Fraude fiscale : le procès de la Trump Organization s'ouvre ce lundi à New York

S.M avec AFP
Publié le 24 octobre 2022 à 11h42
JT Perso

Source : TF1 Info

Le procès pour fraude et évasion fiscale de la Trump Organization, s'ouvre ce lundi à New York.
La compagnie est accusée d'avoir tenu des comptabilités parallèles, sous la supervision d'Allan Weisselberg, son ex-directeur financier.
Si Donald Trump n'est pas directement visé dans ce volet pénal, il fait l'objet d'un autre procès, au civil.

Un spectacle embarrassant pour Donald Trump. Le procès pour fraude et évasion fiscale de la Trump Organization, l'entreprise familiale de l'ancien président Républicain, qui n'est pas visé personnellement par ce volet pénal, s'ouvre ce lundi 24 octobre à New York. Ce procès, qui commencera par la sélection des jurés, concerne des accusations d'irrégularités dans les comptes de l'entreprise depuis 2005, et de compensations perçues par des dirigeants du groupe ayant été cachées au fisc.

L'ex-directeur financier de la Trump Organization, Allen Weisselberg, 75 ans, a plaidé coupable de 15 chefs d'accusation de fraude et d'évasion fiscale portant sur 1,76 million de dollars de revenus non déclarés entre 2005 et 2021. Ce proche de Donald Trump est accusé d'avoir profité d'avantages en nature non déclarés, notamment un appartement dans un quartier huppé de Manhattan, la location de deux Mercedes pour lui et sa femme, ou de l'argent liquide pour ses vacances.

Un autre procès au civil contre Donald Trump

Alors qu'il a toujours refusé de témoigner contre Donald Trump personnellement, Allan Weisselberg sera l'un des témoins clés du procès contre la compagnie, actuellement dirigée par deux des fils de Donald Trump - Donald Trump Jr et Eric Trump. Deux filiales, Trump Corporation et Trump Payroll Corp, sont visées. Selon l'accord conclu avec la justice lorsqu'il avait plaidé coupable, l'ex-directeur financier doit notamment s'acquitter de près de 2 millions de dollars d'impôts, avec les pénalités et les intérêts, et témoigner lors du procès. 

La Trump Organization, qui a plaidé non coupable, est accusée d'avoir tenu des comptabilités parallèles, sous la supervision d'Allan Weisselberg, pour dissimuler les compléments de salaires que lui et d'autres dirigeants recevaient. Si les faits sont démontrés, l'entreprise pourrait être condamnée à une forte amende.

Lire aussi

Donald Trump, qui n'a pas officiellement annoncé sa candidature à l'élection présidentielle de 2024, mais ne cache pas ses ambitions, n'est pas lui-même visé par ce procès, contrairement à un autre volet au civil. Cette autre enquête, portant également sur des soupçons de fraudes fiscales au sein de la Trump Organization, est menée par la procureure générale de l'État de New York, Letitia James. Cette dernière a annoncé en septembre des poursuites contre Donald Trump et ses enfants Donald Trump Jr, Ivanka Trump et Eric Trump. Elle réclame 250 millions de dollars de réparations. 


S.M avec AFP

Tout
TF1 Info