Un pasteur de l'Alabama a été arrêté par la police alors qu'il arrosait les plantes de son voisin.
C'est une voisine, trouvant son comportement suspect, qui avait prévenu les forces de l'ordre.

Arrêté car il arrosait les plantes de son voisin. C’est ce qui est arrivé à Michael Jennings, un pasteur noir vivant à Childersburg, dans l’Alabama. Un incident "irrationnel, irresponsable et illégal", a dénoncé son avocat.

Selon les images filmées par les caméras de la police en mai dernier mais publiées seulement ces jours-ci par CNN, on voit un officier s’approcher de Michael Jennings. Ce dernier l'assure : son voisin lui a demandé d’arroser les fleurs en son absence. "Je suis censé être ici. Je suis le pasteur Jennings. Je vis de l’autre côté de la rue." "Vous êtes le Pasteur Jennings ?", répond le policier. Et le principal intéressé d'appuyer : "Oui, je m’occupe de leur maison pendant leur absence, je m’occupe de leurs fleurs."

"C'est probablement ma faute"

Un officier demande à Jennings sa carte d’identité, ce qu'il refuse car il ne commettait pas de crime. Moins d’une minute et demie plus tard, alors que le pasteur tente de téléphoner, les officiers lui passent les menottes, selon les images de la caméra.

Après l’arrestation, la police parvient à localiser la voisine qui avait prévenu de la présence d'un individu suspect. Sauf qu'en voyant le pasteur menotté, elle fait volte-face. "Il habite juste là et il arrosait leurs fleurs. C’est probablement de ma faute", explique-t-elle. Peu après, l'épouse du pasteur arrive et fournit à l’officier son identification. Michael Jennings sera malgré tout arrêté et inculpé, bien que les accusations aient ensuite été rejetées en juin par un juge municipal, selon un média local.

"Cette vidéo montre clairement que ces officiers ont décidé d’arrêter le pasteur Jennings moins de cinq minutes après s’être arrêtés et ont ensuite essayé de réécrire l’histoire en prétendant qu’il ne s’était pas identifié alors que c’est la première chose qu’il a faite", a déclaré l’avocat Harry Daniels dans un communiqué de presse la semaine dernière.


TG

Tout
TF1 Info