Biden et Harris à la Maison Blanche

États-Unis : premier discours sur l'état de l'Union de Joe Biden dans une Amérique ultra-divisée

La rédaction de TF1info (avec AFP)
Publié le 1 mars 2022 à 19h18
JT Perso

Source : TF1 Info

Le président américain doit prononcer, ce 1er mars, son discours sur l’État de l’Union devant les deux chambres du Congrès à Washington.
Le locataire de la Maison-Blanche, au plus bas dans les sondages, devra répondre aux inquiétudes économiques des Américains.

Alors que le monde a les yeux rivés sur la guerre en Ukraine, Joe Biden va tâcher, ce mardi, de remonter malgré tout le moral des Américains, dans son tout premier discours sur l'état de l'Union. Pour ce passage obligé, le résident de la Maison Blanche fera face aux deux chambres réunies du Congrès, inquiètes après le début de l'invasion russe.

Après un retrait d’Afghanistan effectué dans le chaos l’été dernier, le démocrate de 78 ans voudra proclamer "sa foi dans la résilience et la force du peuple américain", a déclaré sa porte-parole Jen Psaki, sur la chaîne ABC. "Les gens peuvent s'attendre à ce qu'il (évoque) l'importance des États-Unis pour mener la défense des valeurs et des normes internationales", a-t-elle ajouté.

Une Amérique ultra-divisée

Le président américain aurait sans doute préféré évoquer une sorte de retour à la normale pour des Américains, las de la pandémie et démoralisés par une forte poussée de l'inflation. Ce week-end, il a d'ailleurs été décidé que les parlementaires ne portent plus de masque dans l'enceinte du Capitole. Mais en arrivant dans l'imposant bâtiment, cette nuit, le président sera confronté à une autre vision : les barrières qui ont protégé l'édifice pendant six mois après son attaque, le 6 janvier 2021, par des partisans de l'ancien président Donald Trump, ont fait leur retour pour son discours.

De quoi rappeler cruellement au président que sa promesse de réconcilier une Amérique ultra-divisée est bien lointaine, alors que samedi encore, Donald Trump s'est fait acclamer par ses fans lors de la grande convention annuelle des conservateurs américains.

Un an après, ces Américains déçus par Joe BidenSource : JT 20h Semaine
JT Perso

Il est difficile de prédire si ce discours se traduira par une remontée dans les sondages pour Joe Biden, dont la popularité est en chute libre depuis un an – seulement 37 % d’opinions positives selon le dernier sondage publié par la chaîne ABC. Le président américain semble, lui-même, avoir de plus en plus de mal, lors de ses apparitions publiques, à jouer avec conviction de cet optimisme chaleureux qui était jusqu'ici sa marque de fabrique.

Il devra pourtant essayer de ranimer la confiance de tout un peuple. À son actif, le 46e président des États-Unis a d'ailleurs quelques succès : l'économie et l'emploi sont florissants, il a lancé un plan massif d'investissements dans les infrastructures, il vient de nommer pour la première fois une femme noire, Ketanji Brown Jackson, à la Cour suprême.

Sur le plan international, le président américain a également réussi à ressouder les liens entre son pays et leurs alliés occidentaux. Mais nombre de républicains lui reprochent de manquer de poigne face à la brutalité de Vladimir Poutine.

Lire aussi

Le président a dû enterrer deux grandes promesses, faute de majorité assez solide pour les démocrates au Congrès. Joe Biden, qui risque bien de perdre cette majorité aux élections législatives de l'automne, n'a réussi à faire voter ni un pharaonique programme de dépenses sociales, ni une profonde réforme du droit électoral, censée protéger l'accès des Afro-Américains aux urnes.

Selon un sondage publié fin janvier par l'institut Gallup, 85 % des Américains se disent en effet satisfaits de leurs propres vies, un niveau proche du plus haut historique. Mais seulement 17 % estiment que leur pays va dans la bonne direction.


La rédaction de TF1info (avec AFP)

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info