Le président chinois Xi Jinping est arrivé à Paris dimanche, accueilli par Gabriel Attal.
Il a été reçu lundi à l'Élysée par Emmanuel Macron, et est arrivé ce mardi avec ce dernier dans les Hautes-Pyrénées.
Suivez les dernières informations sur cette visite d'État.

Ce live est à présent terminé. 

XI JINPING EN FRANCE

Emmanuel Macron a discuté avec Xi Jinping de la question des droits humains lors de la visite d'État en France du président chinois, en particulier "quelques cas individuels", a indiqué l'Élysée mardi.


"Le président a évoqué hier (lundi) la question des droits humains, il a dit son attention à cet égard et sur quelques cas individuels. On en parle entre nous et on vérifie les résultats avec une volonté d’efficacité", a indiqué la présidence française, alors que les deux chefs d'État passaient la journée de mardi dans les Hautes-Pyrénées.

PERSONA NON GRATA

Au niveau diplomatique, tout compte, et c'est ce qui a valu à un simple dessert d'être rayé de la carte du menu servi ce jour au président chinois dans les Hautes-Pyrénées.

DÉJEUNER DES DEUX COUPLES PRÉSIDENTIELS

Avec plus d'une heure et demie de retard sur le programme, les deux couples présidentiels sont en train de déjeuner dans les Hautes-Pyrénées. Les deux chefs d'État, accompagnés chacun de leur épouse, ont été accueillis par un spectacle de danse traditionnelle.

Pyrénées : Macron invite Xi sur ses terresSource : TF1 Info

UNE CÉRÉMONIE DE DÉPART EN FIN D'APRÈS-MIDI

Après le déjeuner entre les deux présidents et leur épouse au Tourmalet, les deux délégations se rendront à nouveau à l'aéroport de Tarbes, où se déroulera une cérémonie de départ. Xi Jinping quittera ensuite la France pour poursuivre son voyage en Europe. Ses prochaines destinations seront la Serbie puis la Hongrie.

Pyrénées : un déjeuner au Tourmalet avant une cérémonie de départ en fin d'après-midiSource : TF1 Info

CONVOI EXCEPTIONNEL

L'arrivée des deux délégations dans les Hautes-Pyrénées ne passe pas inaperçue, au point que certains se sont rendus sur place tôt ce matin pour tenter d'apercevoir le cortège. "C'est quand même historique de voir un président peut-être en vrai et un président chinois, je pense que c'est exceptionnel, pour le coup", a souligné une passante.

Convoi exceptionnel dans les PyrénéesSource : JT 13h Semaine

ARRIVÉE DE XI JINPING DANS LES PYRÉNÉES

L'avion du dirigeant chinois a atterri à l'aéroport de Tarbes dans les Hautes-Pyrénées. Xi Jinping et son épouse sont accueillis à leur descente de l'avion par Emmanuel et Brigitte Macron. Les deux délégations vont ensuite se rendre à la Mongie, à une heure de voiture.

EMMANUEL MACRON ARRIVÉ À TARBES

Emmanuel Macron est arrivé en avion à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées. On attend désormais l'arrivée de l'avion du président chinois Xi Jinping avant que les deux dirigeants et leurs délégations prennent la voiture pour se rendre à la Mongie pour un déjeuner prévu à 13h au restaurant "L'Étape du berger" d'Eric Abadie.

Pyrénées : l'Airbus présidentiel arrivé à TarbesSource : TF1 Info

UNE ESCAPADE "PERSONNELLE"

Dans l'article ci-dessous, on vous explique pourquoi Emmanuel Macron a convié le président chinois à la station de ski de La Mongie, dans les Hautes-Pyrénées.

CINQ ACCORDS COMMERCIAUX SIGNÉS AVEC LA CHINE

Cinq accords commerciaux ont été signés à l'occasion de la visite du président chinois Xi Jinping à Paris, a détaillé un communiqué du ministère français de l'Agriculture. Suite à ces accords, la Chine devrait faciliter l'accès à certains produits agricoles français, dont la volaille en cas de grippe aviaire, les abats blancs de porc, les protéines transformées de porc, ainsi que les vins à indications géographiques protégés.


Deux appellations vins de Bourgogne, Mâcon et Gevrey Chambertin, devraient ainsi être officiellement reconnues en Chine ce mois-ci. Dans une déclaration transmise par l'Élysée, il est par ailleurs précisé que les deux pays discutent de "l'ouverture du marché (chinois) à la luzerne déshydratée".


Enfin, sur la viande bovine, "la France restera vigilante pour parvenir à la levée complète de l'embargo au regard de l'encéphalopathie spongiforme bovine", le nom scientifique de la vache folle, indique le communiqué du ministère de l'Agriculture. Un accord signé en 2018 avait théoriquement levé l'embargo chinois sur la viande bovine française décrété en 2001 à la suite de la crise de la vache folle.

"IL FAUT POUVOIR PARLER À LA CHINE"

La tête de liste de Renaissance pour les élections européennes, Valérie Hayer, a dénoncé hier le génocide des Ouïghours, alors que le président chinois est reçu par Emmanuel Macron ces derniers jours. Interrogée sur la réception en grande pompe de Xi Jinping, la candidate a défendu la volonté du chef de l'Etat de parler à son homologue chinois, souhaitant sur France 2 "un dialogue direct et franc sur l'ensemble des sujets". 


"Le président de la République est dans son rôle en tant que chef de l'État. Il faut parler à Xi Jinping, bien évidement. La Chine joue un rôle majeur dans le jeu mondial, il faut pouvoir lui parler parce que la Chine parce qu'on a des défis communs", a-t-elle souligné.

DÉJEUNER DANS LE RESTAURANT D'ÉRIC ABADIE

Lors de cette étape pyrénéenne, Emmanuel Macron et Xi Jinping, accompagnés de leurs épouses, déjeuneront dans le restaurant d'altitude d'Eric Abadie, éleveur et ami du président. "On met en avant nos produits, les produits du terroir : garbure,  jambon du terroir, épaule d'agneau de lait confite et du haricot tarbais", a-t-il annoncé sur LCI. "Et après, ils auront du fromage et une tarte aux myrtilles en dessert".

Rencontre Xi Jinping / Emmanuel Macron : le chef qui va les accueillir sur LCISource : TF1 Info

"FAIRE ÉTAT DE CETTE QUESTION AUPRÈS DU PRÉSIDENT CHINOIS"

Invité de LCI, François-Xavier Bellamy, tête de liste LR pour les Européennes, a fait savoir qu'il allait porter plainte alors qu'il a été ciblé par une cyberattaque d'un groupe de hackers, "lié au régime chinois", en 2021. 


Alors que le président chinois Xi Jinping est en visite en France, le candidat des Républicains a appelé Emmanuel Macron de "faire état de cette question auprès du président chinois". Selon lui, "il faut que nos autorités, au plus haut niveau, disent 'Nous ne laisserons pas faire'" face aux ingérences des États étrangers.

UNE ÉTAPE PYRÉNÉENNE POUR UN "ÉCHANGE FRANC ET AMICAL"

L'étape pyrénéenne pourrait, dans l'esprit de la délégation française, favoriser "un échange franc et amical" sur ces sujets épineux, que sont la guerre en Ukraine ou les désaccords commerciaux. Plus de détails dans l'article ci-dessous.

BONJOUR

Pour la deuxième journée de la visite d'État de Xi Jinping en France, le dirigeant chinois sera conduit par Emmanuel Macron dans les Pyrénées, où il se rendait plus jeune pendant les vacances avec ses grands-parents auxquels il était très attaché.


Une visite dite plus "personnelle", afin de permettre un dialogue plus direct sur les différends qui résident entre les deux responsables.

DÎNER D'ÉTAT

Dernière étape de cette journée marathon, le président chinois est convié au dîner d'État organisé à l'Élysée. De nombreuses personnalités, dont les actrices Sophie Marceau et Salma Hayek, le réalisateur Luc Besson et le président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius, sont invités.  

Le toast d'Emmanuel Macron pour ouvrir le dîner d'État avec Xi Jinping à l'Élysée
Le toast d'Emmanuel Macron pour ouvrir le dîner d'État avec Xi Jinping à l'Élysée - LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

CONFÉRENCE DE PRESSE TERMINÉE

La conférence de presse d'Emmanuel Macron et Xi Jinping est terminée. Cette première journée doit se conclure par un dîner d'Etat en l'honneur du couple présidentiel chinois à l'Elysée. Plusieurs artistes chinois seront présents. 

XI JINPING PREND LA PAROLE

Le président chinois Xi Jinping s'est exprimé à son tour. "J'ai beaucoup d'attentes pour cette troisième visite. Nous estimons l'un comme l'autre que les relations sino-françaises ont un passé précieux, une valeur unique et une mission importante", a-t-il déclaré. Il a notamment annoncé le prolongement  "jusqu'à fin 2025" de l'exemption de visa de court séjour pour les ressortissants d'autres pays, dont fait partie la France.

UNE "TRÊVE OLYMPIQUE"

Emmanuel Macron "remercie" Xi de soutenir une "trêve olympique" pendant les Jeux de Paris. "Nous pensons ensemble qu'une trêve olympique pour tous les théâtres de guerre peut être une occasion de travailler à règlement durable dans le plein respect du droit international", a-t-il indiqué. 

Macron "remercie" Xi de soutenir une "trêve olympique" pendant les Jeux de ParisSource : TF1 Info

COGNAC FRANÇAIS

Lors de la conférence de presse, Emmanuel Macron évoque le "souhait" de son homologue chinois Xi Jinping de ne pas "voir appliquer" les "mesures provisoires" visant le cognac français, qui fait l'objet d'une enquête antidumping en Chine.


"Je remercie le président aussi de son ouverture quant aux mesures provisoires sur le cognac français et son souhait de ne pas les voir appliquer", affirme le chef de l'État. 

"S'ABSTENIR DE VENDRE TOUTE ARME" À LA RUSSIE

À l'issue de l'entretien bilatéral avec Xi Jinping, Emmanuel Macron a évoqué la guerre en Ukraine, saluant les "engagements" chinois "à s'abstenir de vendre toute arme à la Russie. Il a rappelé respecter "les liens anciens qui unissent la Chine à la Russie, ainsi que les efforts qui ont été déployés pendant des décennies pour stabiliser cette relation". 


Mais "sans sécurité de l’Ukraine, il ne peut pas y avoir de sécurité de l’Europe", a martelé le président français. 

LES COULISSES DE LA VISITE D'ÉTAT

Le président chinois Xi Jinping est arrivé à Paris ce dimanche, avant d'être reçu ce lundi en fin de matinée par Emmanuel Macron. Une visite d'État sous haute surveillance et très encadrée, jusqu'au comité d'accueil aux abords de l'hôtel du chef d'État chinois.

RÉUNION AVEC LES DÉLÉGATIONS

Après leur entretien bilatéral, Emmanuel Macron et Xi Jinping ont entamé une réunion élargie avec leurs délégations respectives à l'Élysée. Elle sera suivie d’une conférence de presse. 

Xi Jinping à Paris : entretien élargi à l'ElyséeSource : TF1 Info

XI JINPING DÉMENT

Le président chinois Xi Jinping assure à Paris que "le soi-disant 'problème de la surcapacité de la Chine' n'existe pas", alors que les Européens s'alarment de l'afflux sur leur marché de produits chinois massivement subventionnés qui fausseraient la concurrence internationale.


Selon un communiqué de la diplomatie chinoise, Xi Jinping a expliqué à son homologue français Emmanuel Macron et à la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen que "l'industrie chinoise des nouvelles énergies" permettait "d'accroître l'offre mondiale et d'atténuer la pression de l'inflation mondiale".

ENTRETIEN BILATÉRAL À L'ÉLYSÉE

Après la cérémonie aux Invalides, Xi Jinping arrive à l’Elysée pour un entretien bilatéral avec Emmanuel Macron, suivi d'une réunion avec leurs délégations respectives. Les discussions porteront notamment sur "nos actions communes face aux enjeux globaux, notamment l'urgence climatique, la protection de la biodiversité et la situation financière des pays les plus vulnérables", selon un communiqué officiel. De son côté, Brigitte Macron accompagnera Peng Liyuan, l'épouse du président Xi, au musée d'Orsay. 

Xi Jinping à Paris : entretien bilatéral à l'ElyséeSource : TF1 Info

REVUE MILITAIRE AUX INVALIDES

Au programme de la venue de Xi Jinping à l'Hôtel des Invalides à Paris : le passage en revue des troupes et une présentation des délégations chinoises et françaises. 

Xi Jinping à Paris : revue militaire aux InvalidesSource : TF1 Info

ARRIVÉE DE XI JINPING AUX INVALIDES

La voiture de Xi Jinping est arrivée aux Invalides. Le dirigeant chinois et son épouse sont accueillis par Emmanuel et Brigitte Macron à l'entrée de la cour des Invalides. 

Xi Jinping attendu à l'hôtel des InvalidesSource : TF1 Info

CÉRÉMONIE AUX INVALIDES

Alors que la voiture du président chinois se rapproche des Invalides, Emmanuel Macron est arrivé sur place. Une cérémonie militaire est attendue dans la Cour des Invalides. 

Xi Jinping attendu à l'hôtel des InvalidesSource : TF1 Info

XI JINPING ATTENDU À L'HÔTEL DES INVALIDES

Emmanuel et Brigitte Macron, dans l'attente de l'arrivée de Xi Jinping à l'hôtel des Invalides, pour une cérémonie militaire.

Emmanuel et Brigitte Macron, dans l'attente de l'arrivée de Xi Jinping à l'hôtel des Invalides.
Emmanuel et Brigitte Macron, dans l'attente de l'arrivée de Xi Jinping à l'hôtel des Invalides. - Capture d'écran / LCI

MONTRER QUE L'UE PARLE D'UNE SEULE ET MÊME VOIX

Lors de la réunion tripartite, les dirigeants ont évoqué leurs différents commerciaux, un moyen pour Emmanuel Macron de prôner en personne une "réciprocité commerciale". La présence de la présidente de la Commission européenne a également permis de montrer que l'UE parle d'une seule et même voix. Plus de détails avec la journaliste politique Sehla Bougriou, dans la vidéo ci-dessous.

Xi : infréquentable... mais incontournable ?Source : TF1 Info

APPEL À UN "PARTENARIAT ÉCONOMIQUE ÉQUILIBRÉ"

Le ministre français de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a plaidé pour un "partenariat économique équilibré et solide" entre la France et la Chine, encore "loin" d'être atteint aujourd'hui au détriment de Paris.


La visite du président chinois Xi Jinping en France "doit nous permettre de bâtir un partenariat économique équilibré et solide pour les décennies qui viennent", a déclaré Bruno Le Maire lors de la 60ᵉ réunion du conseil d'entreprises franco-chinois réuni à Paris. "Nous sommes pour l'instant loin de cet équilibre", a-t-il ajouté, la France accusant un déficit commercial de 46 milliards d'euros avec la Chine.

LA CHINE DOIT "USER DE TOUTE SON INFLUENCE SUR LA RUSSIE"

L'UE et la France comptent sur la Chine pour "user de toute son influence sur la Russie" pour faire cesser la guerre en Ukraine, a déclaré la présidente de la Commission après un entretien à Paris avec les présidents chinois et français.


Ursula von der Leyen et Emmanuel Macron ont également appelé le président chinois Xi Jinping à faire "plus d'efforts pour limiter la livraison à la Russie d'équipements duals (pouvant être utilisés à des fins civiles et militaires, ndlr) qui se retrouvent sur le champ de bataille" en Ukraine, a-t-elle ajouté.

"UN RÔLE IMPORTANTE DANS LA DÉSESCALADE"

La présidente de la Commission européenne s'est dite "confiante" que la Chine continuerait à tempérer les menaces nucléaires russes, alors que le président chinois Xi Jinping est en visite d'État à Paris. "Le président Xi a joué un rôle important dans la désescalade des menaces nucléaires irresponsables de la Russie et je suis confiante (qu'il) continuera à le faire", a déclaré Ursula von der Leyen dans la capitale française, alors que Moscou vient d'ordonner la tenue prochaine d'exercices nucléaires.

L'UE PRÊTE À PROTÉGER SON ÉCONOMIE

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a fait savoir, suite à la réunion tripartite à l'Élysée, que l'Union européenne était prête à prendre des "décisions fermes" pour protéger son économie et sa sécurité. Menacée d'être prise en tenailles entre les économies américaine et chinoise, massivement aidées par la puissance publique, l'UE a multiplié ces derniers mois les enquêtes sur les subventions étatiques chinoises à plusieurs secteurs industriels, notamment aux véhicules électriques.

UNE CÉRÉMONIE AUX INVALIDES

Après la réunion tripartite, une cérémonie aux Invalides va se tenir cette après-midi. Le président chinois va ensuite retourner à l'Élysée pour un nouvel entretien avec Emmanuel Macron en tête-à-tête où la situation de l'Ukraine doit être abordée. La journée se terminera par un diner officiel.

Xi Jinping à Paris : après les discussions à l'Elysée, cérémonie protocolaire aux InvalidesSource : TF1 Info

"UN INTÉRÊT PARTAGÉ POUR LA PAIX"

"La Chine et l'Union européenne ont un intérêt partagé pour la paix et la sécurité", a souligné Ursula von der Leyen avant la réunion tripartite à l'Élysée, affirmant sa "détermination à stopper la guerre d'agression russe contre l'Ukraine et à établir une paix juste et durable".


"Nous avons intérêt à démontrer que notre collaboration produit ses effets", a insisté la présidente de la Commission, évoquant le "défi" de la "relation économique substantielle" entre Bruxelles et Pékin.

KENZO TRIBOUILLARD / AFP

DES JOURNALISTES EMPRISONNÉS EN CHINE

Alors que Xi Jinping est reçu par Emmanuel Macron, Reporters sans frontières a rappelé que "plus de 100 journalistes sont actuellement emprisonnés en Chine", souhaitant ainsi que "la liberté de la presse ne doit pas être ignorée lors de cette visite d'Etat".

PROPOS LIMINAIRES

Retrouvez ci-dessous les propos liminaires du président français Emmanuel Macron, de son homologue chinois, Xi Jinping et de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, tenus avant leur réunion tripartite à l'Élysée.

Propos liminaires avant les discussions entre Emmanuel Macron, Xi Jinping et Ursula von der LeyenSource : TF1 Info

UNE VISITE LOIN DU FASTE DE 2014 ?

Olivier Cadic, sénateur centriste et représentant des Français hors de France, a estimé sur LCI que la visite de Xi Jinping avait moins de "faste" qu'en 2014, lorsque le président chinois avait été reçu par François Hollande. 


"Je crois qu'on ne le reçoit pas avec faste, on le reçoit avec des codes protocolaires. Je crois savoir que le président chinois que le diner ce soir soit organisé au château de Versailles, ce qui a été refusé", a-t-il déclaré sur LCI. "On a reçu d'autres chefs d'Etat récemment au palais de Versaille comme le roi d'Angleterre, mais certainement pas M. Xi Jinping".

A propos de la visite de Xi Jinping, Olivier Cadic estime qu'"on ne le reçoit pas avec faste"Source : TF1 Info

LA VOLONTÉ DE LA CHINE DE "TRAVAILLER AVEC L'EUROPE"

Avant le début des discussions, Xi Jinping a exprimé son souhait que la réunion du jour "renforce notre volonté de travailler avec l'Europe". Le dirigeant chinois a par ailleurs assuré que "d'un point de vue stratégique, la Chine a toujours accordé beaucoup d'importance aux relations sino-européennes", estimant que "l'Europe est une destination importante pour notre stratégie de développement chinoise."


Soulignant que "le monde d'aujourd'hui rentre dans une nouvelle aire d'incertitudes", Xi Jinping a espéré que l'Europe et la Chine, "en tant que puissances importantes dans le monde entier", vont continuer "à travailler ensemble, à dialoguer, à coopérer, à approfondir nos échanges stratégiques". "Il faut également approfondir notre confiance mutuelle, atteindre davantage de consensus afin de mettre en place une coopération stratégique globale", a-t-il appelé, souhaitant que la Chine et l'UE puissent "demeurer des partenaires".

LES IMAGES DE L'ARRIVÉE

Alors que la réunion entre Xi Jinping, Emmanuel Macron et Ursula von der Leyen va débuter à l'Elysée, retrouvez les images de l'arrivée du dirigeant chinois à l'Elysée ci-dessous.

Xi Jinping reçu par Emmanuel Macron à l'ElyséeSource : TF1 Info

RELATIONS EURO-CHINOISES ET L'UKRAINE AU MENU DES DISCUSSIONS

Dans un propos liminaire avant le début des discussions avec le président chinois à l'Élysée, Emmanuel Macron a exposé les sujets qui vont être évoqués. "Je vous propose d'aborder les relations euro chinoises, ce qui nous permettra d'évoquer les sujets commerciaux, d'accès au marché, de conditions de concurrence équitables, d'investissement, de développement harmonieux", a exposé le dirigeant français. "Dans un second temps, nous évoquerons l'Ukraine, le Moyen-Orient, deux crises majeures sur lesquelles la coordination entre nous est absolument décisive", a-t-il ajouté.


À propos des échanges commerciaux entre la Chine et l'Europe, Emmanuel Macron a appelé à des "règles équitables pour tous". Il a ajouté que la "coordination" avec Pékin sur les "crises majeures" en Ukraine et au Moyen-Orient était "absolument décisive".

ARRIVÉE DE XI JINPING À L'ÉLYSÉE

Le président chinois est arrivée à l'Élysée pour des discussions avec Emmanuel Macron et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. 

Le président chinois Xi Jinping attendu à l'ElyséeSource : TF1 Info

"UN GÉNOCIDE" CONTRE LES OUÏGHOURS

La tête de liste de la majorité macroniste aux élections européennes Valérie Hayer a estimé que la Chine commet "un génocide" contre la minorité musulmane des Ouïghours et a appelé à avoir "un dialogue de vérité" avec le président chinois Xi Jinping, en visite d'État en France.


"Quand on parle d'internement, quand on parle de stérilisations forcées, d'effacement de la langue et de la culture... oui, on peut penser qu'il s'agit d'un génocide (...) même si c'est à la justice internationale de trancher", a répondu Valérie Hayer, interrogée ce matin sur Sud Radio. "La situation des Ouïghours est insupportable et c'est la raison pour laquelle il faut avoir un dialogue de vérité avec  le président chinois", a-t-elle ajouté.

IMPACT DANS LES TRANSPORTS

La présence de Xi Jinping à Paris, ce lundi, impacte les transports parisiens. Retrouvez toutes les informations dans l'article ci-dessous.

LE COGNAC AU CŒUR DES DISCUSSIONS

Parmi les sujets qu'aborderont Emmanuel Macron et Xi Jinping, figure le cognac. Les professionnels du spiritueux charentais s'estiment pris en "otage" d'une guerre politique et commerciale entre l'UE et la Chine. Explications.

"XI JINPING N'EST PAS NOTRE AMI"

Raphaël Glucksmann, tête de la liste du Parti socialiste aux Européennes, a dénoncé le "cadre amical" dans lequel se déroule la visite du président chinois en France. "Xi Jinping n'est pas notre ami. En plus d'avoir déporté le peuple ouïghour, réprimé les Tibétains, les Hongkongais, réprimé les opposants, menacé les Taïwanais, Xi Jinping, c'est le principal soutien aujourd'hui de la guerre de Poutine en Ukraine", a-t-il accusé sur France inter.


L'eurodéputé a appelé à établir un "rapport de force" avec la Chine, plutôt qu'une "offensive de charme" car selon lui : "Penser qu'une offensive de charme peut faire dévier Xi Jinping est une illusion narcissique." Face à l'ascendant économique de la Chine, Raphaël Glucksmann a notamment proposé d'instaurer un "protectionnisme européen écologique".

"FAIRE PRESSION SUR POUTINE"

"On a besoin de la Chine pour faire pression sur Poutine", a déclaré l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin ce lundi matin sur TF1. "Je pense et nous pensons tous dans la diplomatie française que Xi Jinping est le seul qui peut expliquer et convaincre Poutine qu'il faut cesser" la guerre en Ukraine. "Parce que cette guerre n'est pas dans les intérêts de la Chine. Car elle sert les intérêts des Etats-Unis, or la Chine est obsédée par sa rivalité avec les Etats-Unis". "La Chine a toujours eu intérêt à ce que l'Europe soit un pôle indépendant et équilibre le face à face entre les Etats-Unis et la Chine", a-t-il ajouté.


"Pour nous, le problème est d'éviter la confrontation par la coopération. (…) Notre dialogue sino-français est régulé par un feu tricolore. Le rouge, c'est la politique, on n'est pas d'accord sur la politique, sur les droits de l'hommes, ce qu'il se passe à Hong-Kong, les Ouïghours. Le feu orange c'est le commerce. On a des entreprises qui réussissent bien en Chine mais on a un commerce qui est déficitaire. (…) Le feu vert : nous avons besoin de la Chine pour réformer la gouvernance mondiale", "pour obtenir une rénovation du système multilatéral".

DE NOMBREUX SUJETS DE DISCUSSION

Emmanuel Macron doit s'entretenir avec Xi Jinping, ce lundi matin. Au menu des discussions, de nombreux différends. Le président français, qui s'est concerté en amont avec le chancelier allemand Olaf Scholz, entend prôner la "réciprocité" commerciale et la recherche d'une résolution de la guerre en Ukraine face à un président chinois qui continue d'afficher son soutien à la Russie.

Xi Jinping en France : quels enjeux ?Source : TF1 Info

UNE VISITE TRÈS ENCADRÉE

Le président chinois a atterri ce dimanche soir en France et a été accueilli par le Premier ministre Gabriel Attal. Si la visite est très encadrée, cela n'a pas empêché certains opposants au régime chinois de contester la répression chinoise au Tibet, en manifestant place de la République à Paris. 

Xi Jinping en France : une visite très encadréeSource : TF1 Info

PROGRAMME

En visite pour deux jours, Xi Jinping a un programme chargé. Retrouvez tout ce qui a été prévu pour le président chinois dans l'article ci-dessous.

BONJOUR

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à la visite d'État du président chinois Xi Jinping en France. Accueilli hier soir par le Premier ministre Gabriel Attal, le dirigeant est reçu ce matin par Emmanuel Macron à l'Élysée.

Il n'avait pas mis les pieds en Europe depuis 2019. Le président chinois Xi Jinping est arrivé dimanche à Paris, accueilli à l'aéroport d'Orly par le Premier ministre Gabriel Attal. Il sera reçu lundi à l'Elysée par Emmanuel Macron, qui entend prôner la "réciprocité" commerciale et la recherche d'une résolution de la guerre en Ukraine face à un dirigeant chinois qui continue d'afficher son soutien à la Russie.

Lundi, Xi Jinping, qui vient célébrer les 60 ans de relations diplomatiques franco-chinoises, enchaînera les rendez-vous avec Emmanuel Macron, qui s'est concerté en amont avec le chancelier allemand Olaf Scholz. Le matin, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen se joindra au duo franco-chinois à l'Elysée pour une session qui devrait permettre de soulever les différends commerciaux.

L'après-midi, après une cérémonie protocolaire d'accueil en grande pompe aux Invalides, et avant un banquet à l'Elysée, Emmanuel Macron et Xi Jinping se retrouveront en tête-à-tête pour la séquence la plus politique, puis s'exprimeront devant la presse.

Le Français compte demander au Chinois de soutenir la "trêve olympique" pour "l'ensemble" des conflits à l'occasion des Jeux de Paris cet été, y compris celui en Ukraine. Le président français enfoncera le clou mardi, dans les Pyrénées, à l'occasion d'une escapade plus personnelle entre les deux hommes, accompagnés de leurs épouses. L'objectif de ce déjeuner sur le col du Tourmalet, là où, enfant, il passait ses vacances chez sa grand-mère, est éminemment diplomatique : casser l'imposant protocole pour instaurer un dialogue plus direct, notamment sur l'Ukraine.

Sur la question sensible des droits humains, Emmanuel Macron dit préférer évoquer "les désaccords" plutôt "derrière des portes closes". Paris n'a pas non plus tenu à ériger en priorité le dossier de Taïwan, pourtant au cœur des fortes tensions entre les Etats-Unis et la Chine.  Plusieurs milliers de Tibétains, selon leurs représentants, se sont rassemblés dimanche à Paris pour protester contre la venue du président chinois en France, "pays des droits de l'homme" qui accueille "un dictateur".

Après la France, le président chinois se rendra en Serbie et en Hongrie, deux pays restés proches de Moscou.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info