Covid-19 : à nouveau testé, Joe Biden est toujours positif

Benoit Leroy
Publié le 1 août 2022 à 17h35

Source : Sujet TF1 Info

Joe Biden a de nouveau été testé positif au coronavirus ce lundi.
Des résultats "prévisibles", selon son médecin, alors que le président américain s'était remis à l'isolement samedi.
Il avait été testé positif pour la première fois le 21 juillet dernier.

Le Covid-19 n'a toujours pas quitté le Bureau ovale. La Maison Blanche fait savoir que Joe Biden avait été à nouveau testé positif ce lundi, un résultat "attendu" selon son médecin qui a également précisé que le président américain se sentait "bien" en ce début de semaine. 

Samedi 30 juillet, la Maison Blanche avait fait savoir que Joe Biden avait été de nouveau testé positif au Covid-19, sans symptôme, en raison d'un "rebond de positivité" qui pourrait être lié à son traitement au Paxlovid, pilule anti-Covid de Pfizer. Le président américain avait ainsi dû retourner à l'isolement, à peine 72 heures après avoir retrouvé sa liberté. 

"Le Président poursuivra son isolement strict" à son bureau, précise ce lundi la Maison Blanche. 

Un rebond et non une nouvelle infection

Joe Biden, 79 ans, avait été testé positif pour la première fois le 21 juillet dernier, avec de légers symptômes pour lesquels il avait été traité préventivement au Paxlovid. Entre mardi et vendredi, le chef de l'État américain avait procédé à quatre autres tests, tous négatifs. 

"Il s'agit bien d'une positivité de rebond", avait insisté Kevin O'Connor, son médecin, samedi. "Le président n'a pas ressenti de réémergence des symptômes et continue de se sentir tout à fait bien", avait-il ajouté. "Il n'y a donc aucune raison de reprendre le traitement à ce stade."

Le Paxlovid, utilisé par le président Biden, est un traitement antiviral qui agit en diminuant la capacité du virus à se répliquer, freinant ainsi la progression de la maladie. Il doit être pris dans les premiers jours après l'apparition des symptômes pour être efficace. Il est recommandé aux personnes à risque de développer un cas grave de la maladie.


Benoit Leroy

Tout
TF1 Info