La Chine face à une nouvelle flambée de Covid-19

Covid-19 : la Chine dépasse les 20.000 cas quotidiens, nouveau record

Y.R.
Publié le 6 avril 2022 à 7h51
JT Perso

Source : JT 20h WE

Pékin a enregistré, mercredi 6 avril, un record de 20.000 contaminations au Covid-19 en 24 heures.
Un pic de contaminations inédit pour la Chine, qui ne comptait qu'une centaine de malades par jour en février.
La plupart des nouveaux cas positifs ont été rapportés à Shanghai, où 25 millions d'habitants sont confinés.

Le scénario redouté par Pékin est-il en train de se concrétiser ? Alors que le pouvoir chinois s'obstine à suivre une politique "zéro Covid", érigée en règle d'or, le variant Omicron, moins dangereux mais plus contagieux, met en échec cette stratégie. La Chine a annoncé, mercredi 6 avril, un record officiel de 20.472 contaminations au cours des dernières 24 heures. Son plus grand nombre de cas positifs quotidiens depuis l'apparition du virus, en décembre 2019. Un chiffre minime par rapport à de nombreux pays, mais élevé pour la Chine, où les totaux quotidiens dépassaient encore à peine la centaine en février. 

Aucun nouveau décès n'a été enregistré depuis la mi-mars, a précisé le ministère chinois de la Santé. Plus de 80% des nouveaux cas positifs ont été rapportés à Shanghai, la plus grande ville du pays, placée en confinement quasi-total depuis la semaine dernière et qui s'apprête à ouvrir un hôpital géant de 40.000 places au Centre national des congrès et d'expositions.

Une mutation d'Omicron qui inquiète

Même si l'écrasante majorité des cas dans la cité-État aux 25 millions d'habitants sont asymptomatiques, toute personne testée positive, y compris les enfants, est mise à l'isolement dans des centres prévus à cet effet. Calquée sur la stratégie "zéro Covid" de Pékin, cette politique drastique est vivement contestée sur les réseaux sociaux, les enfants, même nourrissons, étant séparés de leurs parents s'ils ont fait l'objet d'un test positif mais que leurs parents sont négatifs. 

Lire aussi

Malgré cette grogne au sein de sa population, la Chine reste fidèle à sa doctrine. D'autant qu'un variant inconnu a été découvert, à Suzhou, une ville située à 70 km de Shanghai, ont fait savoir les autorités sanitaires, le week-end dernier. Une mutation d'Omicron, jusqu'à présent absente de toutes les bases de données nationales et internationales. 


Y.R.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info