En avril, en pleine poussée épidémique, les ventes de détail ont connu leur plus forte chute depuis deux ans.
Le chômage, lui, s'est rapproché du record absolu de février 2020, a annoncé Pékin, lundi 16 mai.
La cause de ces chiffres médiocres ? Les mesures anti-Covid prises par les autorités chinoises.

La Chine tourne plus que jamais au ralenti. Sur fond de flambée épidémique, Pékin a dévoilé, lundi 16 mai, ses pires performances économiques depuis l'apparition du Covid-19. L'intensification des mesures sanitaires, avec le confinement à la hâte de Shanghai et de ses 25 millions d'habitants, sape la consommation et paralyse les chaînes d'approvisionnement, au moment où la capitale pékinoise met sous cloche plusieurs de ses quartiers, après un rebond de cas positifs. 

Principal indicateur des dépenses des ménages, les ventes de détail ont enregistré, en avril, un repli de 11,1% sur un an, a annoncé le Bureau national des statistiques (BNS). Il s'agit du second mois de baisse d'affilée, après un mois de mars à -3,5%. La crainte de confinements et les fermetures des lieux publics ainsi que des commerces non essentiels fragilisent l'activité. Alors que les analystes anticipaient un ralentissement (+0,5%), avec la mise à l'arrêt de Shanghai, capitale économique, la production industrielle s'est affichée en recul de 2,9% sur un an, contre une progression de 5% en mars.

Le chômage plus fort que ce que disent les chiffres ?

Le taux de chômage, lui, a brusquement augmenté. Il s'est établi à 6,1% en avril, un niveau proche du record absolu de 6,2% en février 2020, au plus fort de la première vague. Cet indice dresse toutefois un tableau incomplet de la conjoncture : en Chine, le chômage est calculé pour les seuls urbains et exclut les millions de travailleurs migrants, que l'on sait vulnérables.

En 2022, Pékin se fixe comme objectif de créer quelque 11 millions d'emplois, un chiffre en baisse par rapport à 2021 (12,69 millions). Un critère qui ne renseigne en rien sur le nombre d'emplois détruits à cause de la crise sanitaire. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info