Le droit à l'avortement menacé comme jamais aux États-Unis

États-Unis : avant un vote au Sénat, les élus démocrates défendent le droit à l'avortement

Léa LUCAS
Publié le 9 mai 2022 à 7h37
JT Perso

Source : TF1 Info

Les démocrates ont exprimé ce dimanche leur détermination à défendre le droit à l'avortement.
Un droit menacé par la Cour suprême, lors d'un vote cette semaine au Sénat.
Si la question divise démocrates et républicains, 61% des Américains pensent que l'IVG devrait être légal.

La lutte se poursuit. Les démocrates américains ont affiché, dimanche, leur détermination à défendre le droit à l'avortement, menacé par la Cour suprême, quelques jours avant un vote - très symbolique - cette semaine au Sénat.

Ce mercredi, l'institution doit se prononcer sur une loi fédérale garantissant le droit à l'avortement, selon le chef des démocrates à la chambre haute, Chuck Schumer. Ce vote devrait être avant tout symbolique. La majorité des démocrates y est trop étroite pour leur permettre d'adopter un tel texte. Il leur faudrait en effet une majorité augmentée de 60 voix sur 100. La seule autre option dont les défenseurs du droit à avorter disposent actuellement serait de modifier les règles du Sénat pour faire passer une telle loi à la majorité simple. 

Mais pour l'heure, les républicains et une poignée d'élus du camp de Joe Biden s'opposent à ce scénario. La sénatrice démocrate, Kirsten Gillibrand, a toutefois promis de se battre afin que le droit à l'avortement reste garanti, promettant de "ne pas abandonner". "C'est le plus grand combat d'une génération." "Nous serions des demi-citoyennes selon cette décision. Et si cela devient une loi, cela changera les fondements de l'Amérique", a-t-elle affirmé.

Lire aussi

Si la Cour suprême venait à annuler la jurisprudence qui fonde le droit à l'avortement depuis 1973, chaque État serait libre d'interdire ou d'autoriser l'Interruption Volontaire de Grossesse (IVG). Une moitié d'entre eux, principalement dans le Sud et le Centre conservateur et religieux, devraient emprunter cette voie. 

Comme beaucoup d'autres questions de société aux États-Unis, l'écart entre démocrates et républicains se creuse, surtout depuis une quinzaine d'années. Chez les premiers, 8 personnes sur 10 sont pour le droit à l'avortement, presque deux fois plus que chez les seconds. La population américaine, elle, semble - selon un sondage publié par l'institut de recherches Pew - se ranger derrière le positionnement des démocrates, puisque 61% des Américains pensent que l'avortement devrait être légal. 


Léa LUCAS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info