Covid-19 : en Chine, des habitants contaminés autorisés à reprendre le travail

S.M avec AFP
Publié le 19 décembre 2022 à 10h04

Source : TF1 Info

Des habitants de plusieurs provinces en Chine peuvent désormais se rendre au travail "normalement", même s'ils présentent des symptômes du Covid-19.
Auparavant, un seul cas de Covid pouvait entraîner le confinement de milliers de personnes.
Un revirement spectaculaire des autorités, alors qu'une vague de cas déferle sur le pays.

Cette mesure était devenue impensable ces trois dernières années. Des habitants en Chine peuvent désormais se rendre au travail "normalement", même s'ils présentent des symptômes du Covid-19, ont indiqué les autorités, dans un pays où un seul cas pouvait entraîner auparavant le confinement de milliers de personnes. Ce revirement spectaculaire s'inscrit dans la volte-face opérée début décembre par Pékin, qui a levé la plupart des restrictions sanitaires en vigueur depuis près de trois ans. 

Une réouverture accompagnée d'une vague de cas qui déferle sur le pays, notamment à Pékin, où le virus se propage à une vitesse fulgurante parmi les 22 millions d'habitants. Si certains experts craignent que la Chine soit mal équipée pour faire face à cette vague d'infections, des millions de personnes âgées vulnérables n'ayant pas encore été vaccinées, les autorités tentent de rassurer sur le caractère bénin du virus malgré sa contagiosité.

Fin de l'obligation des tests de dépistage

La municipalité-province de Chongqing (sud-ouest), qui compte plus de 30 millions d'habitants, est l'une des premières à autoriser le retour au travail malgré des symptômes du Covid-19. "Les patients asymptomatiques et légèrement symptomatiques peuvent aller travailler normalement", précise un avis des autorités locales publié dimanche 18 décembre. Le document stipule qu'aucun test de dépistage ne sera plus exigé, à l'exception des établissements scolaires ou de santé. À l'autre bout du pays, la province du Zhejiang, limitrophe de Shanghai, a, elle aussi, décidé que les personnes avec des symptômes légers pouvaient "continuer à travailler" à condition de prendre des "mesures de protection"

Au nom d'une stricte politique dite du "zéro Covid", les Chinois étaient, jusqu'à récemment, soumis à des dépistages quasi quotidiens et des quarantaines obligatoires en cas de test PCR positif. Des quartiers, voire des villes entières, pouvaient être confinées dès la découverte d'une poignée de cas. Le gouvernement encourage désormais la population à s'isoler à domicile lorsque des symptômes du Covid apparaissent.


S.M avec AFP

Tout
TF1 Info