Espagne : trois mineurs seraient morts après un accident dans une mine

par M.M
Publié le 9 mars 2023 à 11h08, mis à jour le 9 mars 2023 à 13h11

Source : Sujet TF1 Info

Un accident est survenu dans une mine de potasse en Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne.
Trois personnes étaient bloquées à 900 mètres de profondeur.
Elles seraient finalement décédées, a-t-on appris à la mi-journée de la presse locale.

À la suite d'un accident survenu ce jeudi 9 mars dans une mine de potasse en Catalogne, dans le nord-est du pays, trois personnes étaient prises au piège à 900 mètres de profondeur. 

Le gouvernement régional catalan - qui dirige la police, les pompiers et les services de secours de la région - a ensuite confirmé leur mort dans un tweet avant de l'effacer. "Nous regrettons profondément la mort des trois mineurs dans l'accident de la mine de Suria", avait écrit le président régional Pere Aragonès sur Twitter, un message effacé quelques minutes plus tard. 

L'accident a eu lieu peu avant 9h

Plusieurs médias espagnols, citant des sources au sein des services de secours intervenant sur place, affirment que ces trois mineurs sont morts. Interrogé par l'AFP, un porte-parole de la police régionale a indiqué pour sa part que "la confirmation officielle (de leur mort) n'interviendrait qu'une fois que les médecins seront parvenus à leur niveau, certifieront qu'ils sont morts et auront informé les familles"

"Trois personnes sont prises au piège à environ 900 mètres de profondeur et nous sommes en train d'étudier avec l'entreprise" propriétaire de cette mine, située à Suria, "comment procéder au sauvetage", avait auparavant indiqué à l'AFP un porte-parole des pompiers de Catalogne.

Selon la police régionale catalane, l'accident a eu lieu peu avant 9h (heure de Paris) lorsqu'un "effondrement" est survenu dans une galerie de la mine. La police régionale avait indiqué avoir déployé des unités spécialisées pour participer au sauvetage, dont une unité canine, tandis que les services d'urgence régionaux avaient précisé, pour leur part, avoir envoyé sur place deux hélicoptères médicalisés et une équipe de psychologues.

Cette mine de potasse appartient à ICL Iberia, filiale en Espagne du groupe israélien ICL. Sur son site internet, cette entreprise basée à Suria, localité située à environ 80 km au nord-ouest de Barcelone, dit employer 1100 salariés et être "l'unique entreprise produisant des sels de potassium en Espagne". Elle possède deux mines dans cette zone, "qui représentent", selon elle, "l'une des réserves de potasse les plus importantes d'Europe occidentale".

Deux mineurs étaient morts dans un accident dans cette même mine de Suria en décembre 2013 suite à l'effondrement du toit d'une galerie, selon les médias locaux.


M.M

Tout
TF1 Info