Variole du singe : la crainte d'une nouvelle épidémie

Variole du singe : premiers décès de patients hors Afrique, en Espagne et au Brésil

FS
Publié le 29 juillet 2022 à 20h43
JT Perso

Source : TF1 Info

L'Espagne et le Brésil ont enregistré leurs premiers décès de patients atteints de la variole du singe.
Ce sont les premiers liés à la maladie hors d'Afrique, où elle a fait 5 morts.
Samedi, l'OMS Europe a dit s'attendre à une hausse des mrots en lien avec la maladie.

Le ministère de la Santé espagnol a confirmé samedi un second décès, après avoir annoncé la veille une première victime d'un patient atteint de la variole du singe. Quelques heures plus tôt, c'est le Brésil qui annonçait un premier décès sur son sol, qui était à cette heure le premier hors d'Afrique. 

C'est dans la communauté de communes de Valence qu'a eu lieu le premier décès d'un patient espagnol - et le premier sur le sol européen -, à la suite d'une encéphalite associée à l'infection, selon le quotidien El Pais. L'Espagne a enregistré près de 4300 cas depuis l'arrivée de cette épidémie sur son sol, dont environ 3% ont nécessité une hospitalisation.

Les causes du second décès en Espagne, annoncé ce samedi, n'avaient pas été précisées pour l'heure. "Parmi les 3750 patients (...) 120 cas ont été hospitalisés et deux sont décédés", a seulement indiqué le Centre de coordination des alertes et des urgences sanitaires du ministère dans son rapport publié samedi

Au Brésil, qui avait annoncé quelques heures plus tôt le premier décès hors d'Afrique, c'est un patient âgé de 41 ans, qui est mort la veille à l'hôpital de Belo Horizonte, la capitale de l'État brésilien du Minas Gerais. Selon les autorités sanitaires de l'État, il souffrait de graves problèmes d'immunité, et suivait un traitement contre le cancer. "Il est important de souligner qu'il avait des comorbidités graves, pour ne pas susciter de panique dans la population. La mortalité (liée à cette maladie) demeure très basse", a déclaré le secrétaire à la Santé du Minas Gerais, Fábio Baccheretti.

Le Brésil a recensé près de 1000 cas de la variole du singe, la plupart dans les États de Sao Paulo et de Rio de Janeiro. Le premier cas avait été détecté le 10 juin dernier, chez un homme ayant voyagé en Europe. 

En Île-de-France, 60 à 70 nouveaux cas détectés par jour

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 18.000 cas de variole du singe ont été détectés dans le monde depuis début mai, en dehors des zones endémiques en Afrique. Si la maladie a déjà été signalée dans 78 pays, 70% des cas sont concentrés en Europe, et 25% dans les Amériques. En France, l'épidémie poursuit sa progression, notamment en Île-de-France, où on enregistre 60 à 70 nouveaux cas par jour.

Lire aussi

Le 23 juillet dernier, l'OMS a déclenché le plus haut niveau d'alerte, l'Urgence de santé publique de portée internationale (USPPI), pour renforcer la lutte contre l'épidémie de variole du singe. Par ailleurs, l'Organisation en Europe a dit, samedi, s'attendre à une augmentation du nombre de décès en lien avec la maladie, précisant que les complications sévères restaient rares. "Compte tenu de la poursuite de la propagation de la variole su singe en Europe, nous nous attendons à plus de décès", a déclaré dans un communiqué Catherine Smallwood, une responsable des situations d'urgence de l'OMS Europe.


FS

Tout
TF1 Info