Le président américain a bouclé jeudi son bilan médical de routine, qui révèle qu'il est "en bonne santé."
Une "lésion" a toutefois été enlevée de sa poitrine et fera l'objet d'une biopsie.
Le démocrate a d'ores et déjà annoncé son "intention" de se représenter en 2024.

Joe Biden en route pour une nouvelle campagne présidentielle ? Le chef d'État, qui a bouclé, ce jeudi 16 février, son bilan médical de routine, est "en bonne santé", "vigoureux" et "apte" à remplir ses fonctions, selon le rapport médical dressé par son médecin et rendu public jeudi par la Maison Blanche. Le praticien, qui a conduit une série d'examens, dont en particulier "un examen neurologique extrêmement détaillé", note seulement qu'une "lésion" a été enlevée de la poitrine du président et fera l'objet d'une biopsie.

Le président américain s'est rendu en début de journée à l'hôpital militaire Walter Reed, en proche banlieue de Washington, où il a passé près de trois heures pour effectuer les derniers examens de ce bilan.

Joe Biden ne fume pas, ne boit pas et fait du sport

Joe Biden, malgré des sondages peu reluisants, répète depuis un certain temps qu'il a "l'intention" de se présenter, et donc d'affronter peut-être son prédécesseur Donald Trump, déjà officiellement en course. Mais il a assuré, il y a quelques jours à peine, n'avoir pas pris de décision "définitive".

Le 19 novembre 2021, le démocrate, qui tient aussi par cette transparence sur sa santé à se distinguer de l'ancien président républicain, s'était déjà plié à un examen complet. Joe Biden avait subi ce jour-là une coloscopie, sous anesthésie générale. Il avait transféré ses pouvoirs pendant une heure et vingt-cinq minutes à la vice-présidente Kamala Harris, devenue brièvement la première femme à détenir les prérogatives présidentielles dans l'histoire des États-Unis.

Le médecin, Kevin O'Connor, avait dressé le portrait d'un homme "en bonne santé", "vigoureux" et "apte" à remplir sa lourde fonction. Mais il avait aussi relevé le poids de l'âge, avec son lot de médicaments à prendre et d'affections bénignes. Le praticien avait noté la démarche plus raide de Joe Biden, l'attribuant à une "légère" affection nerveuse touchant les pieds. Il avait aussi fait état d'une toux fréquente, causée par un reflux gastro-œsophagien.

Joe Biden ne fume pas, ne boit pas, fait du sport, et n'a pas eu de souci de santé majeur depuis une opération du cerveau en 1988. Il a été testé positif au Covid-19, en juillet dernier, sans présenter de forme sérieuse de la maladie.


M.M

Tout
TF1 Info