Trump vainqueur du caucus de l'Iowa, premier grand test pour l'ancien président à dix mois des élections

par T.A. avec AFP
Publié le 16 janvier 2024 à 8h11

Source : TF1 Info

L'ex-président Donald Trump a remporté lundi soir la première primaire républicaine, en terminant en tête des votes lors du caucus de l'Iowa.
Malgré l'ombre de ses quatre procès pénaux, le milliardaire semble plus que jamais favori pour être le candidat de son camp à la prochaine élection présidentielle, en novembre.
Le gouverneur de Floride Ron DeSantis a obtenu la seconde place du scrutin, devant Nikki Haley.

Donald Trump se rapproche toujours plus de l'investiture républicaine. L'ex-président américain a remporté le caucus de l'Iowa, lundi soir, consolidant son statut de grand favori de la droite pour la prochaine élection présidentielle, prévue au mois de novembre. "Je pense qu'il est temps maintenant pour tout le monde, pour notre pays de s'unir, a réagi le magnat de 77 ans, connu pour sa rhétorique d'ordinaire offensive, devant ses partisans à Des Moines dans cet État du Midwest. Qu'il s'agisse des républicains ou des démocrates ou des libéraux ou des conservateurs."

Ses deux principaux concurrents, Ron DeSantis et Nikki Haley, ont respectivement terminé à la deuxième et à la troisième place du scrutin, loin des 51% des voix recueillies par Donald Trump, selon des résultats quasi définitifs. Même s'il compte moins de 1% de la population des États-Unis, l'Iowa occupe une place importante sur la scène politique américaine depuis plus de 50 ans, car il donne un premier ton dans la saison des primaires.

Trump n'a pas été freiné par ses six procès civils et pénaux

La victoire du milliardaire marque donc un premier moment crucial dans la campagne américaine. Les premiers résultats ont été annoncés très vite par les médias américains, une demi-heure seulement après l'ouverture du vote. Ron DeSantis, gouverneur de Floride anti-IVG et principale menace pour Trump au sein de son propre camp, s'est satisfait des 21% de voix qu'il a recueillies. Il a remercié ses soutiens après son score, estimant que "tout le monde était contre nous" et que les médias "écrivaient notre notice nécrologique il y a quelques mois".

Nikki Haley, elle, ne s'est pas non plus laissée décourager par son score (19% des votes). Cette ancienne ambassadrice à l'ONU, très populaire au sein du monde des affaires, prédit un meilleur résultat lors d'autres primaires. La semaine prochaine, les partisans républicains du New Hampshire seront ainsi appelés à leur tour à élire leur candidat favori. Le candidat arrivé quatrième, l'entrepreneur Vivek Ramaswamy, a pour sa part annoncé qu'il jetait l'éponge et incité à soutenir Donald Trump. L'ancien chef d'État, à la Maison-Blanche de janvier 2017 à janvier 2021, n'a pas été freiné par ses six procès civils et pénaux, dont certains lui font risquer la prison. 

L'actuel président américain, Joe Biden, a reconnu lui-même que Donald Trump semblait être le mieux placé pour obtenir l'investiture républicaine lors de l'élection présidentielle. Le locataire de la Maison-Blanche, également candidat côté démocrate, devrait, sauf énorme surprise, lui aussi concourir pour un second mandat à Washington.


T.A. avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info