SpaceX se lance dans le tourisme spatial

Espace : comment les débris d'une mission SpaceX ont terminé dans un ranch australien

Frédéric Senneville
Publié le 3 août 2022 à 13h03
JT Perso

Source : TF1 Info

En Australie, des débris étranges ont été découverts dans deux ranches de Nouvelles-Galles du Sud.
Il s'agirait de fragments d'une capsule de SpaceX, de retour d'une mission sur la Station spatiale internationale.

"C'est comme un obélisque extraterrestre !". Un brin lyrique, l'astrophysicien australien Brad Tucker ne cache pas son enthousiasme. Il a parcouru la route depuis son observatoire près de Canberra, jusqu'à ce coin perdu des Snowy Mountains, pour vérifier l'information d'agriculteurs locaux, qui affirmaient avoir découvert des débris spatiaux sur leurs ranchs. Dans une immense prairie, après des kilomètres sur une piste cabossée, il aperçoit enfin un des fragments, un objet de 3 mètres, fiché verticalement dans le sol.

Brad Tucker

Cette fois, c'était bien réel. Universitaire spécialisé, et chroniqueur radio, Brad Tucker est habitué à recevoir des appels de diverses personnes qui pensent avoir trouvé des débris spatiaux ou aperçu des ovnis. La plupart du temps, ces pistes se révèlent fausses, mais "ceci était différent", selon l'astrophysicien. De loin, l'objet retrouvé par l'éleveur Mick Miners sur ses terres, ressemble à un petit arbre mort. C'est en s'approchant qu'on découvre qu'il est fait en partie de métal noirci. 

Lire aussi

Pour Brad Tucker, c'est en fait l'aileron d'une pièce d'une capsule spatiale Dragon, un cargo développé par la compagnie privée SpaceX, pour ravitailler la Station spatiale internationale (ISS). Nécessaire au décollage, elle est détachée avant le retour de la capsule sur terre. L'objet s'est planté comme une lame dans le sol, et son aspect carbonisé provient des températures extrêmes subies lors de son entrée dans l'atmosphère. Apportée par un fermier voisin, une autre grosse pièce au sol comprenait un numéro de série, qui a aidé les experts à identifier définitivement l'origine des objets.

Pour Brad Tucker, les débris pourraient provenir d'une capsule Dragon qui avait emmené quatre astronautes sur l'ISS 20 mois plus tôt. Largués dans l'espace, ces fragments seraient restés en orbite depuis. Plusieurs objets non identifiés, traversant le ciel comme des étoiles filantes, avaient d'ailleurs été observés le 9 juillet dernier, par des internautes australiens interloqués. C'est environ trois semaines plus tard que les éleveurs de Nouvelles-Galles du Sud ont découvert les débris, par hasard, sur leurs immenses propriétés. 

Que des fragments aussi importants atterrissent sur terre est très rare, selon Brad Tucker, qui ne recense qu'une poignée de précédents. L'agence spatiale australienne a finalement confirmé ce mardi le diagnostic de l'astrophysicien : les débris proviendraient bien d'une capsule Dragon de Space X.


Frédéric Senneville

Tout
TF1 Info