Un train transportant des produits chimiques a déraillé, le 3 février dernier, à East Palestine, une petite localité américaine de l'Ohio.
Un nuage de fumées toxiques s'est dégagé du convoi de marchandises, qui a pris feu, suscitant l'inquiétude des riverains.
Si la qualité de l'air est "bonne", les autorités conseillent, par précaution, de boire l'eau dans des bouteilles en plastique.

Cela aurait pu être un simple fait divers. Le 3 février dernier, un train convoyant des produits chimiques inflammables a déraillé à East Palestine, une petite localité de l'Ohio, la faute à un essieu défectueux. Le déraillement a provoqué un énorme incendie, obligeant les autorités, en raison du risque d'explosion, à évacuer près de la moitié des résidents du village de 4800 âmes. Pour écarter ce danger, il a été décidé de procéder à des rejets "contrôlés" d'un des composés de la cargaison, le chlorure de vinyle, un produit chimique cancérigène utilisé dans la fabrication du plastique. Ce qui a libéré des fumées toxiques dans l'air. 

Sa dispersion dans la nature suscite à la fois de la peur et de l'anxiété chez les riverains, qui ont été autorisés, dès le 8 février, à regagner leur domicile "en toute sécurité". Et pour cause, le chlorure de vinyle est un gaz incolore hautement inflammable, utilisé pour la confection d'une variété de produits en plastique et de matériaux d'emballage, qui peut lorsqu'il brûle, créer du phosgène, une substance très toxique qui a notamment servi d'arme chimique durant la Première Guerre mondiale.

Des poissons retrouvés morts

Si l'air est "sûr", a assuré, mercredi 15 février, sur CNN le gouverneur de l'Ohio, Mike DeWine, sur la base de tests de qualité, l'eau pose question. Quelque 3500 poissons sont notamment morts, selon le département local des ressources naturelles. "Par précaution, nous avons dit aux gens : 'Utilisez de l'eau en bouteille, ne prenez pas de risque. Attendez jusqu'à ce que nous ayons les résultats des tests'", a-t-il affirmé. La veille déjà, le directeur du département de la Santé de l'Ohio, Bruce Vanderhoff, avait appelé les habitants ayant des puits privés à tester leur eau, leur recommandant de boire en priorité celle en bouteille.

En parallèle, l'agence américaine chargée d'enquêter sur les accidents de transports (NTSB) a indiqué que son investigation du déraillement se poursuivait. Le gouverneur DeWine a promis de "faire rendre des comptes" à la compagnie ferroviaire Norfolk Southern. Elle "devrait payer pour tout", a-t-il assuré. "Ils sont responsables de ce qui s'est passé".


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info