Une université du Bronx devient gratuite grâce au don d'un milliard de dollars d'une retraitée de 93 ans

par Julie BRINGER
Publié le 1 mars 2024 à 14h38

Source : Sujet TF1 Info

L'université Albert Einstein College of Medicine à New York a reçu un don d'un milliard de dollars.
La donatrice, ancienne professeure, a demandé à ce que l'argent couvre tous les frais d'inscription.
Ceux-ci dépassaient 59.000 dollars par an.

À partir du mois d'août, les étudiants de l'université de médecine Albert Einstein à New York n'auront plus aucun frais d'inscription à payer, et ce jusqu'à nouvel ordre. L'université vient de recevoir un don d'un milliard de dollars, soit plus de 924 millions d'euros.

C'est l'une des plus grosses sommes jamais données à une université, et peut-être la plus grande de tous les temps à une école de médecine, rapporte le New York Times. La donatrice est Ruth Gottesman, une ancienne professeure de l'Albert Einstein College of Medicine âgée de 93 ans. Sa fortune vient de son mari décédé en 2022, un investisseur de Wall Street.

De 59.000 dollars par an à zéro

L'université se trouve dans le Bronx, le comté le plus pauvre de New York, et l'inscription coûte plus de 59.000 dollars par an (54.500 euros). Plus de la moitié des étudiants doivent rembourser un prêt de plus de 200.000 dollars (184.000 euros) une fois diplômés, alors que dans les autres universités de la ville, c'est le cas d'un quart des promos, indique le quotidien.

Dans une vidéo postée sur le site de l'université, on voit une foule d'étudiants sauter de joie et applaudir à l'annonce de la nouvelle. "Cela ouvrira la porte à de nombreux autres étudiants dont le statut économique ne leur aurait même pas permis d'envisager des études de médecine", a déclaré Ruth Gottesman.

La donatrice, qui y enseignait depuis 1968 en se spécialisant sur les handicaps et la rééducation, a raconté au New York Times qu'à sa mort, son mari lui a confié la décision de choisir quoi faire avec leur fortune : "La consigne était simple : 'Fais ce que tu penses être juste avec.'" Maintenant que le choix est fait et annoncé, elle confie : "J'espère que ça le fait sourire, pas froncer les sourcils. (...) Mais il m'a donné l'opportunité de faire ça, et je pense qu'il serait content. Je l'espère."


Julie BRINGER

Tout
TF1 Info