Donald Trump candidat à la présidentielle 2024

États-Unis : un procureur expert en crimes de guerre nommé pour enquêter sur Trump

Julien Moreau avec AFP
Publié le 18 novembre 2022 à 21h36
JT Perso

Source : TF1 Info

Le ministre américain de la Justice a nommé un procureur expert en crimes de guerre pour enquêter de façon indépendante sur Donald Trump.
Merrick Garland a nommé Jack Smith, un procureur basé à La Haye et travaillant au Tribunal spécial pour le Kosovo.

La justice américaine a annoncé la nomination d’un procureur spécial pour superviser les deux enquêtes visant l’ancien président américain, Donald Trump. La première enquête porte sur les suites de la présidentielle de 2020, la seconde sur la gestion par l'ex-président de documents confidentiels censés être archivés.

"Étant donné les développements récents, notamment l'annonce de la candidature à la prochaine élection présidentielle de l'ex-président et l'intention de candidature de l'actuel président, j'ai décidé qu'il était de l'intérêt du public de nommer un procureur spécial", a affirmé Merrick Garland, le ministre américain de la Justice, lors d'une conférence de presse. Il a chargé de cette mission Jack Smith, ex-procureur basé à La Haye du Tribunal spécial pour le Kosovo.  Lors d'un entre avec Fox News, ce vendredi 18 novembre, Donald Trump a estimé que  la nomination d'un procureur indépendant pour superviser les enquêtes à son encontre est "injuste" et "politique".

Je compte exercer un jugement indépendant

Jack Smith

Cette décision intervient trois jours après l’annonce, par Donald Trump, de sa candidature à la présidentielle de 2024. Jack Smith est un procureur chevronné qui a dirigé la section de l'intégrité publique du ministère de la Justice et qui a ensuite été procureur fédéral en chef par intérim à Nashville sous l'administration Obama. "Je compte exercer un jugement indépendant et ferai avancer les enquêtes de façon rapide et minutieuse quelles que soient les conclusions qui découleront des faits et de la loi", a assuré Jack Smith dans un communiqué.  

Le président américain Joe Biden n'a pas été averti "à l'avance" de la décision du ministre de la Justice de nommer un procureur indépendant pour superviser les enquêtes à l'encontre de Donald Trump, a indiqué, ce vendredi 18 novembre, la Maison Blanche.  La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a déclaré que le président n'a pas été "impliqué" dans la décision.

Lire aussi

Dans le passé, Donald Trump a déjà fait l'objet d'une enquête supervisée par un procureur spécial : Robert Mueller avait été chargé en 2017 d'établir s'il y avait eu une collusion entre son équipe de campagne et la Russie lors de la présidentielle de 2016.

Après deux ans d'enquête, il avait jugé ne pas avoir assez de preuves d'un complot entre Moscou et l'équipe Trump, mais avait relevé une série de pressions troublantes exercées par le locataire de la Maison Blanche sur son enquête et s'était dit incapable de le blanchir des soupçons d'entrave à la justice. Le ministre de la Justice de l'époque, le républicain Bill Barr, n'avait toutefois pas jugé nécessaire de le poursuivre.


Julien Moreau avec AFP

Tout
TF1 Info