EN DIRECT - Guerre en Ukraine : six morts à Kryvyï Rig après des frappes russes

Publié le 31 juillet 2023 à 6h45, mis à jour le 31 juillet 2023 à 22h40

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a affirmé ce lundi que l'intensité des frappes sur les infrastructures militaires ukrainiennes avait "augmenté en flèche" en réponse aux attaques visant le territoire russe.
Suivez les dernières infos sur le conflit.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

OPPOSANT RUSSE KARA-MOURZA


Un tribunal russe a rejeté lundi un appel de l'opposant Vladimir Kara-Mourza, maintenant sa peine de 25 ans de prison pour "trahison", un jugement particulièrement sévère en pleine répression des voix critiques de l'offensive en Ukraine.


"La décision du tribunal municipal de Moscou du 17 avril 2023 reste inchangée", peut-on lire dans l'arrêt d'appel cité par les agences de presse russes. L'audience d'appel tout comme le procès se sont déroulés à huis clos.


La peine prononcée à l'encontre de Vladimir Kara-Mourza, qui était l'un des derniers grands critiques du Kremlin à ne pas être derrière les barreaux ou exilé à l'étranger, est la plus lourde infligée à un opposant dans l'histoire récente du pays.

BILAN À KRYVYÏ RIG : 6 MORTS ET 69 BLESSÉS


"Après l'attaque au missile russe d'aujourd'hui sur Kryvyï Rig, on sait que six personnes ont été tuées, dont un enfant, une fille" qui "n'avait que dix ans", a affirmé Volodymyr Zelensky sur Twitter ce lundi soir. Le président ukrainien a ajouté que "69 personnes" avaient été blessées lors de cette attaque.

700.000 ENFANTS UKRAINIENS ACCUEILLIS EN RUSSIE


Environ 4,8 millions d'habitants d'Ukraine et du Donbass dont plus de 700.000 enfants ont été amenés en Russie depuis le début de l'invasion en Ukraine, selon un rapport la commissaire aux droits de l'enfant Maria Lvova-Belova, comme l'a rapporté Forbes Russia ce dimanche. 

OPÉRATIONS DE SAUVETAGE TERMINÉES À KRYVYÏ RIG


"Les opérations de recherche et de sauvetage sont terminées à Kryvyï Rig", a tweeté Anton Gerashchenko, conseiller du ministre de l'Intérieur ukrainien ce lundi soir. Selon le dernier bilan, "6 personnes sont mortes et 75 blessées par la frappe de missile", a ajouté le conseiller, partageant une photo d'une mère et de sa fille, décédées lors de l'attaque.

BILAN À LA HAUSSE DES FRAPPES À KHERSON 


Le dernier bilan fait état de 4 morts et 17 blessés dans les frappes russes à Kherson ce lundi. 


"L'armée russe fait barrage à Kherson. Ils ciblent les zones résidentielles. À l'heure actuelle, il y a 4 morts et 17 blessés dans la région de Kherson", a tweeté le chef de cabinet de Volodymyr Zelensky ce lundi.


"Les Russes ne peuvent pas gagner sur le champ de bataille, alors ils recourent à effrayer et à tuer des civils. Les Ukrainiens ne casseront pas de toute façon. La Russie le fera", a-t-il déclaré sur Twitter, récemment renommé X.

DEUX MORTS ET DIX BLESSÉS DES FRAPPES À KHERSON


Deux personnes ont été tuées lors d'attaques russes contre Kherson ce lundi, selon The Kyiv Independent. Dix personnes ont par ailleurs été blessés par les frappes russes contre la ville, a rapporté le bureau du procureur régional. Parmi eux se trouvent quatre volontaires et un garçon mineur, selon les procureurs.

ACCORD UKRAINE-CROATIE POUR LES CÉRÉALES


Kiev pourra utiliser les ports croates pour exporter ses céréales. "L'Ukraine et la Croatie se sont mises d'accord sur l'exportation de céréales ukrainiennes via les ports croates du Danube et de la mer Adriatique", a annoncé la députée ukrainienne Iryna Gerashchenko sur Twitter. "La Russie ne devrait pas pouvoir terroriser le monde et manipuler la faim", a-t-elle déclaré.

350 PERSONNES MOBILISÉES SUR L'IMMEUBLE À KRYVYÏ RIG


"Plus de 350 personnes sont impliquées dans l'opération de sauvetage" de l'immeuble touché par une frappe russe à Kryvyï Rig, dans le centre de l'Ukraine, ce lundi matin, a tweeté Volodymyr Zelensky.


Le président ukrainien indique que "l'opération de sauvetage se poursuit à Kryvyï Rig sur le site des tirs de missiles russes". "Les étages quatre à neuf du bâtiment résidentiel ont été complètement détruits", a-t-il déploré.


"Le travail est difficile", déclare Volodymyr Zelensky. "Les terroristes ont également visé le bâtiment universitaire et le bâtiment administratif. À l'heure actuelle, cinq personnes sont décédées, dont un enfant et sa mère. Des dizaines de personnes sont blessées et traumatisées, toutes reçoivent l'assistance nécessaire", a-t-il assuré.

LE FOOTBALLEUR ZINCHENKO AU SECOURS D'UNE ÉCOLE


Le joueur d'Arsenal Oleksandr Zinchenko a entrepris de collecter des fonds pour reconstruire une école détruite lors de l'invasion russe à à Tchernihiv, dans le nord de l'Ukraine.


De retour dans son pays en mai pour la première fois depuis le déclenchement de la guerre, l'international (53 sélections) a été choqué par l'attaque à la roquette le 4 mars dernier contre l'établissement Mykhailo-Kotsiubynsky.


Zinchenko et l'ex-star du football ukrainien Andreï Shevchenko, qui l'accompagnait lors de sa visite, ont donc décidé, en collaboration avec la plateforme caritative United24, d'organiser le 5 août un match Game4Ukraine à Chelsea, afin de collecter des fonds pour l'école. Le coût des travaux est estimé à 1,54 million d'euros.

IMAGE DE LA FRAPPE SUR UN IMMEUBLE À KRYVYÏ RIG


Le conseiller spécial de Volodymyr Zelensky, Mykhaïlo Podolyak, a publié sur Twitter une photo de l'immeuble touché par une frappe russe à Kryvyï Rig, dans le centre de l'Ukraine, ce lundi matin.


"C'est déjà une sorte de réalité quotidienne génocidaire", a tweeté le bras droit du président ukrainien. "Un missile russe détruit un immeuble résidentiel. 53 blessés. 4 tués. Parmi eux, une femme de 45 ans et une fille de 10 ans."


"Le droit international ne fonctionnera jamais si l'agresseur ne voit pas un pouvoir réel derrière lui", a ajouté Mykhaïlo Podolyak. "Le pouvoir commence par fermer le ciel ukrainien avec des systèmes de défense antimissile et de défense aérienne".

FRAPPE À KRYVYÏ RIG : LE BILAN GRIMPE À QUATRE MORTS


Au moins quatre personnes ont été tuées et 43 blessées par une frappe russe sur un immeuble d'habitation lundi matin à Kryvyï Rig, dans le centre de l'Ukraine, selon un nouveau bilan donné par le ministre ukrainien de l'Intérieur.

REPORTAGE


Les brigades ukrainiennes se relaient pour poursuivre la contre-offensive menée depuis plusieurs semaines. C'est le cas de la 22e brigade, que LCI a suivie à l'entraînement. Reportage auprès de ces hommes aux profils divers, réunis dans le but de repousser la Russie hors de leur territoire.

LA RUSSIE INTENSIFIE SES FRAPPES


Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou affirme que l'intensité des frappes sur les infrastructures militaires ukrainiennes a "augmenté en flèche" en réponse aux attaques visant le territoire russe. "L'intensité des frappes sur les installations militaires ukrainiennes, y compris celles qui soutiennent ces actes terroristes, a augmenté en flèche", indique-t-il lors d'une allocution avec des responsables militaires russes.


Il réagit notamment aux récentes attaques de drones ayant visé la péninsule annexée de Crimée ou la Russie, comme à Moscou dimanche où deux immeubles d'un quartier d'affaires ont été légèrement endommagés. "Étant donné l'évolution de la situation, des mesures supplémentaires ont été prises pour améliorer les défenses contre les attaques aériennes et maritimes."

DRONES UKRAINIENS : UN "ACTE DE DÉSESPOIR", JUGE MOSCOU


Le Kremlin juge que les drones lancés contre Moscou ce week-end sont un "acte de désespoir" de l'Ukraine, dont la contre-offensive serait un échec. "Il est évident que la contre-offensive n'est pas réussie", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, en qualifiant la situation de "très difficile" pour les forces ukrainiennes qui n'ont selon lui "aucun succès".


"Et dans un acte de désespoir, le régime de Kiev recourt à de telles frappes terroristes", a-t-il assuré, affirmant que "toutes les mesures possibles sont prises pour défendre les sites d'infrastructures civils."

DEUX MORTS PRÈS DE DONETSK


Deux personnes ont été tuées et six autres blessées ce lundi dans un bombardement ukrainien sur Donetsk, la principale ville contrôlée par Moscou dans l'est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités locales prorusses. 


"Ce matin, les forces ukrainiennes ont bombardé le centre de Donetsk", a affirmé sur Telegram Denis Pouchiline, le dirigeant de la région éponyme, dont Moscou revendique l'annexion. "Un bus a été détruit par ces bombardements."

FRAPPE SUR UN IMMEUBLE : LE BILAN GRIMPE À DEUX MORTS


Le bilan de la frappe sur un immeuble d'habitation dans le centre de l'Ukraine grimpe à deux morts et vingt blessés, indiquent les autorités.

Urgent

AU MOINS UN MORT DANS UNE FRAPPE SUR UN IMMEUBLE


Au moins une personne a été tuée par une frappe russe sur un immeuble d'habitation ce lundi matin à Kryvyï Rig, dans le centre de l'Ukraine, a annoncé le ministre ukrainien de l'Intérieur.


"Les Russes ont frappé la ville avec deux missiles" dont l'un "a détruit un immeuble résidentiel du 4ᵉ au 9ᵉ étage", tuant une personne, a écrit le ministre Igor Klymenko sur la messagerie Telegram, ajoutant qu'il pouvait y avoir des habitants sous les décombres.

"UNE GUERRE DE DRONES"


"La place prise par les drones dans cette guerre est une véritable innovation, c'est une guerre de drones", indique sur LCI Bruno Tertrais, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique. "Il s'agit de dire aux Russes que la guerre va les rattraper. C'est aussi une manière de dire que si le front n'avance pas, cela n'empêche pas que les opérations militaires se multiplient."

LE POINT SUR LA SITUATION


La Russie a affirmé dimanche avoir déjoué une attaque de drones ukrainiens sur Moscou. De son côté, le pape François appelle les Russes à revenir dans l'accord céréalier. Les faits marquants des dernières 24 heures autour de la guerre en Ukraine.

ATTAQUE DE DRONES


Une attaque de drone ukrainienne a visé dans la nuit un commissariat de police dans la région russe de Briansk, frontalière de l'Ukraine, sans faire de victimes, a annoncé ce lundi le gouverneur régional, Alexandre Bogomaz.


"Les forces ukrainiennes ont attaqué dans la nuit le district de Troubtchevski", a-t-il écrit sur Telegram. "Un drone a frappé le commissariat de police de ce district. Pas de victimes", a-t-il précisé, en ajoutant que les fenêtres et le toit du bâtiment ont été endommagés.

L'APPEL DU PAPE


Le pape François a appelé dimanche les autorités russes à revenir à l'accord qui autorisait les exportations de céréales ukrainiennes par la mer Noire malgré la guerre, invoquant les millions de personnes souffrant de la faim. "Ne nous arrêtons pas de prier pour l'Ukraine martyrisée où la guerre détruit tout, y compris le blé et ceci représente une grave offense à Dieu, parce que le blé est son don pour nourrir l'humanité et le cri de millions de frères et de sœurs qui souffrent de la faim monte au ciel", a-t-il déclaré après la prière de l'Angélus, devant des milliers de pèlerins réunis place Saint-Pierre.


"Je lance un appel à mes frères, les autorités de la Fédération russe, pour que soit rétablie l'initiative de la mer Noire et que le blé puisse être transporté en sécurité", a conclu le pape argentin. Dans un message sur les réseaux sociaux, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué cet "appel important".

Bonjour et bienvenue sur TF1info pour suivre l'actualité autour de la guerre en Ukraine en ce lundi 31 juillet 2023.

Un appel salué par l'Ukraine. Le pape François a appelé ce dimanche les autorités russes à revenir à l'accord qui autorisait les exportations de céréales ukrainiennes par la mer Noire malgré la guerre, invoquant les millions de personnes souffrant de la faim. "Ne nous arrêtons pas de prier pour l'Ukraine martyrisée où la guerre détruit tout, y compris le blé et ceci représente une grave offense à Dieu, parce que le blé est son don pour nourrir l'humanité et le cri de millions de frères et de soeurs qui souffrent de la faim monte au ciel", a-t-il dit après la prière de l'Angélus devant des milliers de pèlerins réunis place Saint-Pierre. "Je lance un appel à mes frères, les autorités de la Fédération russe, pour que soit rétablie l'initiative de la mer Noire et que le blé puisse être transporté en sécurité", a conclu le pape argentin.

Dans un message sur les réseaux sociaux, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué cet "appel important". "La réaction des chefs religieux du monde entier à la terreur des missiles russes et à la destruction des produits agricoles ukrainiens est extrêmement importante pour protéger le monde entier", a affirmé Volodymyr Zelensky, ajoutant que l'Ukraine "est et sera le garant de la sécurité alimentaire mondiale".

La Russie a abandonné à la mi-juillet, entraînant une hausse des prix des céréales qui touche particulièrement les pays les plus pauvres. Signé en juillet 2022, l'accord avait permis en un an d'exporter 33 millions de tonnes de grains malgré la guerre.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info