États-Unis : rétrogradé en tempête tropicale, l'ouragan Henri touche terre dans le Nord-Est

V.F, avec AFP
Publié le 22 août 2021 à 17h22, mis à jour le 22 août 2021 à 18h49
États-Unis : rétrogradé en tempête tropicale, l'ouragan Henri touche terre dans le Nord-Est

Source : Michael M. Santiago / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

INTEMPÉRIES - L'ouragan Henri a été rétrogradé ce dimanche en tempête tropicale, a annoncé le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC), au moment où la dépression touche la côte Nord-Est des États-Unis.

La prudence reste de mise. Alors que les effets de l'ouragan Henri se font déjà sentir avec des inondations signalées à New York où il est tombé au cours de ces dernières heures près de 60 mm d'eau, le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC) vient de le rétrograder ce dimanche en tempête tropicale. 

Pour autant, avec des vents allant jusqu'à 110 km/h, Henri pourrait faire de gros dégâts. Il vient de toucher les côtes américaines et devrait balayer la Nouvelle-Angleterre ou Long Island.

Des inondations redoutées

"Un affaiblissement relatif est possible ce matin, mais il est toujours prévu que Henri soit une forte tempête tropicale au moment d'atteindre les côtes du sud de la Nouvelle-Angleterre et Long Island", souligne le bulletin, avant de préciser qu'un "affaiblissement rapide" était attendu après avoir touché terre. "Une montée dangereuse des eaux côtières, de fortes rafales de vent et des précipitations pouvant entraîner des inondations sont attendues dans certains endroits du Nord-Est des États-Unis", a averti le NHC.

Le Service national de météorologie avait annoncé samedi soir s'attendre à ce que Henri se maintienne en ouragan de catégorie 1 lors de son arrivée sur la côte. Une partie du Nord-Est des États-Unis, dont New York, avait été placée vendredi en alerte à l'approche de la tempête, qui avait une chance de devenir le premier ouragan en 30 ans à toucher la côte de la Nouvelle-Angleterre.

Lire aussi

De 7 à 15 cm de précipitations sont attendus à travers la région, et jusqu'à 25 cm par endroits, selon le NHC, alors que la dégradation des conditions météorologiques avait déjà poussé samedi à l'arrêt du grand concert organisé à Central Park pour marquer les "retrouvailles" des artistes avec le public de New York.

Bill de Blasio, le maire de The Big Apple, a quant à lui indiqué ce dimanche sur les réseaux sociaux (voir ci-dessus) que 5 à 10 cm de précipitations étaient attendus sur la ville, appelant la population à rester chez soi. "Si vous devez vous déplacer, utilisez les transports en commun."


V.F, avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info