REPORTAGE - États-Unis : le covoiturage, une pratique ancrée depuis 50 ans

par La rédaction de TF1 | Reportage Sophie Chevallereau, Matthie, Derrien, Julie Asher
Publié le 24 janvier 2024 à 12h17

Source : JT 20h Semaine

Aux États-Unis, les voies de covoiturage sont très nombreuses depuis très longtemps.
C'est d'ailleurs en s'inspirant de cet exemple que des villes comme Lyon, Lille, Strasbourg ont, elles aussi, instauré cette règle.
Le principe est simple : seules les voitures avec plusieurs occupants sont autorisées à circuler sur ces voies, sous peine d’amendes.

À droite, ce sont les embouteillages à l’heure de pointe sur une autoroute de Virginie (États-Unis). À gauche, c’est la même autoroute, mais le trafic est bien plus fluide. On les appelle les "express lanes", des voies de covoiturage réservées aux véhicules avec au moins deux ou trois personnes à bord, selon la route.

Vers un système anti-fraude renforcé

Le but est d’inciter les automobilistes à partager leur trajet pour réduire le nombre de voitures sur les routes et fluidifier le trafic. Tous les automobilistes qui patientent sur une aire de covoiturage offrent une ou plusieurs places dans leur voiture, pour pouvoir ainsi emprunter la voie de covoiturage et réduire leur plan de trajet. 

De parfaits inconnus se retrouvent à la sortie du travail. Les premiers passagers arrivés montent dans la voiture en tête de file. Une fois au complet, elle prend la route. Une autre voiture la remplace et ainsi de suite. Ce jour-là, Éric monte avec Franck. "J'en ai pour une demi-heure pour aller au travail avec la voie de covoiturage alors que je mettrai jusqu'à trois heures si j'étais coincé dans ces bouchons", confie-t-il dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article.

Chacun y trouve son compte. Les covoitureurs ne cherchent pas à faire connaissance. L'intérêt n'est pas là. Cela fait 50 ans que ces voies express existent et les États américains continuent d'investir. Pour éviter les fraudes, les voies de covoiturage sont évidemment truffées de caméras capables de compter le nombre de personnes à l'intérieur des voitures. Les contrevenants reçoivent une amende d'une trentaine d'euros.


La rédaction de TF1 | Reportage Sophie Chevallereau, Matthie, Derrien, Julie Asher

Tout
TF1 Info