par le Kyiv Independent.

LE POINT SUR LA SITUATION


Voici les faits marquants de ces 24 dernières heures, à propos de la guerre en Ukraine.

POUTINE FACE À DES "MÈRES" DE SOLDATS ?


Alors que Vladimir Poutine a rencontré hier des mères de soldats russes, et leur a partagé son soutien, des voix s'élèvent contre cette réunion qui aurait été orchestrée par le Kremlin et serait montée de toutes pièces. Et plusieurs tweets reprennent une séquence de l'échange entre ces femmes et le président russe. L'une d'elles montre alors la photo de son fils envoyé au combat. Or, cet homme serait mort en 2019, d'après ce compte. Des informations qui ne sont toutefois pas confirmées.

KHERSON


15 civils, dont un enfant, ont été tués vendredi dans un bombardement russe à Kherson, deux semaines après le retrait contraint des troupes russes de la ville. Ces attaques laissent les habitants en plein désarroi. 

Kherson bombardée par l'armée russeSource : TF1 Info

SOUTIEN FINLANDAIS


La Finlande va envoyer des équipements énergétiques à l'Ukraine. Dans une interview accordée au journal finlandais Yle News, le ministre de l'Économie, Mika Lintila, a déclaré que le pays pourrait envoyer un premier lot d'équipements la semaine prochaine. 


Après les frappes russes le 23 novembre sur des infrastructures énergétiques, le ministre dit avoir entamé des conversations avec des entreprises finlandaises du secteur de l'énergie "afin de coordonner les efforts pour aider les Ukrainiens". "Hier, j'ai demandé aux entreprises de faire don d'équipements, et aujourd'hui, les entreprises ont répondu positivement à la demande", a souligné Mika Lintila sur Twitter.

COUPURES DE COURANT


Plus de 6 millions de foyers étaient toujours affectés par des coupures d’électricité en Ukraine vendredi soir, deux jours après des frappes massives russes contre ce pays, selon Volodymyr Zelensky, contre 12 millions mercredi.


Kiev, avec quelque 600.000 foyers privés d’électricité dans la soirée, et sa région, ainsi que les provinces d'Odessa (sud), de Lviv, de Vinnytsia (ouest) et de Dnipropetrovsk (centre-est), sont les plus touchées par les coupures. Le président a appelé les Ukrainiens à économiser l'électricité dans les zones où le courant a été rétabli. 

INFO OU INTOX ?


Le chef du groupe russe de mercenaires Wagner, Evguéni Prigojine, a affirmé qu'un "ancien général" des Marines américains faisait partie de cette armée privée dont les recrues combattent notamment en Ukraine. Répondant à une question du journal finlandais Helsingin Sanomat, l'homme d'affaires russe a répondu : "Il n'y a pas beaucoup de citoyens finlandais chez Wagner PMC, environ 20 personnes. Pour des raisons évidentes, je ne peux pas fournir d'informations exactes à leur sujet".


"J'ai une très bonne opinion des Finlandais sur le champ de bataille. Ils combattent au sein d'un bataillon britannique (faisant partie de Wagner) qui est commandé par un citoyen américain, ancien général du Corps des Marines", a ajouté Prigojine cité par le service de presse de sa société Concord.

Bonjour à tous.


Bienvenue dans ce direct consacré à la guerre en Ukraine. Vous retrouverez nos articles, reportages et les dernières informations essentielles sur le conflit et ses conséquences dans le monde.

Quinze civils ont été tués vendredi 25 novembre dans un bombardement russe sur la ville de Kherson, dans le sud de l'Ukraine, a annoncé une responsable de la ville, d'où les troupes de Moscou se sont retirées récemment.

Le président russe, Vladimir Poutine, a assuré vendredi, lors d'une réunion télévisée avec des mères de soldats et mobilisés russes, partager la "douleur" de ces femmes, dont les appels inondent depuis des semaines l'internet russophone pour exiger le respect des promesses du Kremlin.

Olaf Scholz et Élisabeth Borne ont scellé vendredi le réchauffement des relations franco-allemandes, après des semaines de dissonances, avec un accord énergétique censé "garantir" leur approvisionnement. Par ailleurs, Paris et Berlin "soutiendront l'Ukraine jusqu’au bout de ce conflit", a affirmé la Première ministre française à Berlin.

La diplomatie russe a dénoncé vendredi la résolution du Parlement européen qui a qualifié cette semaine la Russie d'"État promoteur du terrorisme", Moscou affirmant que cette décision "n'a rien à voir" avec la lutte contre le terrorisme.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info