Quatre personnes sont mortes jeudi à Houston, aux États-Unis, lors d'une "tempête exceptionnelle".
D'importants dégâts ont aussi été constatés dans le centre-ville.
C'est la deuxième tempête de ce type en seulement un mois.

Ce jeudi, une "tempête exceptionnelle" s'est abattue sur la ville de Houston, au Texas (États-Unis). "Malheureusement, nous avons quatre morts", a annoncé John Whitmire, le maire de la ville, lors d'un point presse dans la soirée.

Les vents violents ont aussi provoqué de nombreux dégâts matériels dans le centre-ville, notamment des chutes d'arbres et des pannes de courant. Plus de 800.000 familles sont privées d'électricité dans la région de Houston, quatrième ville la plus importante des États-Unis.

Des vents à 160 km/h

Le maire de la ville a indiqué que la vitesse du vent avait atteint 100 mph (160 km/h), "avec quelques tornades". Des images diffusées par les chaînes de télévision locales et sur les réseaux sociaux montrent comment, sous la puissance des rafales de vent, des arbres et des poteaux électriques ont été arrachés et des fenêtres d'immeubles ont volé en éclats.

Au moins deux des décès ont été causés par la chute d'arbres, et un autre s'est produit lorsqu'une grue s'est écroulée sous la force du vent, ont indiqué les responsables locaux.

Les autorités ont exhorté les habitants à rester à l'écart des routes, car beaucoup d'entre elles sont inondées. "Restez à la maison ce soir. N’allez pas travailler demain, sauf si vous êtes un travailleur essentiel. Restez à la maison, prenez soin de vos enfants", a déclaré le maire de Houston. "Nos premiers intervenants travailleront 24 heures sur 24". La circulation, mais aussi l'alimentation en électricité, pourraient être affectées pendant plusieurs jours.

Les établissements scolaires de cette ville de 2,4 millions d'habitants sont fermés ce vendredi. Le Houston Independent School District a annulé les cours pour ses 400.000 étudiants sur l'ensemble de ses 274 campus.

Au début du mois de mai, de violentes tempêtes avaient déjà frappé la région, entraînant de nombreux sauvetages en pleine crue, dont certains depuis les toits de maisons inondées.


Laure-Anne MARXUACH

Tout
TF1 Info