Etats-Unis : Le Texas va demander des funérailles après un avortement

Aurélien Deligne
Publié le 4 décembre 2016 à 19h41
Etats-Unis : Le Texas va demander des funérailles après un avortement

Source : ALLILI MOURAD/SIPA

FUNÉRAILLES - Après des longs mois de débats et de polémique, l'Etat du Texas va finalement exiger aux femmes qui ont avorté d'enterrer ou d'incinérer les restes fœtaux. La mesure devrait entrer en application avant la fin du mois de décembre.

Le Texas poursuit sa politique pour contraindre la pratique de l'avortement. Lundi 28 novembre, les autorités ont annoncé une nouvelle mesure obligeant l'incinération ou l'enterrement de restes foetaux après une telle opération, comme le rapporte le Washington Post. Jusque-là ces derniers étaient laissés dans des décharges sanitaires.

Pour le gouverneur Greg Abott, qui a défendu l'idée et dont les propos ont été rapportés par CNN, il s'agit de "redonner la parole aux bébés qui ne sont pas nés". Selon les autorités, cela permettra d'arrêter l'éventuelle diffusion de maladies contagieuses.

Ces nouvelles restrictions révèlent l'indifférence totale des politiques texans envers les femmes

David Brown (Centre des droits de la reproduction)

Proposée en juillet dernier, la mesure avait provoqué de nombreuses critiques et ouvert la voie à un long débat. David Brown, du Centre des droits de la reproduction (Center for Reproductive Rights), dénonce dans les colonnes du Texas Tribune un "fardeau inutile et une intrusion" dans les "croyances personnelles". "Ces nouvelles restrictions révèlent l'indifférence totale des politiques texans envers les femmes", poursuit-il.

Pour mettre fin à la polémique, la Commission d'Etat de la santé (Health and Human Services Commission) a précisé que cette mesure ne concernera pas les fausses couches et les avortements faits en dehors des cliniques et hôpitaux. Elle devrait prendre effet le 19 décembre prochain. 


Aurélien Deligne

Tout
TF1 Info