Biden et Harris à la Maison Blanche

États-Unis : Joe Biden signe finalement sa grande loi d'infrastructures à 1200 milliards de dollars

Maxence GEVIN avec AFP
Publié le 16 novembre 2021 à 7h51
JT Perso

Source : TF1 Info

OUF DE SOULAGEMENT - Lors d'une cérémonie en grandes pompes, Joe Biden a apposé, lundi, sa signature sous un gigantesque plan d'infrastructures. Une accalmie bienvenue dans cette période de turbulences politiques pour le président démocrate.

Secoué depuis de nombreuses semaines aussi bien sur le plan intérieur qu'international, Joe Biden s'est offert lundi 15 novembre une bouffée d'air bienvenue en signant officiellement sa loi permettant un gigantesque plan d'infrastructures. Des centaines d'invités, une fanfare au grand complet, des drapeaux à foison... la Maison Blanche a mis les petits plats dans les grands pour célébrer ce succès. "Voilà mon message aux Américains : l'Amérique va de nouveau aller de l'avant et votre vie va changer pour le meilleur", a lancé le démocrate, visiblement ragaillardi.

Ce texte consacre 1200 milliards de dollars à la rénovation ou construction de ponts, routes, bornes pour voitures électriques, canalisations d'eau. Elle doit aussi permettre de développer les transports publics et l'Internet à haut débit. Le tout, selon Joe Biden, mettra l'Amérique en position de "gagner la compétition" face à la Chine. 

Un texte difficilement adopté

La loi en question a été péniblement votée il y a une dizaine de jours par la Chambre des représentants. Le texte a récolté une poignée de voix de l'opposition républicaine, au grand dam de Donald Trump. L'ancien président a ainsi fustigé les 13 élus de sa couleur politique qui ont donné leur feu vert. 

Dernièrement, Joe Biden est confronté à de mauvaises nouvelles économiques et à de désastreux sondages. Sa côte de popularité ne cesse de reculer depuis le retrait chaotique d'Afghanistan cet été. Seuls 41 % des Américains disent désormais lui faire confiance, indiquent dans leur dernière enquête, publiée dimanche, le Washington Post et la chaîne ABC. Seulement 39% d'entre eux approuvent sa politique économique et ils sont 70% à juger mauvaise la situation économique du pays. Les diverses pénuries et la montée en puissance de l'inflation se trouvent au centre des inquiétudes.

Lire aussi

Cette semaine, un autre plan de 1750 milliards de dollars - cette fois pour les dépenses sociales et la transition énergétique - doit être voté au Congrès. 


Maxence GEVIN avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info