À Buffalo, les États-Unis confrontés à une nouvelle tuerie de masse

États-Unis : au moins dix morts dans une fusillade à Buffalo, dans l'État de New York

L.V.
Publié le 14 mai 2022 à 23h26, mis à jour le 15 mai 2022 à 12h31
JT Perso

Plusieurs personnes ont été victimes d'une fusillade samedi dans un magasin de Buffalo, dans l'État de New York.
Un homme armé a ouvert le feu sur le lieu du drame.
Le FBI enquête sur un crime qui pourrait avoir une "motivation raciale".

Dix personnes ont été tuées samedi 14 mai dans un magasin d'alimentation de Buffalo, dans l'État de New York lorsqu'un homme armé a ouvert le feu, a annoncé le quotidien local The Buffalo News, comme le rapporte l'Agence France-Presse. "Je suis de près la situation concernant la fusillade dans un magasin d'alimentation à Buffalo. Nous sommes avec les habitants de Buffalo", a quant à lui tweeté le sénateur de New York Chuck Schumer.

"Dix personnes ont été tuées par un homme armé portant un gilet pare-balles et armé d'un fusil très puissant, et trois autres personnes ont été blessées, dont deux très gravement", a indiqué le journal, citant un responsable de la police sur les lieux du drame et une autre source proche de la police.

Caméra et gilet pare-balles

La police de Buffalo a tweeté à 15h26 (heure locale) que des policiers étaient "sur le lieu d'une fusillade de masse" dans le supermarché Tops, et que le "tireur est déjà en détention". Jusqu'à cinq cadavres ont été retrouvés sur le parking, selon The Buffalo News, les autres victimes étant à l'intérieur du magasin. 

Une source policière a indiqué au média que le tireur avait une caméra et portait un gilet pare-balles avec un "casque de qualité militaire". La police vérifie dans l'immédiat si le tireur a diffusé l'attaque en direct, comme indiqué par certains sur les réseaux sociaux. 

Par ailleurs, le FBI a annoncé qu'une possible "motivation raciale" ayant conduit à ce drame était à l'étude. "Nous enquêtons sur cet incident comme étant à la fois un crime haineux et un cas d'extrémisme violent à motivation raciale", a déclaré Stephen Belongia, agent spécial en charge du bureau de Buffalo du FBI, lors d'une conférence de presse.


L.V.

Tout
TF1 Info