Covid-19 : le défi de la vaccination

États-Unis : le vice-président Mike Pence vacciné contre le Covid sous l'œil des caméras, Joe Biden l'imitera lundi

La rédaction de LCI
Publié le 18 décembre 2020 à 20h10
Mike Pence se fait vacciner en direct le 18 décembre 2020

Mike Pence se fait vacciner en direct le 18 décembre 2020

Source : SAUL LOEB / AFP

CORONAVIRUS - Le vice-président américain s'est fait vacciner publiquement contre le Covid-19 ce vendredi 18 décembre. Une démarche qui vise à
susciter l'adhésion de la population, et que le président-élu Joe Biden fera à son tour lundi.

Après Christopher Miller, secrétaire d'État à la Défense par intérim, c'est au tour du vice-président des États-Unis de se faire injecter, sous l'œil curieux des caméras, le vaccin contre le Covid-19 développé par Pfizer et BioNTech. "Nous sommes réunis ici ce matin dans le but de renforcer la confiance" dans le vaccin, a lancé ce vendredi 18 décembre Mike Pence, avant que sa femme Karen ne se fasse elle aussi vacciner dans la foulée, tout comme le chirurgien en chef des États-Unis, Jerome Adams. 

La campagne lancée lundi dans le pays nécessitant de susciter l'adhésion de la population pour être efficace, il s'agit que les dirigeants donnent l'exemple. Le moment a donc été retransmis en direct à la télévision américaine. "Je n'ai rien senti, bien joué", a salué le vice-président, qui a qualifié ce vaccin de "sûr et efficace". 

Le président élu Joe Biden, 78 ans, recevra lui le premier vaccin autorisé la semaine prochaine, dès lundi et lui aussi accompagné de son épouse Jill, a fait savoir ce vendredi sa porte-parole, qui a expliqué qu'il s'agissait de faire passer le message que le vaccin est "sûr". La future vice-présidente, Kamala Harris, sera elle vaccinée la semaine suivante. Les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton se sont également dits prêts à se faire vacciner publiquement. 

En Europe, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a lui aussi  déclaré qu'il le ferait "sans aucun doute, non seulement comme président du gouvernement, mais aussi comme citoyen", tandis qu'en France, Emmanuel Macron s'est montré réticent à une telle démarche, confiant lors de son entretien chez Brut n'avoir "pas la même stratégie ".


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info