De puissants séismes et un tsunami ont touché le Japon, lundi 1er janvier, causant d'importants dégâts matériels.
La ville de Wajima, dans l'ouest du pays, est l'une des plus touchées.
Les images révèlent l'ampleur des destructions.

Maisons détruites, routes fissurées... Jusqu'à 155 séismes ont été ressentis lundi 1er janvier au Japon. Le plus fort avait une magnitude de 7,6 et a ravagé la ville de Wajima, dans la préfecture d'Ishikawa, à l'ouest du pays. Très proche de l'épicentre, elle a subi des dégâts majeurs. Les maisons en bois, notamment, n'ont pas résisté. Les autorités locales ont annoncé que la moitié des décès, soit 24 morts, ont été enregistrés dans le port de cette ville côtière. 14 blessés graves et "beaucoup" de blessés légers sont aussi à déplorer.

Les maisons en bois se sont effondrées pendant le séisme
Les maisons en bois se sont effondrées pendant le séisme - AFP

En outre, le séisme a entraîné un important incendie, détruisant plusieurs bâtiments. Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, a demandé aux habitants d'évacuer la zone alors qu'un tsunami risquait de déferler sur les côtes. Finalement, le pire a été évité : à Wajima, la vague la plus haute a atteint un mètre et la menace est maintenant "écartée".

Les séismes ont déclenché un important incendie
Les séismes ont déclenché un important incendie - AFP
Des failles de plusieurs dizaines de centimètres sont apparues dans le sol
Des failles de plusieurs dizaines de centimètres sont apparues dans le sol - AFP
Les maisons de pêcheurs n'ont pas survécu aux secousses à Wajima
Les maisons de pêcheurs n'ont pas survécu aux secousses à Wajima - AFP

Avec 27.000 habitants, Wajima est connu dans la péninsule de Noto pour son port historique et ses maisons anciennes, typiques des pêcheurs. Le marché de la ville, lui, est très réputé au Japon.

Désormais, les secours sont à pied d'œuvre pour retrouver des victimes, alors que les habitants qui ont survécu à la catastrophe n'ont plus accès à l'eau potable, et que l'hiver apporte froid et humidité dans cette zone rurale.


Zoe SAMIN Avec AFP

Tout
TF1 Info