États-Unis : Hyperion, le plus grand arbre du monde, mis en danger par les réseaux sociaux

Frédéric Senneville
Publié le 1 août 2022 à 14h44
JT Perso

Source : TF1 Info

La localisation du plus grand arbre du monde est tenue secrète par les autorités.
Divers aventuriers-blogueurs ont cependant dévoilé sa position, et le site est déjà détérioré.
Pour éviter plus de dégradations, les autorités menacent les visiteurs de six mois de prison et 5.000 dollars d'amende.

Il a été nommé Hyperion, lors de sa découverte en 2006 par des chercheurs, du nom d'un titan de la mythologie grecque, père du soleil et de la lune. Situé quelque part dans le parc national de Redwood, dans le nord de la Californie, sa position exacte n'a jamais été communiquée, pour éviter un afflux touristique dans cette zone naturelle protégée. 

Mesurant aujourd'hui près de 116 mètres, le sequoia géant aurait entre 600 et 800 ans. Plus haut que la statue de la Liberté, il dépasse aussi de très loin les arbres les plus hauts des autres espèces : le plus grand arbre d'Europe, par exemple, un eucalyptus portugais, culmine à "seulement" 72 mètres. La masse totale d'Hyperion est cependant moindre que celle des séquoias géants du parc Yosémite, eux aussi californiens, mais qui appartiennent à une autre espèce.

Les autorités du parc national ont très vite compris qu'il fallait éviter toute publicité sur cet arbre aux dimensions record, alors qu'on n'était pourtant qu'à la veille de l'explosion des réseaux sociaux. Aucun sentier ne mène jusqu'à l'arbre et sa position n'a jamais été officiellement communiquée. Depuis, plusieurs aventuriers sont cependant parvenus à localiser le géant de Californie et se sont empressés de relater leurs aventures sur la toile, bientôt imités par quantité d'internautes moins avertis. 

Si quelqu'un devait être blessé là-bas (...), il faudrait un moment avant qu'on puisse l'atteindre et le sortir de là

Leonel Arguello

"Il y avait des déchets" sur le site, témoigne le chef des Ressources naturelles du parc dans un journal de San Francisco, "et les gens créaient des sentiers secondaires". Leonel Arguello, furieux que du papier toilette ait pu être retrouvé sur place, explique que le piétinement près de l'arbre met en danger son habitat, qui précisément l'a amené à atteindre une taille aussi exceptionnelle. Il rappelle aussi que le site est particulièrement difficile d'accès, et privé de réception téléphonique : "Si quelqu'un devait être blessé là-bas", prévient-il, "il faudrait un moment avant qu'on puisse l'atteindre et le sortir de là"

Lire aussi

Les autorités ont donc décidé d'interdire d'accès tout le secteur, et de punir lourdement les contrevenants : 5.000 dollars d'amende et six mois de prison. "En tant que visiteur", sermonne le communiqué, "vous devez décider si vous voulez prendre part à la préservation de ce paysage unique, ou participer à sa destruction".

Les responsables du parc de Redwood rappellent aussi que l'arbre ne sera pas le plus haut du monde très longtemps : il est parvenu à sa taille maximale et ne peut que subir les assauts du temps, tandis qu'un autre sequoia, ailleurs dans ce parc vaste comme un département français, pourra un jour ou l'autre le dépasser. D'ailleurs, ce qui a empêché Hyperion d'atteindre exactement les 116 mètres, est l'action d'un insolent pic-vert, qui a rogné une trentaine de centimètres de sa branche la plus haute.


Frédéric Senneville

Tout
TF1 Info