"Épouvantable" : le Prince Charles consterné par la décision du Royaume-Uni d'expulser les migrants illégaux au Rwanda

Julien Moreau avec AFP
Publié le 11 juin 2022 à 14h20

Source : JT 13h Semaine

Un accord a été passé entre le Royaume-Uni et le Rwanda pour envoyer des migrants et des demandeurs d'asile au Rwanda.
La justice britannique a autorisé ce plan, un premier vol transportant une trentaine de demandeurs d'asile est prévu mardi.
Le Prince Charles serait consterné.

Le Prince Charles a vivement critiqué le projet du gouvernement britannique de renvoyer au Rwanda des migrants arrivés illégalement au Royaume-Uni, a rapporté, ce samedi 11 juin, le quotidien britannique The Times, à quelques jours des premiers départs prévus. Pour lui, cette décision est "épouvantable".  

Une source a affirmé au journal avoir entendu plusieurs fois le prince de 73 ans exprimer en privé son opposition à cette politique destinée à dissuader les traversées illégales de la Manche par des migrants, toujours plus nombreuses. 

Bien que le prince Charles ait exprimé ses opinions sur différents sujets au cours de sa vie, ses interventions sur des questions prêtant à controverse se sont faites plus rares ces dernières années, à mesure qu'il se prépare à succéder à sa mère Elizabeth II, âgée de 96 ans. Dans une interview à la BBC en 2018, il avait promis de rester neutre une fois devenu roi.

Une approche du gouvernement "épouvantable" selon le Prince Charles

Un porte-parole de Clarence House, la résidence officielle du Prince de Galles et de sa femme Camilla, la duchesse de Cornouailles, a d’ailleurs déclaré : "Nous ne ferions aucun commentaire sur de supposées conversations privées anonymes avec le Prince de Galles, sauf pour réaffirmer qu'il reste politiquement neutre. Les questions de politique sont des décisions qui relèvent du gouvernement".

La consternation du Prince Charles serait d’autant plus forte que l’héritier de la couronne britannique doit se rendre au Rwanda pour une réunion du Commonwealth qui se tiendra à partir du 20 juin au Rwanda, où il représentera sa mère la reine Elizabeth II. "Il a dit qu'il était plus que déçu par cette politique", a déclaré la source anonyme au Times . "Il a dit qu'il pensait que toute l'approche du gouvernement était épouvantable", a-t-elle ajouté.

10000 migrants ont traversé la Manche pour rejoindre le Royaume-Uni en 2022

Cette politique d’exclusion a été introduite en Angleterre à la fin du mois d’avril pour décourager toutes les personnes souhaitant traverser la Manche depuis le nord de la France. Plus de 10000 personnes ont effectué ce trajet depuis le début de l’année 2022. Un premier vol transportant une trentaine de demandeurs d'asile arrivés illégalement au Royaume-Uni est prévu ce mardi 14 juin. Selon l'organisation Care4Calais, 35 Soudanais, 18 Syriens, 14 Iraniens, 11 Égyptiens mais aussi 9 Afghans ayant fui les talibans font partie des plus de 130 demandeurs d'asile qui se sont vus notifier leur possible départ.

Un recours a été déposé en justice, ce vendredi 10 juin, par des associations de défense des réfugiés, mais la justice britannique a décidé de rejeter ce recours. Le Premier ministre Boris Johnson s'est félicité pour cette décision de justice, assurant que cette stratégie contribuerait "à briser le modèle commercial de ces criminels impitoyables".

"Notre partenariat de premier plan avec le Rwanda permettra aux personnes effectuant des voyages dangereux, inutiles et illégaux vers le Royaume-Uni d'y être relocalisées afin que leurs demandes soient examinées et qu'elles puissent reconstruire leur vie", a déclaré un porte-parole du gouvernement.  Les plaignants, dont les associations Care4Calais et Detention Action, ont cependant interjeté appel, qui sera entendu lundi, à la veille des premiers départs prévus. 


Julien Moreau avec AFP

Tout
TF1 Info