BANNI - L’ancien président américain monte au créneau pour tenter de réactiver son profil bloqué par Twitter, en sollicitant un juge fédéral de Floride. En juin dernier, il avait poursuivi en justice le réseau social, ainsi que Facebook et Google, les accusant de censurer les voix conservatrices.

Près de dix mois après avoir été exclu du réseau social, Donald Trump veut retrouver son canal de communication favori et son audience sur la plateforme à l’oiseau bleu, où il cumulait 88 millions d’abonnés avant d’être banni par le réseau social le 8 janvier dernier. 

Selon Le Guardian, qui reprend une information de Reuters, l’ancien président américain a demandé vendredi 1er octobre à un juge fédéral de Floride de faire pression sur Twitter pour réactiver son profil. Il aurait déposé une demande d'injonction préliminaire contre Twitter vendredi à Miami,  affirmant que le réseau social avait fermé son compte en janvier sous la pression de ses rivaux politiques au Congrès, rapporte Bloomberg News.

Soupçonné d’avoir soutenu l’assaut meurtrier du Capitole du 6 janvier en attisant la colère de centaines de ses partisans en critiquant de soi-disant fraudes électorales, l’ex-locataire de la Maison Blanche avait été évincé "de façon permanente" par le réseau social. 

Facebook avait également suspendu son compte

Le républicain avait également été suspendu provisoirement de Facebook, où il rassemblait 35 millions d’abonnés, avant que la plateforme ne prolonge son exclusion à deux ans à compter de juin. Il avait également remis en doute la gravité de l’épidémie de Covid-19 sur ces plateformes. 

En réaction, Donald Trump avait déposé le 7 juillet des plaintes collectives contre les deux plateformes, ainsi que Google, ayant été aussi banni de YouTube, et leurs patrons, les accusant de mener une "censure illégale, inconstitutionnelle" à son encontre. "Nous sommes engagés dans un combat que nous allons gagner", avait alors promis le 45e président des États-Unis, qui a déjà annoncé son ambition de retourner à la Maison Blanche avec une possible nouvelle candidature en 2024. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info