Espionnage, réseaux sociaux... La Russie interfère dans les élections à travers le monde, selon les États-Unis

par F.R avec AFP
Publié le 21 octobre 2023 à 13h11

Source : TF1 Info

Un rapport du renseignement américain, publié ce vendredi 20 octobre, affirme que la Russie tente de saper la crédibilité d'élections à travers le monde.
Le rapport évoque notamment neuf pays démocratiques ciblés par la Russie entre 2020 et 2022, dont les États-Unis.
Les renseignements soulignent une volonté de "propager l'instabilité dans les sociétés démocratiques".

La question avait agité les États-Unis après l'élection en 2016 de Donald Trump à la Maison Blanche : la Russie avait-elle contribué à son accession au pouvoir ? Selon un rapport du renseignement américain, publié ce vendredi 20 octobre et partagé avec une centaine de pays, la Russie utilise bel et bien son réseau d'espions, ses médias d'État et les réseaux sociaux pour saper la crédibilité d'élections à travers le monde.

"La Russie mène des opérations visant à amenuiser la confiance du public à l'égard de l'intégrité des élections", souligne ce rapport, réitérant que des acteurs russes ont tenté de miner la crédibilité de la présidentielle américaine de 2020 remportée par le démocrate Joe Biden contre son rival républicain, Donald Trump. "Il s'agit d'un phénomène mondial. Nos informations indiquent que de hauts responsables du gouvernement russe, y compris du Kremlin, accordent un mérite à ce type d'opération d'influence et les considèrent efficaces", poursuit ce rapport.

Près d'une trentaine de pays visés

Selon le renseignement américain, la Russie a mené des "efforts concertés" entre 2020 et 2022 pour miner la confiance de la population dans au moins onze élections dans neuf pays démocratiques, incluant les États-Unis. Quelque 17 autres démocraties ont été visées par le biais de méthodes "moins marquées" impliquant des activités de la Russie sur les réseaux sociaux ou par messagerie électronique, ajoute le rapport américain, qui ne nomme pas les pays ciblés.

Ces opérations sont menées via des mécanismes "secrets ou publics", note le rapport, qui mentionne par exemple le cas d'une interférence clandestine du FSB, les services de renseignement russes, visant à intimider du personnel électoral lors d'une campagne dans un pays européen non précisé en 2020.

Les médias d'État russes ont par ailleurs amplifié "les fausses allégations de fraudes électorales" dans de nombreuses élections en Asie, en Europe, au Moyen-Orient et en Amérique du Sud en 2020 et 2021, poursuit ce rapport. Moscou a aussi exploité différentes plateformes sur les réseaux sociaux et des "sites web par procuration" pour susciter le doute lors d'élections dans un pays d'Amérique du Sud l'an dernier, ajoute le rapport sans nommer ce pays.

"Pour la Russie, les bénéfices de ces opérations sont doubles : propager l'instabilité dans les sociétés démocratiques et présenter les élections démocratiques comme étant dysfonctionnelles au point d'accoucher de gouvernements illégitimes", explique le renseignement américain, qui reconnait les "vulnérabilités" des États-Unis face à ces "menaces".


F.R avec AFP

Tout
TF1 Info