Une personne a tenté de s'immoler par le feu ce vendredi à New York.
L'homme se trouvait devant le tribunal où Donald Trump est jugé dans le cadre de l'affaire Stormy Daniels.
Les secours sont intervenus pour tenter d'arrêter son geste.

Alors que l'attention médiatique est concentrée sur ce qu'il se passe à l'intérieur de Manhattan Court, le tribunal où est jugé l'ancien président des États-Unis, Donald Trump, dans le cadre de l'affaire Stormy Daniels, un homme a tenté de s'immoler par le feu, à l'extérieur du bâtiment, après avoir lancé en l'air des écrits contenant des "théories du complot" selon la police.

"Un homme s'est enflammé lui-même à l'extérieur du tribunal. Nous collectons des informations sur place", a déclaré un porte-parole de la police de New York.

Un geste dont la raison est toujours inconnue

Sur les images diffusées par les médias américains, on voit un homme, les deux mains derrière la tête, se diriger dans le square en face du palais de justice. Il s'asperge alors de liquide, prend soudainement feu pendant plusieurs secondes avant de tomber au sol. Des policiers interviennent ensuite rapidement avec un extincteur pour éteindre le brasier. 

Selon un témoin de la scène, qui s'est présenté sous le prénom de Dave, 73 ans, l'homme a jeté des écrits en l'air avant de s'immoler. D'après l'un des responsables de la police, Joseph Kenny, les écrits "relèvent de théories du complot, il y a des informations sur des combines de type Ponzi et sur le fait que certains de nos établissements scolaires sont des façades pour la mafia".

La police a identifié l'auteur de l'acte comme un homme né en 1987, originaire de Floride, et s'appelant Maxwell Azzarello. Il serait arrivé à New York il y a quelques jours. Son état est jugé "grave" mais "il est vivant", a précisé la cheffe des pompiers de la ville, Laura Kavanagh, lors d'un point presse.

L'incident est arrivé alors que la séance au tribunal était levée pour le déjeuner. Peu de temps avant, le juge Juan Merchan, qui préside les débats, avait proclamé qu'un jury complet avait été sélectionné pour juger Donald Trump, soit douze titulaires et six suppléants. Dans l'immédiat, le drame n'a pas perturbé le déroulement du procès de l'ancien président des États-Unis. Depuis, l'audience a repris et le candidat à son retour à la Maison Blanche n'a pas fait de commentaire à son retour dans le prétoire.

Suite au drame, la police a assuré qu'elle allait réexaminer les protocoles de sécurité autour du tribunal, tout en précisant qu'ils n'avaient pas été enfreints. "Le parc était ouvert au public", a rappelé l'un des chefs de la police, Jeffrey Maddrey. Le square était occupé depuis l'ouverture du procès ce lundi 15 avril, par quelques dizaines de manifestants pro ou anti-Trump, mais sans aucun incident notable jusqu'alors.


A. Lo.

Tout
TF1 Info