Verif'

La Chine a-t-elle interdit l’exportation de paracétamol ?

Publié le 30 décembre 2022 à 16h24, mis à jour le 30 décembre 2022 à 16h44

Source : JT 20h Semaine

Une partie de la presse reprend l'information de la suspension chinoise de ses envois de paracétamol.
Il n'y a eu en réalité aucune annonce officielle, même si certaines usines ont reçu ces consignes.

Face à une reprise brutale de l'épidémie, la Chine est confrontée à une pénurie de certains médicaments, nécessaires pour soulager les maux des malades du Covid et qui contiennent des principes actifs comme le paracétamol ou l'ibuprofène. 

Une pénurie à laquelle tente de répondre tant bien que mal le régime de Pékin qui, via son administration nationale des denrées alimentaires et des médicaments (State food and drug administration), a autorisé en urgence l'importation de nouveaux médicaments ou la production de nouveaux composants, d'après la presse chinoise. Pour cela, des usines pharmaceutiques ont été réquisitionnées par les gouvernements locaux. À tel point qu'en cette fin décembre, "la capacité de production quotidienne d'ibuprofène et de paracétamol de la Chine dépasse les 200 millions de comprimés", selon l'agence de presse Xinhua. Parmi les mesures urgentes prises par les autorités, la Chine aurait également interdit toute exportation de paracétamol, de quoi inquiéter l'Europe, largement dépendante de sa production.

Au moins un groupe cité par la presse chinoise

Une partie de la presse française a ainsi repris cette information, citant pour la plupart RTL. Dans son article du 29 décembre, le site d'information indique que "sur place, il est devenu particulièrement compliqué d'obtenir du paracétamol. Pékin a donc réquisitionné la production de certaines entreprises pharmaceutiques et interdit les exportations". Or, aucune annonce officielle n'a eu lieu en ce sens, nous confirme la correspondante de TF1 en Chine. 

En réalité, cette décision de suspendre les envois de paracétamol vers l'étranger semble se faire au cas par cas, ou du moins selon les provinces. Au moins un fabricant pharmaceutique a confirmé à la presse chinoise avoir choisi d'interdire les exportations internationales et de "donner la fourniture de tous les médicaments aux clients nationaux", le temps de renflouer les stocks. Il s'agit du groupe Jiheng Pharmaceutical, cité par The Paper le 28 décembre. Contacté par le média, un autre groupe fabriquant cette fois de l'ibuprofène n'a pas été en mesure de fournir des éléments sur ses capacités de production, ni d'exportation.

À ce jour, les témoignages d'usines pharmaceutiques sur la suspension de leurs exportations concernent davantage l'ibuprofène que le paracétamol. Le 22 décembre, franceinfo a publié celui du responsable d'une usine de la province du Shandong, au sud de Pékin, dont la majeure partie de la production est destinée à l'export. "Les exportations de médicaments sont mises en pause, en raison de l'urgence de la situation", assurait-il alors à nos confrères. Le Financial Times relaye lui aussi le cas de "dix entreprises chinoises produisant de l’ibuprofène aux tests Covid" qui ont reçu l'ordre de leur gouvernement local de réserver la production "au gouvernement plutôt qu’à leurs clients privés". D'après Libération, les choix opérés par ces usines devraient se faire sentir d'ici un mois dans les pharmacies d'Europe.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info