États-Unis : l’IVG interdite en Floride à partir de 15 semaines de grossesse

D.V avec AFP
Publié le 15 avril 2022 à 14h19
JT Perso

Source : JT 13h WE

Le Parlement de Floride a adopté le texte réduisant le seuil légal d’avortement.
La loi entrera en vigueur à partir du 1er juillet dans l’État à majorité républicaine.

C’est une loi contestée qui a été adoptée dans l’État de Floride, situé dans le sud-ouest des États-Unis. Les femmes floridiennes n'auront plus le droit d'avorter à partir de 15 semaines de grossesse selon la loi promulguée jeudi par Ron DeSantis, le gouverneur républicain de Floride.

Le délai, qui était auparavant de 24 semaines, a été réduit afin de "défendre ceux qui ne peuvent se défendre seuls", a déclaré le gouverneur lors d’un rassemblement de militants anti-avortement.

Une attaque contre nos libertés les plus fondamentales

Stephanie Fraim

L’avortement au-delà de 15 semaines sera autorisé en cas de "risque grave" pour la santé de la femme ou d’une anomalie létale du fœtus, mais pas en cas de viol ou d’inceste.

Pour les défenseurs de l’avortement, la promulgation de cette loi "est une attaque contre nos libertés les plus fondamentales, le droit de disposer de notre corps, de notre propre futur", a déclaré dans un communiqué Stephanie Fraim, présidente pour le sud-ouest et le centre de la Floride de l'organisation Planned Parenthood.

Lire aussi

Dans certains États, comme au Texas, où les Républicains sont à forte majorité, il est interdit d’avorter dès que les battements de cœur de l’embryon sont perceptibles, soit environ quatre semaines après la fécondation.

La Floride a décidé de suivre une voie médiane, comme les États de l’Arizona ou de la Virginie-Occidentale, en faisant un pari : si la Cour suprême des États-Unis réduit le seuil légal pour avorter, leurs lois pourront rester en vigueur.


D.V avec AFP

Tout
TF1 Info