Ukraine : plus de sept mois de guerre
En Direct

EN DIRECT - Ukraine : Gérard Larcher rencontre le président Zelensky à Kiev

La rédaction de TF1info
Publié le 9 juillet 2022 à 7h00, mis à jour le 10 juillet 2022 à 7h08
JT Perso

Le président du Sénat Gérard Larcher s'est rendue ce vendredi à Kiev, pour apporter son "soutien au peuple ukrainien".
Il a notamment rencontré le président Zelensky.
Suivez les dernières infos.

C'est la fin de ce direct. Retrouvez les dernières informations sur la guerre en Ukraine ici.

SANCTIONS


Le ministre des Affaires étrangères ukrainien Dmytro Kuleba a affirmé ce samedi que les sanctions contre la Russie fonctionnaient, rapporte Reuters. 


Depuis un forum auquel il assiste en visioconférence, le ministre a affirmé que les "Russes ont désespérément essayé de lever ces sanctions, ce qui prouvent qu'elles leur font mal. Les sanctions doivent être augmentées jusqu'à ce que Poutine abandonnent ses plans agressifs", a-t-il lancé. 

LARCHER


En visite depuis vendredi à Kiev, le président LR du Sénat Gérard Larcher a publié des photos de sa rencontre avec Volodymyr Zelensky. "A Kiev, aux côtés du président ukrainien, grand patriote et homme de courage. L’espoir d’une nation en guerre", écrit-il.

SOUTIEN AMÉRICAIN


Après son départ d'Indonésie, où se tenait un sommet du G20, le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'est fendu d'un tweet, dans lequel il réaffirme le soutien américain à l'Ukraine. "Notre engagement auprès des Ukrainiens est déterminé. Les États-Unis va donner près de 368 millions de dollars d'aide humanitaires supplémentaire pour aider les Ukrainiens et les réfugiés, forcés de fuir leur pays pour trouver de la sécurité".

KHARKIV


Une parlementaire ukrainienne, Kira Rudik, affirme sur Twitter que le centre de Kharkiv a été touché par des tirs de roquettes ce samedi. D'après elle, quatre personnes ont été blessées et une personnes est morte.

LARCHER ET ZELENSKY


Le président du Sénat Gérard Larcher est en visite à Kiev depuis vendredi, pour apporter son "soutien au peuple ukrainien". Il a notamment rencontré le président Zelensky, et ce dernier a posté des photos sur Telegram.


"L'Ukraine apprécie l'attention et le soutien des sénateurs français. Ravi de rencontrer le président du Sénat français, Gérard Larchet, et la délégation de la chambre haute du Parlement français. Je suis reconnaissant du soutien de la France à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine, ainsi que de l'aide importante apportée à notre armée et à notre peuple en cette période difficile", a écrit le chef d'État. 

COMBATTANT FRANÇAIS


La mort d'un second combattant français a été confirmée par le Quai d'Orsay, ce mardi 5 juillet. Âgé de 20 ans, il avait rejoint la Légion internationale en mars dernier.

DONETSK


Serhi Haïdaï, le gouverneur de Louhansk, explique sur Telegram que les forces russes visent la région de Donetsk depuis leurs bases de Louhansk.


"Nous tentons de contenir leurs formations armées le long de la ligne de front. Ils ne cessent de tenter de pénétrer dans la région voisine, attaquant depuis plusieurs de leurs bases. Là où il leur est difficile d’avancer, ils créent un véritable enfer, en bombardant tous les territoires à l’horizon. Par conséquent, le danger est présent partout – de Kreminnaya à Popasnaya".

MESSAGE DE ZELENSKY


"Les yeux de tous les mouvements et régimes politiques agressifs dans le monde sont maintenant braqués sur ce que nous fait la Russie", a écrit samedi le président ukrainien Volodymyr Zelensky sur Instagram.


"Le monde sera-t-il capable de déférer en justice les vrais criminels de guerre?", s'interroge-t-il en avertissant du risque de "centaines d'autres agressions" s'il n'y parvient pas.

PÉNURIE DE FRITES


Trois mois après le début de l'invasion russe en Ukraine, McDonald's a définitivement quitté le pays. Confrontée aux sanctions internationales, la chaîne qui a repris les restaurants fait face à une pénurie de frites.

CULTURES INCENDIÉES


Sur Telegram, le gouverneur de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, a accusé les troupes russes d'incendier les cultures.  "Il y a des incendies massifs dans les champs, qui sont intentionnellement causés par l’ennemi. Ils essaient de détruire les récoltes par tous les moyens. Ils bombardent les machines agricoles, les moissonneuses", a-t-il écrit.

VICTIMES 


D'après le gouverneur de la région de Dnipropetrovsk, Valentyn Reznichenko, sur Telegram, deux personnes sont mortes lors d'un bombardement de la ville de Kryvyï Rih. Trois autres ont été blessées.

DIPLOMATIE


Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a demandé à la Chine de condamner "l'agression" russe en Ukraine, a-t-il déclaré à l'issue d'un entretien dans l'île indonésienne de Bali avec son homologue chinois Wang Yi.


"C'est vraiment le moment où nous devons tous nous lever, comme l'ont fait les pays du G20 les uns après les autres, pour condamner l'agression et exiger, entre autres, que la Russie autorise l'accès aux denrées alimentaires bloquées en Ukraine", a déclaré Antony  Blinken. Il a dit n'avoir perçu "aucun signe" de coopération de la part de la Russie.

ENTRAÎNEMENT


Un premier groupe de soldats ukrainiens est arrivé au Royaume-Uni pour y être entrainé, dans le cadre du soutien de Londres à Kiev depuis l'invasion russe en Ukraine, a annoncé samedi le gouvernement britannique.


"Cet ambitieux nouveau programme d'entrainement est la prochaine phase du soutien du Royaume-Uni aux forces armées d'Ukraine dans leur combat contre l'agression russe", a déclaré dans un communiqué le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace.


Grâce à "l'expertise" de l'armée britannique, "nous aiderons l'Ukraine à reconstruire ses forces et intensifier sa résistance pour défendre la souveraineté de son pays et son droit de choisir son propre avenir", a ajouté le ministre qui a assisté à des entrainements cette semaine.

BOMBARDEMENTS DANS L'EST


Les Russes poursuivent les bombardements dans l'est de l'Ukraine ce samedi, notamment sur la région de Donetsk. Selon le gouverneur Pavlo Kyrylenko, des frappes auraient touché la ville de Droujkivka, endommageant un hôpital, un bâtiment culturel et des immeubles résidentiels. Le nombre de victimes n'est pas connu pour le moment.


À Sloviansk, une maison a été frappée et son propriétaire serait sous les décombres. La gare de Chasiv Yar a également été touchée par des frappes, et plusieurs personnes ont été blessées, toujours selon le gouverneur.


"La seule voie est l'évacuation !", a-t-il ajouté.

LE PAPE À KIEV ?


Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire du Saint-Siège a expliqué dans une interview à Tg1 que le pape François pourrait se rendre dans la capitale ukrainienne en août. "Le Pape est convaincu que s'il pouvait faire une visite, cela pourrait également avoir des résultats positifs. Il a dit qu'il se rendrait en Ukraine et s'est toujours montré disposé à se rendre à Moscou et à rencontrer les autorités russes", a-t-il affirmé.


Quant à la date de la visite, Mgr Paul Richard Gallagher "n'exclut pas" une visite dès le mois d'août, qui dépendra de comment le Pape "supportera" son voyage au Canada, prévu fin juillet.

KIEV ET PARIS


Le conseil municipal de Paris a voté à l'unanimité ce vendredi en faveur d'un accord de coopération entre Kiev et la capitale française, qui comprend notamment une aide à la reconstruction. 


"Paris se tient aux côtés des habitants de Kiev et de leur municipalité pour la paix et la reconstruction de la capitale ukrainienne", a écrit sur Twitter Arnaud Ngatcha, adjoint au maire de Paris chargé de l'Europe, des relations internationales et de la francophonie.

NOUVELLE AIDE MILITAIRE


Washington, qui a déjà fourni 6,9 milliards de dollars en assistance militaire à Kiev depuis le début de l'invasion russe, a promis une nouvelle aide à Kiev.


Selon un haut responsable du Pentagone, la nouvelle aide militaire américaine d'un montant de 400 millions de dollars - qui comprend quatre systèmes de lance-roquettes multiples Himars et des obus de 155 mm -  va améliorer les capacités ukrainiennes à viser des dépôts d'armes et la chaîne d'approvisionnement de l'armée russe.


Grâce aux huit premiers Himars acheminés le mois dernier, les experts militaires estiment que l'armée ukrainienne a pu détruire plus d'une dizaine de dépôts de munitions russes installés à l'arrière de la ligne de front dans l'Est du pays.

PÉKIN ET WASHINGTON


La Chine et les Etats-Unis doivent "travailler ensemble" pour tenter de réduire les tensions qui les opposent, a affirmé le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi au début d'une rare rencontre avec son homologue américain Antony Blinken, samedi dans l'île indonésienne de Bali.


"La Chine et les États-Unis sont deux grands pays, il est donc nécessaire pour les deux pays de maintenir des échanges normaux", a déclaré Wang YI. "Nous devons travailler ensemble pour faire en sorte que cette relation continue à progresser sur la bonne voie", a-t-il ajouté, appelant au "respect mutuel".

MESSAGE


Dans son traditionnel message vidéo posté cette nuit, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky a appelé l'Union européenne à poursuivre son soutien à Kiev estimant que le combat n'était pas "politique" mais concernait "la protection de notre liberté commune". 

BOMBARDEMENTS


Après quatre mois et demi de guerre en Ukraine, l'armée russe poursuit ses bombardements "incessants" dans la région de Donetsk (est), et les États-Unis ont promis une nouvelle aide militaire à Kiev, dont de puissants lance-roquettes et des obus de précision.


"Toute la ligne de front est sous un bombardement incessant", a affirmé vendredi soir le gouverneur régional Pavlo Kyrylenko. "Ils n'arrêtent pas de bombarder dans la direction de Donetsk (...) Bakhmout est bombardé, Sloviansk est bombardé jour et nuit, Kramatorsk...", a-t-il ajouté sur Telegram.

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à la guerre en Ukraine. Retrouvez ici les dernières informations sur le conflit.

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a boudé vendredi des réunions des ministres des Affaires étrangères du G20 après un flot de déclarations occidentales condamnant l'invasion de l'Ukraine par Moscou. Sergei Lavrov et son homologue américain, le secrétaire d'État Antony Blinken, étaient réunis pour la première fois depuis le début de la guerre en février à l'occasion de cette réunion des chefs de la diplomatie des pays du G20 sur l'île indonésienne de Bali.

"Ce que nous avons déjà entendu aujourd'hui est un important chœur du monde entier, pas seulement des États-Unis pour (...) que l'agression (russe) cesse", a indiqué à des journalistes Antony Blinken.

Retrouvez les dernières infos dans le fil ci-dessus. 


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info