Présidentielle américaine : Barack Obama annonce son soutien à Joe Biden

Publié le 14 avril 2020 à 18h43
Barack Obama et Joe Biden, alors président et vice président des États-Unis, en 2010.
Barack Obama et Joe Biden, alors président et vice président des États-Unis, en 2010. - Source : MANDEL NGAN / AFP

ETATS-UNIS - L'ancien président américain a officialisé ce mardi son ralliement à Joe Biden dans la présidentielle américaine.

L'ancien président Barack Obama a annoncé ce mardi 14 avril son soutien à son ancien vice-président Joe Biden, jugeant le candidat démocrate à la Maison Blanche capable de guider les Américains à travers certaines de nos heures les plus sombres", dans un pays endeuillé par la crise du coronavirus.  

"J'estime que Joe a toutes les qualités dont nous avons besoin chez un président en ce moment", a déclaré Barack Obama dans une vidéo assortie d'un communiqué. "Joe a le tempérament et l'expérience pour nous guider à travers certaines de nos heures les plus sombres et nous guérir au cours d'un long rétablissement", a-t-il ajouté, "et c'est pour cela que je suis fier de soutenir Joe Biden pour devenir président des Etats-Unis". 

Un soutien précieux pour Joe Biden

L'ancien président Obama a quitté ses fonctions il y a un peu plus de trois ans, mais il demeure, de loin, le démocrate le plus populaire. Proche de Joe Biden, il n'avait cependant jamais donné son appui à son ancien vice-président de 77 ans, bien qu'il existe une parenté idéologique évidente entre les deux hommes. Le candidat démocrate a été pendant huit ans son bras droit à la Maison Blanche (2009-2017) et il n'a cessé, en campagne, de rappeler ses bonnes relations avec Barack Obama.

Il aura finalement attendu la victoire claire de Joe Biden et le ralliement du champion de la gauche Bernie Sanders, annoncé lundi, pour se prononcer. Le soutien de l'ancien président des Etats-Unis sera précieux pour le candidat démocrate qui doit rassembler le parti, après l'abandon de son rival Bernie Sanders, pour espérer battre Donald Trump le 3 novembre prochain. 

En lançant sa candidature, en avril 2019, Joe Biden avait d'ailleurs affirmé avoir "demandé au président Obama" de ne pas le soutenir dans la course à l'investiture démocrate. En réalité, l'ancien président ne comptait probablement pas s'immiscer dans la primaire démocrate tant qu'il n'y aurait pas de vainqueur. Déjà en 2016, l'ancien président Obama avait attendu la victoire de Hillary Clinton face à Bernie Sanders, en juin, pour se ranger derrière la candidate. 

La Convention démocrate aura lieu le 17 août

L'ancien président des Etats-Unis était sorti de son silence public une rare fois, en novembre 2019, en affirmant devant des donateurs démocrates que la bataille électorale se remporterait au centre. Les Américains ne pensent pas "que nous devons détruire complètement le système et tout recommencer", avait-il déclaré, soulignant que les Etats-Unis n'étaient pas un pays "révolutionnaire". S'il ne citait personne, tous avaient pensé à Bernie Sanders, qui prône une "révolution" politique.

Après sa victoire, Joe Biden devrait être désigné officiellement candidat lors d'une convention démocrate, le 17 août.

La campagne électorale est mise en sourdine depuis un mois en raison de la pandémie de Covid-19, qui a mis un terme à tous les meetings, réunions publiques et autres porte-à-porte. Donald Trump reste lui très visible pendant la crise, dont l'impact électoral est toutefois incertain.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info