Donald Trump et ses enfants sont poursuivis pour fraude fiscale par la procureure générale de l'État de New York.
Elle réclame à leur encontre 250 millions de dollars de réparations ainsi que des interdictions de diriger des sociétés.

"Nous intentons une action en justice contre Donald Trump pour avoir violé la loi (...) afin de générer des profits pour lui-même, sa famille et son entreprise." Un mois après l'audition de l'ancien président républicain par la procureure générale de l'État de New York, cette dernière a annoncé ce mercredi qu'elle lançait des poursuites au civil contre le milliardaire et trois de ses enfants, Donald Trump Jr., Ivanka Trump et Eric Trump, dans l'enquête sur les pratiques fiscales de son groupe, la Trump Organization. Letitia James, a indiqué qu'elle réclamait 250 millions de dollars de réparations au nom de l'État de New York, ainsi que des interdictions de diriger des sociétés pour l'ancien président et ses enfants.

Donald Trump a faussement gonflé la valeur nette (de ses biens) à hauteur de plusieurs milliards de dollars pour s'enrichir injustement.
Letitia James, procureure générale de l'État de New York

La plainte, déposée devant la cour suprême de l'État de New York, "démontre que Donald Trump a faussement gonflé la valeur nette (de ses biens) à hauteur de plusieurs milliards de dollars pour s'enrichir injustement et pour tromper le système, ainsi que nous tous", a assuré cette élue démocrate qui porte le fer judiciaire depuis des années contre Donald Trump. 

Selon elle, la valeur des actifs a été "manipulée de manière répétée et persistante" pour "inciter les banques à prêter de l'argent à la Trump Organization à des conditions plus favorables", "pour payer moins d'impôts" ou encore "pour inciter les compagnies d'assurance à fournir une couverture d'assurance pour des limites plus élevées et à des primes plus basses". "Pour résumer, il a menti pour obtenir des bénéfices financiers conséquents", a-t-elle accusé.

Une plainte de 222 pages

Sur son réseau Truth Social, l'ancien président a dénoncé "une nouvelle chasse aux sorcières", accusant Letitia James de poursuites politiques. "Letitia James est la procureure la plus corrompue de l'histoire des États-Unis", a renchéri son fils Eric Trump, poursuivi en tant que vice-président exécutif de la Trump Organization. "Elle a fait campagne sur la promesse d'attaquer mon père en justice... Voyez le résultat", a-t-il ajouté sur Twitter.

Golfs, Trump Tower à New York, résidence Mar-a-Lago de Palm Beach en Floride, les services de Letitia James ont listé les évaluations litigieuses dans une plainte de 222 pages, qui vise aussi l'ancien directeur financier de la Trump Organization, Allen Weisselberg, et son contrôleur financier, Jeffrey McConney. Dans un volet pénal de l'affaire, Allen Weisselberg a plaidé coupable, devant le procureur de Manhattan, de 15 chefs d'accusation de fraude et d'évasion fiscale portant sur 1,76 million de dollars de revenus non déclarés entre 2005 et 2021. La Trump Organization doit être jugée pour les mêmes faits en tant que personne morale lors d'un procès à partir du 24 octobre.

L'enquête avait été ouverte en mars 2019 après le témoignage explosif au Congrès à Washington d'un des anciens avocats personnels de Donald Trump, Michael Cohen, devenu l'un de ses pires détracteurs. Après des mois de bras de fer, Donald Trump avait témoigné sous serment en août devant la procureure. Mais il avait usé plus de 440 fois de son droit de ne pas répondre aux questions en vertu du 5e amendement de la Constitution américaine, qui permet à tout justiciable de ne pas témoigner contre soi-même.


V. Fauroux

Tout
TF1 Info