Etats-Unis : malgré des prétentions revues à la baisse, Biden dévoile un "plan historique" pour l'économie

La rédaction de LCI
Publié le 28 octobre 2021 à 22h52
Etats-Unis : malgré des prétentions revues à la baisse, Biden dévoile un "plan historique" pour l'économie

Source : CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

BUSINESS - Joe Biden a annoncé jeudi avoir présenté au Congrès un "plan historique" de 1750 milliards de dollars de dépenses, destinées à des mesures sociales et environnementales.

Un "plan historique" en faveur des familles et de l'environnement. C'est ce que Joe Biden a dévoilé ce jeudi, convaincu de créer ainsi des "millions d'emplois" pour faire croitre l'économie américaine. Le président américain a néanmoins dû faire quelques concessions pour convaincre la majorité du Congrès de lui accorder sa confiance.

Pour rallier les centristes, celui qui a passé 36 ans sur les bancs du Sénat a en effet consenti à ramener le montant de son plan baptisé "Build Back Better" ("Reconstruire en mieux") à 1.750 milliards de dollars sur une décennie. Soit moitié moins que ce qu'il envisageait initialement. Le président n'avait guère d'autre choix : sa majorité au Sénat est si ténue qu'une seule voix dissonante équivaut à un veto.

"Le plus grand investissement jamais réalisé pour la crise climatique"

"Personne n'a eu tout ce qu'il voulait, moi y compris", a commenté Joe Biden, qui souhaite afficher une victoire majeure. Il a en effet misé une partie de sa présidence sur l'adoption de plans d'investissements d'envergure pour réformer l'Amérique. Alors qu'il s'apprête à participer au sommet international sur le climat, la COP26, à Glasgow (Ecosse), le président a souligné que son projet comprenait "le plus grand investissement jamais réalisé pour faire face à la crise climatique".

L'administration Biden propose en effet d'investir 550 milliards de dollars pour réduire à l'horizon 2030 les émissions de gaz à effet de serre de 50 à 52% par rapport aux niveaux de 2005. C'est un investissement "unique (...) dans l'histoire" américaine, qui cible les bâtiments, les transports, l'industrie, l'électricité, l'agriculture et l'eau, avait souligné plus tôt la Maison Blanche.

Lire aussi

Un financement grâce aux entreprises "rentables"

Joe Biden entend présenter en Europe l'image d'Etats-Unis engagés dans la transition énergétique et la croissance, ainsi que dans la lutte contre les inégalités sociales et l'évasion fiscale. La Maison Blanche relève ainsi que ce plan permettrait "à la plupart des familles américaines d'économiser plus de la moitié de leurs dépenses de garde d'enfants" et "offrira(it) deux ans d'école maternelle gratuite pour chaque enfant de 3 et 4 ans". Aujourd'hui, la majorité des écoles du pays n'accueillent pas les enfants avant l'âge de 5 ans.

La Maison Blanche maintient que ce plan peut être financé par "les grandes entreprises rentables" et Joe Biden a assuré jeudi que ces dépenses ne créeraient pas de déficit supplémentaire. Le projet contient ainsi des mesures pour que ces entreprises "ne puissent pas réduire leur facture fiscale à zéro" et prévoit des dispositions pour que les millionnaires et milliardaires mettent davantage la main au pot.


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info