L'info passée au crible
Verif'

Covid-19 : la Cour suprême espagnole a-t-elle réellement déclaré que le virus était "une arme biologique brevetée" ?

Felicia Sideris
Publié le 2 mai 2022 à 18h25
Covid-19 : la Cour suprême espagnole a-t-elle réellement déclaré que le virus était "une arme biologique brevetée" ?

Source : iStock

L'Espagne aurait reconnu que le Covid-19 était une "arme biologique brevetée et non un virus".
Le message a été partagé des milliers de fois avant d'être supprimé.
Il s'agit d'une fausse information.

Depuis plusieurs semaines, les fausses informations autour du Covid-19 et du vaccin refont surface. Parmi les théories qui resurgissent, il y a celle autour de l'origine du virus. Le dernier exemple en date cite la "Cour suprême espagnole". D'après une publication mise en ligne ce dimanche 1er mai, elle aurait "déclaré que le Covid-19 est une arme biologique brevetée et non un virus". "Maintenant, les choses bougent vraiment", se réjouit l'auteur du message, partagé des milliers de fois avant d'être supprimé. Une fausse rumeur qui ne date pas d'aujourd'hui.

Une infox qui remonte à octobre

Nous avons retrouvé des traces de cette affirmation en octobre 2021. Elle apparaît en ligne dans plusieurs articles de blog anglophones qui citent tous la même vidéo. Supprimée sur YouTube, elle montrait un certain Charlie Ward "révéler" que la justice espagnole était incapable de fournir la preuve de l'existence d'un virus. Une affirmation qui s'appuie sur un document authentique, dont elle détourne le sens.

L'été dernier, le ministère espagnol de la Santé a bel et bien dû répondre à une demande d'un citoyen d'accès aux informations concernant le virus. Ce type de requête n'est pas rare en Espagne, où les institutions publiques possèdent des unités d'information et de transparence dont l'objectif est justement de faciliter l'accès aux informations institutionnelles. 

Or, c'est dans ce cadre que le ministère a répondu à la question d'un citoyen à propos de l'origine du virus, le 14 septembre. Et parmi les éléments que l'on peut retrouver ici, l'administration espagnole confie ne pas disposer d'échantillon du virus. Une donnée que les covido-sceptiques surinterprètent, pour affirmer que le virus n'existe pas.

Lire aussi

Seulement, cette thèse est sans fondement. Et elle fait fi des explications raisonnables données par les autorités à la presse espagnole. Sur le site espagnol Newtral, le ministère expliquait en effet que la culture des coronavirus pour la recherche ne pouvait pas avoir lieu dans des laboratoires de biosécurité de niveau 3. Le ministère de la Santé précisait que le virus a bien été isolé dans des centres partenaires, mais pas par les autorités elles-mêmes. 

INFOX - Non, l'Institut Pasteur n'est pas à l'origine du Covid-19Source : La Matinale LCI Week-end
JT Perso

Il s'agit donc d'un document du ministère, en réponse à une question d'un citoyen. Rien à voir avec une décision de justice ou d'une déclaration de la Cour suprême espagnole. Quant à la thèse selon laquelle la juridiction aurait déclaré que le virus était "une arme biologique brevetée", celle-ci a également été partagée en octobre dans la même vidéo. Mais nous n'avons retrouvé aucune trace de cette affirmation. Pour rappel, les origines du virus sont encore obscures. Et si rien ne permet d'écarter définitivement la thèse d'un virus sorti d'un laboratoire, les preuves pour avancer qu'il s'agit d'une "arme biologique" sont inexistantes à ce jour.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia Sideris

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info