États-Unis : Bill Cosby déclaré coupable d'agression sexuelle sur une adolescente de 16 ans

Benoit Leroy (avec AFP)
Publié le 22 juin 2022 à 7h27
Bill Cosby était jugé, au civil, pour des faits d'agressions sexuelles commis en 1975, sur une adolescente.

Bill Cosby était jugé, au civil, pour des faits d'agressions sexuelles commis en 1975, sur une adolescente.

Source : Brendan Smialowski / AFP

L'ancien acteur américain était jugé depuis le début du mois en Californie.
Il aurait forcé sa victime à le masturber, après une rencontre sur un plateau de tournage.
Au total, 60 femmes accusent Bill Cosby d'agression sexuelle.

Coupable. Bill Cosby, ancienne star de la télévision américaine, a été déclaré coupable d'avoir sexuellement agressé une adolescente de 16 ans, en 1975, par un tribunal californien. Cette décision, portant uniquement sur les intérêts civils, est la seule condamnation valide - à ce jour - visant l'ancien comédien de la série à succès Cosby Show, diffusée entre 1984 et 1992. 

Reconnu coupable d'agression sexuelle dans un autre dossier en Pennsylvanie en 2018 et emprisonné, il avait été libéré en juin 2021 à la suite d'une annulation de sa condamnation pour vice de procédure. Il avait été condamné à une peine minimale de trois ans pour agression sexuelle.

La victime, Judy Huth, aujourd'hui âgée de 64 ans, recevra 500.000 dollars de dommages et intérêts. Aucune procédure n'a été menée au pénal, car la victime a porté plainte en 2014, une fois le délai de prescription dépassé. En Californie, la loi permet de se lancer dans des poursuites au civil pour des adultes qui se remémorent des agressions sexuelles lors de leur enfance, même si le délai de prescription est dépassé depuis des années.

L'acteur l'aurait forcé à boire une grande quantité d'alcool

La défense de Judy Huth a affirmé durant le procès que le comédien, rencontré sur un plateau de tournage, lui avait fait boire une grande quantité d'alcool avant de l'emmener dans la Playboy Mansion de son ami Hugh Hefner et de l'agresser sexuellement dans une chambre de la demeure, à Los Angeles. "Immédiatement après qu'elle se soit assise (sur le lit), il a bondi... Il a essayé de glisser ses mains dans sa culotte", a dit au jury Nathan Goldberg, l'avocat de Judy. Lorsque la jeune fille lui a dit qu'elle avait ses règles, Bill Cosby a libéré son pénis et l'a forcée à le masturber, avait-il ajouté.

Au total, une soixantaine de femmes ont publiquement accusé Bill Cosby d'être un prédateur sexuel calculateur qui a usé d'alcool et de somnifères pour abuser de ses victimes durant des décennies. Ce dernier, figure centrale de la culture populaire américaine de la fin du 20e siècle, a toujours nié, assurant que les relations sexuelles étaient consenties.


Benoit Leroy (avec AFP)

Tout
TF1 Info