États-Unis : un octogénaire tire sur un adolescent noir qui avait frappé à sa porte

par T.G.
Publié le 18 avril 2023 à 12h43

Source : Sujet TF1 Info

Un octogénaire a été inculpé lundi par la justice du Missouri, dans le centre des États-Unis.
Il a blessé grièvement par balles un adolescent noir, qui avait frappé à sa porte par erreur.
Le mobile racial n'est pas exclu par la justice.

Avoir frappé à la mauvaise porte. C'est "l'erreur" qui a valu à Ralph Paul Yarl, un adolescent noir de 16 ans, d'être la cible d'Andrew Lester. Cet octogénaire a été inculpé lundi par la justice du Missouri, laquelle s'interroge sur l'éventuel mobile racial de ce nouveau fait divers lié aux armes.

Le drame a eu lieu la 13 avril, à Kansas City, dans le Missouri. L'adolescent venait chercher ses frères jumeaux chez un ami lorsqu'il a sonné à la mauvaise porte d'une maison. Son propriétaire a tiré sur l'adolescent à travers une porte vitrée, a déclaré sa tante, Faith Spoonmoore. Elle a décrit Ralph Paul Yarl comme un enfant intelligent et sympathique, rêvant de faire des études d'ingénieur en chimie.

L'auteur des tirs risque la prison à vie

Ralph Paul Yarl, 16 ans, qui a notamment été touché à la tête par le tireur, récupère "malgré la gravité de ses blessures", selon l'un des avocats de sa famille, Lee Merritt, cité par ABC News.

L'auteur des tirs a été inculpé de deux chefs d'accusation criminels, dont l'un est passible de la prison à vie, a fait savoir lors d'une conférence de presse le procureur du comté de Clay, Zachary Thompson. Un mandat d'arrêt a été émis et sa caution établie à 200.000 dollars. 

Prochaine étape pour les enquêteurs : savoir si Andrew Lester a agi en raison d'un mobile racial. "Les informations que nous possédons actuellement ne disent pas que (l'acte) était à caractère raciste, l'enquête est toujours en cours. Mais en tant que cheffe de la police, je reconnais les composantes raciales de cette affaire", avait déclaré dimanche lors d'une conférence de presse la cheffe de la police de Kansas City, Stacey Graves.

Cette affaire a provoqué l'émoi dans tout le pays, où les faits divers similaires sont récurrents. Le président Joe Biden a parlé lundi au téléphone avec l'adolescent, et a "partagé son espoir de le voir effectuer un prompt rétablissement", a indiqué la Maison Blanche. "Mon cœur s'est complètement brisé quand j'ai appris" le sort de l'adolescent, avait tweeté l'actrice Halle Berry, appelant le procureur à agir. Des manifestants s'étaient rassemblés dimanche devant la maison où l'adolescent a été blessé et réclamé que l'auteur des tirs soit jugé pour crime racial, a rapporté KCUR, une radio de Kansas City.


T.G.

Tout
TF1 Info