États-Unis : la campagne présidentielle s'annonce comme la plus couteuse de l'Histoire

par F.R avec AFP
Publié le 7 avril 2024 à 10h10

Source : JT 20h WE

Les deux candidats à l'élection présidentielle américaine sont engagés depuis des mois dans une guerre aux levées de fonds.
Ce samedi 6 avril, Donald Trump a récolté plus de 50 millions de dollars en une soirée, tandis que Joe Biden a levé 25 millions fin mars, lors d'une soirée similaire.
2024 s'annonce comme le cycle électoral le plus coûteux de l'histoire des États-Unis.

L'argent est le nerf des campagnes présidentielles. Aux États-Unis, c'est même un motif de fierté pour le camp qui arrive à en amasser le plus. Entre Joe Biden et Donald Trump, les deux principaux candidats pour cette présidentielle 2024, la guerre aux gros dons est déclarée depuis des mois.

Ce samedi 6 avril, Donald Trump en a gagné une bataille : l'ex-président a récolté plus de 50,5 millions de dollars (l'équivalent d'environ 47 millions d'euros) lors d'une gigantesque soirée de levée de fonds à Palm Beach, non loin de Mar-a-Lago, la luxueuse résidence du candidat républicain. Son rival démocrate, lui, avait réussi à lever 25 millions de dollars lors d'une grande réception fin mars à New York, "un record" selon son équipe de campagne.

Vers le cycle électoral le plus coûteux de l'histoire

En comparaison, le montant récolté par Joe Biden semble "désespéré", a ironisé l'équipe de campagne de Donald Trump. Les deux candidats sont engagés depuis des mois dans cette guerre aux millions, partageant régulièrement des communiqués laudatifs sur l'état de leurs finances.

Cette course aux millions est aussi une manne indispensable : 2024 s'annonce comme le cycle électoral le plus coûteux de l'histoire du pays. Pour l'heure, le démocrate dispose de caisses de campagne mieux garnies que Donald Trump, inculpé quatre fois au pénal, qui dépense en frais d'avocats une partie de l'argent récolté auprès de ses partisans.

Son équipe savoure cet avantage financier, étrillant même "Don le fauché" dans un récent e-mail à propos du milliardaire, lui-même grand adepte de surnoms cruels.


F.R avec AFP

Tout
TF1 Info