États-Unis : au moins six tués et 10 blessés après une fuite chimique près d'Atlanta

La rédaction de LCI
Publié le 29 janvier 2021 à 11h05
États-Unis : au moins six tués et 10 blessés après une fuite chimique près d'Atlanta

Source : Twitter

L'essentiel

REACTION CHIMIQUE - Six personnes sont mortes et une dizaine d'autres ont été transportées à l’hôpital après une fuite d'azote liquide dans une usine agro-alimentaire au nord-est d'Atlanta. La cause de cet accident reste pour l'heure inconnue.

Le pire n'a pas pu être évité. Une fuite d'azote liquide dans une usine agro-alimentaire au nord-est d'Atlanta a causé ce jeudi la mort de six personnes, a annoncé la police locale, qui précise que "cinq d'entre elles sont décédées à l'usine et une autre aux urgences". L'accident s'est produit vers 10h (16h à Paris) dans une usine spécialisée dans le traitement des volailles, Prime Pak Foods, située dans le comté de Hall en Géorgie, un Etat du sud-est des Etats-Unis. 

Par ailleurs, "onze ouvriers ont été traités pour des symptômes respiratoires à l'hôpital, et trois d'entre eux sont dans un état critique", a déclaré le porte-parole du système de santé Sean Couch à ABCNews, ajoutant que "quatre pompiers ont également été emmenés à l'hôpital pour des problèmes respiratoires".

La cause de la fuite pour l'heure inconnue

Par mesure de sécurité , les élèves des écoles aux alentours ont momentanément été confinés dans leurs classes, et une partie de la route qui passe devant l'usine a dû être fermée, alors que des premières informations ont évoqué à tort une explosion chimique. 

"La cause de la fuite reste pour l'heure inconnue", a déclaré le chef de la division des pompiers du comté de Hall, Zach Brackett, précisant que des investigations sont toujours en cours. Les usines de volaille utilisent généralement des systèmes de réfrigération qui peuvent inclure de l'azote liquide, et selon Nicholas Ancrum, le vice-président de Food Group, qui a qualifié cette accident de "tragique", "un conduit se serait rompu dans l'installation".

"Lorsqu'il fuit dans l'air, l'azote liquide se vaporise en un gaz inodore capable de déplacer l'oxygène. Cela signifie que les fuites dans les espaces clos peuvent devenir mortelles en repoussant l'air respirable", a expliqué de son côté le US Chemical Safety Board.

Au total, 14 travailleurs américains sont morts d'asphyxie liée à l'azote dans douze accidents de travail enregistrés entre 2012 et 2020, selon l'Occupational Safety and Health Administration.


Tout
TF1 Info